Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Des piscines interdites aux réfugiés en Autriche

Mödling

Pour les personnes avec un contexte migratoire, seules celles qui sont accompagnées peuvent entrer à la piscine municipale de Mödling

La crise européenne liée à l’arrivée de nombreux demandeurs d’asile depuis l’été 2015 a fortement clivé la société autrichienne (voir « L’Autriche face à la tentation hongroise »,  Le Droit de Vivre, n° 659, déc. 2015, p. 26). L’extrême droite qui a obtenu en octobre 31% des suffrages exprimés aux élections régionales dans la capitale autrichienne et 30% en Haute-Autriche deux semaines plus tôt, est de loin le premier parti du pays. La ministre de l’intérieur, Mme Mikl-Leitner, du parti chrétien-conservateur, s’est montrée partisane d’une ligne dure, appelant à une « culture de la raison » plus qu’à une « culture de l’accueil » (lors d’une réunion à Sofia des ministres de l’intérieur, le 18 novembre dernier, elle avait opposé la « Willkommenskultur » à la « Kultur der Vernunft »).

 

Au sein de la « Große Koalition » – c’est ainsi qu’on nomme le gouvernement regroupant les sociaux-démocrates du SPÖ et les chrétiens-conservateurs de l’ÖVP –, un consensus a été trouvé le 20 janvier dernier pour limiter le nombre de demandeurs d’asile en 2016 à 37 500 personnes, contre 90 000 en 2015 (et 28 000 en 2014). Sur ces 90 000 demandes (*), on en compte 25 000 émanant d’Afghans, presque autant de Syriens et 13 000 d’Irakiens (moins de 10 000 demandeurs pour les autres pays). Lire la suite

30 janvier 2016 Posted by | Asile, Autriche, Uncategorized | , , | 10 commentaires