Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

L’extrême droite politique en Autriche : les richesses insoupçonnées d’un biotope particulier

FLÖPar commodité, le Parti autrichien de la liberté, le FPÖ, est souvent présenté comme « ‘le’ parti d’extrême droite ». C’est historiquement le parti dont un certain Jörg Haider a pris le commandement en 1986 mais, en 2005, soucieux de se débarrasser des éléments qui flirtaient le plus ouvertement avec les néonazis et les négationnistes, M. Haider a créé un autre parti, le BZÖ (Alliance pour l’avenir de l’Autriche). Ce parti a périclité après la mort de son fondateur, en 2008, et il est aujourd’hui plus que moribond : après les 3,5% obtenus aux élections législatives de 2013 – alors que la barre est fixée à 4% pour entrer au Parlement – le parti ne s’est pas présenté aux dernières élections. De 2012 à l’été dernier, il y eut aussi la « Team Stronach », du nom du milliardaire austro-canadien Frank Stronach. Pour la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2016, le président du groupe parlementaire de ce parti, Robert Lugar, avait distribué à toutes les femmes présentes devant le Parlement des sprays d’autodéfense (bombes lacrymogènes) pour, selon lui, résister aux attaques des réfugiés (cf. ce billet). Une dizaine de jours plus tard, il déclarait en séance plénière du Parlement autrichien, à propos des demandeurs d’asile : «la plupart de ceux qui viennent (…) ont l’imaginaire mental d’un Néandertalien, où l’on foule aux pieds le droit des femmes (…) ; et maintenant vous [les Verts] faites entrer justement ces Néandertaliens (…) ». A la fin de son intervention, il avait encore précisé au sujet des Néandertaliens, « Dieu merci chez nous on les a exterminés » (“die wir bei uns Gott sei dank ausgerottet haben” – cf. ce billet). Après avoir obtenu 5,7% des voix en 2013, ce qui leur avait permis d’entrer au Parlement, ils avaient choisi de ne pas se représenter en 2017 et M. Lugar a rejoint le FPÖ pour se faire élire député, alors même qu’il avait quitté ce parti en 2012.

Aux dernières élections il y avait cependant un autre petit parti d’extrême droite, la « Liste libre de l’Autriche » (« Freie Liste Österreich »). Ils n’ont obtenu que 0,2% des voix mais 0,7% dans le Land de Salzburg où se trouve son leader, Karl Schnell, décoré en 2014 de la légion d’honneur du Land (« Großes Ehrenzeichen des Landes Salzburg ») alors qu’il était encore au FPÖ. Dans les zones rurales du pays, on pouvait voir cette affiche (ci-dessus). En haut, on lit « ne te laisse pas trahir plus longtemps ! » et en-bas « C’est toi qui décides ! Démocratie directe ! ». Sur le dessin, une horde de réfugiés, au teint basané bien sûr, que des hommes, piétinent le drapeau autrichien pour aller, avec une mine menaçante, s’en prendre à une femme blonde et son enfant non moins blond. Le policier autrichien, rondouillard, prend ses jambes à son cou. Ceux qui ont ouvert la barrière, ce sont les deux représentants de la grande coalition, Christian Kern en rouge (couleur du parti social-démocrate) et Sebastian Kurz en noir (parti conservateur). Tous les deux sont dessinés avec des lèvres charnues et un nez crochu… Heinz-Christian Strache, lui, semble s’amuser de cette situation (il est de côté, en bleu, la couleur du FPÖ).

La photo de cette affiche a été prise le 31 octobre dernier à Lienz, au Tyrol. Elle se situe face à la gare, à un croisement qui est le point de passage le plus fréquenté en voiture de la région… et personne n’a jugé utile de l’enlever, plus de deux semaines après les élections.

Mes remerciements vont à Nathalie Loeffler pour m’avoir signalé cette affiche, à l’origine de ce billet.
FLÖ

Publicités

4 novembre 2017 - Posted by | Autriche, Extrême droite, Uncategorized

Un commentaire »

  1. Les vrais Néandertaliens, les voici : https://www.youtube.com/watch?v=ezDUzZxyk2s (avec toutes mes excuses aux Néandertaliens d’antan, qui valaient mieux que leur réputation).

    Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 4 novembre 2017 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :