Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Caramba, toujours trop à droite !

Caramba

Beaucoup trop à droite, ce vote !

La balle est passée à quelques centimètres et tout le monde crie « ouf » sans se rendre compte que le fusil est encore chargé et les citoyens immobiles : il n’y avait que 300 à 400 personnes, jeudi dernier, à la « grande » manifestation contre l’extrême droite (souvenons-nous du printemps 2002 en France !). Le parti d’extrême droite (FPÖ) demeure le premier parti du pays, de très loin, crédité d’autour de 35% des voix en cas de législatives. Ce parti fera d’ailleurs tout pour que les élections législatives, prévues normalement à l’automne 2018, soient avancées. Malgré le changement de chancelier et le remaniement décidé en catastrophe dans l’entre-deux-tours, les deux partis au gouvernement (sociaux-démocrates et conservateurs) sont sortis laminés de cette élection, avec chacun 11% au premier tour. On voit mal comment un tel gouvernement pourra tenir plus de deux ans. Qui plus est, son orientation à droite, avec la reprise d’une partie des points du programme du FPÖ – comme les terribles restrictions sur le droit d’asile (limité maintenant à trois ans avec un regroupement familial quasi-impossible) – tout cela n’est pas de nature à attirer les électeurs qui, selon le vieil adage, préfèrent toujours l’original à la copie.

 

Ouvrons les yeux : 49,7% des gens votent à l’extrême droite en Autriche, et ce face à un candidat papi qui n’avait pourtant aucune raison de repousser les électeurs républicains. C’est cela l’information capitale que délivre ce scrutin, et non la présence, en définitive assez fortuite, d’un écologiste à la présidence. Un pays d’Europe vote à près de 50% à l’extrême droite ! Lire la suite

24 mai 2016 Posted by | Autriche, Extrême droite, Uncategorized | 6 commentaires