Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Manif et contre-manif à Liesing

Demo_Liesing

Délégation du quartier de Meidling à la contre-manifestation

Liesing est un quartier populaire de Vienne excentré, au sud-ouest de la ville (le 23ème sur 23 arrondissements). L’actuel chancelier, M. Faymann, y a occupé les fonctions de secrétaire d’arrondissement du parti social-démocrate. Aux dernières élections régionales, en octobre dernier, cet arrondissement a failli basculer à l’extrême droite (avec plus de 34% des voix), comme ce fut le cas de Simmering ou Floridsdorf, deux autres arrondissements populaires passés du parti social-démocrate au Parti de la liberté (le FPÖ, d’extrême droite). Depuis quelques mois, il est prévu qu’un centre de demandeurs d’asile qui n’héberge actuellement, depuis début mars, que 56 personnes (dont une vingtaine d’enfants) fonctionne comme initialement prévu avec jusqu’à 750 réfugiés. Le FPÖ en a fait un point de fixation de sa politique hostile à tous les réfugiés et a tenté, le 14 mars, de mobiliser ses troupes. Un bon millier de militants et sympathisants étaient présents pour crier « Wir sind das Volk » (nous sommes le peuple), mais une forte opposition s’est faite entendre dans la contre-manifestation où près de 3000 personnes se sont réunies. Les deux cortèges étaient séparés par 500 policiers.

Comme à Cologne contre les manifestations de Pegida, les cloches des églises de Liesing ont sonné pendant cinq minutes à 18h, en solidarité avec les manifestants hostiles au FPÖ. Dans un article du Standard, deux journalistes ont tenté de comprendre les préoccupations des habitants. Deux femmes expliquent qu’à cause des réfugiés, elles ne peuvent plus promener leur chien. On pourrait penser qu’avec leur chien elles se sentent rassurées, mais là n’est pas le problème : en raison des tensions actuelles, des policiers sont présents et elles ne peuvent plus promener leur chien sans laisse, comme à leur habitude.

Le soir de la manifestation du FPÖ, le leader de l’extrême droite en a profité pour louer la politique de Victor Orbán en Hongrie, expliquant que c’est lui qui a dû protéger les Autrichiens du flux de réfugiés. Le premier adjoint au maire de Vienne, Johns Gudenus, également du FPÖ, s’est lui inquiété de l’islamisation du pays (voir ce billet), annonçant « nous sommes prêts à nous battre pour protéger nos femmes et nos enfants ».

Sources et compléments

Résultat aux dernières élections régionales d’octobre 2015 à Liesing :

Liesing Oct 2015

SPÖ : parti social-démocrate
FPÖ : parti de la liberté (extrême droite)
ÖVP : parti populaire (chrétiens-conservateurs)
Grüne : verts
Neos : parti libéral

15 mars 2016 - Posted by | Asile, Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :