Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Le gouvernement autrichien impuissant face aux néonazis

kkk2

Soirée pyjama un peu spéciale dans la branche viennoise de la corporation Germania

En Autriche, à côté des célèbres « Burschenschaften » comme Olympia, Vandalia, Teutonia ou Moldavia, ces corporations étudiantes exclusivement masculines, pangermanistes, où se révèlent les liens entre le parti d’extrême droite (FPÖ) et divers groupuscules néonazis ou négationnistes, il y a également des corporations qui regroupent d’anciens lycéens, les « pennalen Burschenschaften ». « Germania » est le nom de l’une d’entre elles et jusqu’au 24 janvier 2018, son vice-président en Basse-Autriche n’était autre qu’Udo Landbauer, le responsable de l’organisation de jeunesse du FPÖ de 2011 à 2018 et surtout le candidat du FPÖ aux élections régionales de Basse-Autriche prévues le 28 janvier prochain. Or, l’hebdomadaire Falter a révélé mardi 23 janvier le contenu du livre de chant imprimé en 1997 et utilisé par les membres de cette organisation. A la page 182 on lit « Le juif Ben Gourion arrive parmi eux : ‘Allez les Germains, mettez les gaz, on va réussir à atteindre le septième million’ » puis Lire la suite

Publicités

26 janvier 2018 Posted by | Antisémitisme, Autriche | , , , | Un commentaire

“A contre-courant” – Y aura-t-il aussi une place honorant les victimes des foyers d’enfants ?

UB2

Mme Bock, à droite, sceptique devant le témoignage d’une ancienne pensionnaire du foyer de Wilhelminenberg

Dans la deuxième moitié du 20ème siècle, environ 100 000 enfants et adolescents ont été enfermés en Autriche dans des foyers. Les brimades y étaient systématiques et les cas d’esclavagisme légion (par exemple pour les entreprises Swarovski et Darbo). Il y eut des milliers de viols (autant sur les garçons que les filles), une prostitution forcée répandue, un sadisme poussé au-delà de l’imaginable (par exemple des amputations de doigts pour « lutter » contre la masturbation) et des expériences médicales menées sur des enfants considérés comme du matériel humain. Ceci concernait aussi bien les foyers gérés par l’Eglise catholique que les foyers publics, la différence notable étant la part plus importante de crimes sexuels dans les foyers catholiques (66 contre 44% parmi les cas recensés). Ceci constitue, comme l’a écrit le journaliste et sociologue Hans Weiss dans son livre Lieu du crime : foyer d’enfants (Tatort Kinderheim), le « plus grand crime de la Seconde République » (voir sur ce blog deux articles datant de l’année de la sortie du livre, 2012 : « Des méthodes nazies dans les foyers d’enfants jusqu’aux années 1970 ! » et « Autriche – Le plus grand crime de la Seconde République »).

Mme Ute Bock, figure marquante du pays en raison de son engagement à partir des années 1980 pour les demandeurs d’asile, est décédée le 19 janvier. Lire la suite

25 janvier 2018 Posted by | Asile, Autriche, Vienne | | Laisser un commentaire

L’autre Autriche dans la rue

davEn ce 13 janvier, c’est « l’autre Autriche » qui était dans la rue, bravant le froid pour protester contre le gouvernement de coalition entre la droite et l’extrême droite (cf. billet d’hier). Cette grande manifestation regroupant quelques dizaines de milliers de personnes a rappelé la grande manifestation de soutien aux demandeurs d’asile du 3 octobre 2015 (même trajet). En voici Lire la suite

13 janvier 2018 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Petit à petit en Autriche…

kurzeur.JPG

Le chancelier Sebastian Kurz (c) A. Halada / AFP

Pendant que le chancelier Sebastian Kurz (ci-contre) est reçu en France sous les ors de l’Elysée, voici quelques brèves nouvelles d’Autriche pour tenter de décrire l’ambiance délétère qui y règne, quatre semaines seulement après la mise en place du gouvernement alliant la droite à l’extrême droite (cf. ce billet).

Noël est une fête importante pour les Autrichien.ne.s, les marchés installés pour l’occasion constituent en eux-mêmes des attractions très prisées des touristes. Les groupes locaux du parti d’extrême droite ont été très engagés pour que l’appellation « Christkindlmarkt » soit respectée afin de rappeler l’importance de la culture catholique dans le pays (marché du petit enfant Jésus et non « Weihnachtsmarkt », marché de Noël ou, pire encore « Wintermarkt », marché d’hiver – c’est la même chose avec l’appellation des sapins vendus pour l’occasion). Le 24 décembre dernier, dans la charmante bourgade de Krumbach, en Basse-Autriche, Lire la suite

12 janvier 2018 Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | , , , , | 4 commentaires