Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

L’AfD en Allemagne, la mémoire vivante du nazisme en Autriche

landeckAlors qu’en Autriche on s’émeut, non sans raison bien sûr, de l’entrée d’un parti d’extrême droite allemand au Bundestag suite aux élections du 24 septembre, peu de commentateurs s’intéressent aux dernières actualités concernant le néonazisme et l’extrême droite en Autriche – pays où l’extrême droite est non seulement depuis longtemps au parlement mais où elle a été au pouvoir de 2000 à 2006 et pourrait bien y revenir après les élections législatives prévues le 15 octobre prochain. La métaphore de la paille et de la poutre, encore et toujours…

Prenons le Tyrol par exemple, l’une des neuf provinces autrichiennes, province que l’extrême droite ne codirige pas (comme c’est le cas au Burgenland ou en Haute-Autriche). Lors de l’ouverture de l’Oktoberfest de Munich, un défilé de fanfares traditionnelles a toujours lieu. Le 22 septembre, le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung rapportait que deux fanfares du Tyrol avaient joué une marche nazie, la « Standschützenmarsch ». Cet air a été composé par Sepp Tanzer (1907-1983), membre du parti nazi dès juillet 1938 dont la formation jouait en tenu de SA, notamment au congrès de Nuremberg de 1938. Selon le musicologue Kurt Drexel, de l’université d’Innsbruck, la marche qui a été jouée est tout à fait emblématique de la musique nazie et aucune ambiguïté n’est possible. Interrogé sur ce choix pour le moins douteux, Franz Hauser, président de l’association des fanfares de la vallée du Ziller où sont ancrées les deux fanfares qui ont défilé à Munich, a répondu que cette marche a été choisie car elle est « jolie » et pas parce que son auteur était nazi ! Dernière explication fournie : circulez il n’y a rien à voir, ou plutôt à entendre, cet air n’est pas interdit (comme l’est le Horst-Wessel-Lied, chant de combat des SA devenu l’hymne du NSDAP).

Restons au Tyrol et découvrons l’intérieur d’une belle petite pharmacie à Landeck, à 75 km à l’ouest d’Innsbruck. Dans l’officine où travaillent les employés, le gérant a installé au-dessus de la porte une belle plaque de marbre rappelant la victoire d’Hitler au référendum du 10 avril 1938 sur le rattachement de l’Autriche au Reich et décrivant le formidable résultat obtenu sur la commune : 2766 inscrits, 2765 votants, 2746 voix pour le rattachement. Ce gérant, Martin Hochstöger, a été pendant très longtemps le président de l’Ordre des pharmaciens pour le Tyrol et il est aujourd’hui membre du présidium du FPÖ pour cette province (le FPÖ est le grand parti d’extrême droite autrichien). Il est en outre membre d’une corporation étudiante pangermaniste, « Gothia », dont les accointances brunes sont bien connues.landeck2

Une fois encore, cette citation de Brecht offre hélas une conclusion bien pessimiste : « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde » (« Der Schoß ist fruchtbar noch, aus dem das kroch », littéralement : « L’utérus est encore fertile d’où ça a rampé »).

Sources

 

Compléments sur ce blog

 

Publicités

26 septembre 2017 - Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Mémoire, Nazisme | , , ,

5 commentaires »

  1. La bête immonde existe, c’est l’islamisme radical. Elle tue des enfants juifs en France. Le procés Mehra est trés instructif sur le niveau d’antisémitisme dans les banlieues et du coup sur l’aveuglement idéologique des islamogauchistes.

    Commentaire par Anonyme | 5 octobre 2017 | Réponse

    • Je dirais qu’il y a plusieurs bêtes immondes.

      Commentaire par segalavienne | 5 octobre 2017 | Réponse

      • Les juifs sont les aliés de l’extrême droite : ils ont en commun un ennemi : l’islam radical.
        L’extreme droite admire Israel pour sa politique musclée envers les islamistes.

        Commentaire par Michel Ney | 9 octobre 2017

      • « Les Juifs » certainement pas, d’autant plus que cela n’a pas beaucoup plus de sens que « les Français » ou « les catholiques », mais avec « certains Juifs ultra-nationalistes », oui.

        Commentaire par segalavienne | 9 octobre 2017

      • Les juifs ont presque triplé leur vote FN de 5% à 13% en 5 ans (2007-2012).
        https://www.valeursactuelles.com/politique/bientot-un-collectif-des-juifs-fn-61313

        Commentaire par Anonyme | 11 octobre 2017


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :