Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

A Vienne la France exige la fermeture d’un restaurant pour vendre son palais au Qatar

Pauline-Clam-pt

Dessin de Pauline Binoux (avec son autorisation et mes remerciements)

n7 « Ein Deal mit falscher Symbolik« , Der Standard, 25.11.2015, S. 31 (traduction en français, « Un contrat avec une mauvaise symbolique »)

L’ambassadeur de France en Autriche, Pascal Teixeira da Silva, fait la tournée des médias autrichiens avec la devise “les terroristes ne doivent pas gagner” déclinée sous différentes formes. C’est très louable et c’est là son rôle. Cependant, à l’heure où le simple mode de vie français est attaqué – aller à un concert de rock, prendre un verre en terrasse (d’où le succès sur les réseaux sociaux de “Je suis en terrasse”) – personne ne lui demande pourquoi la France exige à Vienne la fermeture d’un petit restaurant installé en bordure du parc du palais Clam-Gallas.

Il se trouve que c’est à l’émirat du Qatar que la France a vendu il y a quelques jours, apparemment pour 32 millions d’euros, ce palais Clam-Gallas, propriété de la France depuis 1952 devenue en partie une annexe du lycée français situé sur le même terrain. Le journaliste français Blaise Gauquelin avait consacré fin août un article détaillé à cette vente qui choquait autant les Français de Vienne que les Autrichiens. Il citait notamment le sénateur socialiste, Jean-Yves Leconte, qui osait prendre des termes très durs envers le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international : “Sacrifier un institut culturel et laisser s’installer au même endroit le quartier général du financement du terrorisme, c’est n’importe quoi”.

Après les attentats de Paris, cette vente mérite d’être commentée, d’autant plus qu’un article publié ce jour (16 novembre 2015) dans le quotidien Kurier explique la pression qui a été mise sur le restaurant « Flein » par l’ambassade de France pour qu’ils renoncent tout simplement à exister.

Ce restaurant dispose depuis 2004 d’un bail avec l’ambassade pour occuper une toute petite partie du terrain, avec une ouverture indépendante sur la Boltzmanngasse. Suite à deux tacites reconductions et en vertu du droit autrichien, ce bail est devenu à durée illimitée. En mai 2014, pendant les négociations avec le Qatar, l’ambassade a Fleindécidé de façon unilatérale la rupture du bail, au mépris pourtant du droit autrichien sous lequel le bail avait été conclu dix ans plus tôt. Il s’agissait probablement de ne pas importuner les vénérés acheteurs avec un restaurant où les gérants ont l’outrecuidance de proposer de l’alcool. Les gérants, Herbert Dohnal et Karin Krummlauf, ont refusé de quitter les lieux et ont continué à payer le loyer. Pour les forcer à mettre la clef sous la porte, l’ambassade de France a refusé de réparer le chauffage tombé en panne pendant l’été. Du coup, faute de pouvoir se chauffer (car la chaudière n’était pas dans les locaux loués), le restaurant a dû fermer le 30 octobre mais compte courageusement rouvrir au printemps, lorsque les températures seront plus clémentes. C’est a priori David contre Goliath… mais les tribunaux autrichiens jugeront.

Palais CGEnfin, pour toutes celles et ceux qui regrettent que la France vende son âme et son prestige aux pays qui financent le terrorisme, voici cette bonne nouvelle extraite du communiqué de presse de l’ambassade en date du 11 novembre (quel symbole !) : “L’Ambassade du Qatar, nouveau propriétaire de l’édifice, s’est engagée à lui rendre son ancienne splendeur en le faisant restaurer entièrement par des entreprises autrichiennes connues pour leur professionnalisme en matière de restauration.”  Faut-il remercier le Qatar ? En quoi cette information nous concerne-t-elle maintenant que le palais est vendu ? Doit-on se réjouir qu’à Vienne ils ne feront pas travailler des esclaves comme chez eux ? Bravo la France d’avoir obtenu cela ! Au fait, en 2006 le palais Clam-Gallas avait déjà été rénové, la toiture refaite, mais cela ne donnait pas assez de “splendeur” ? (*)

“Les terroristes ne doivent pas gagner”, oui, mais doit-on commercer avec ceux qui les financent et aller jusqu’à exiger la fermeture d’un restaurant qui ose offrir de l’alcool… comme dans un bar parisien du 11ème arrondissement ?

Ou bien le Palais Clam-Gallas était-il le petit cadeau bonus lors de signature officielle de deux contrats de vente de 24 avions de combat Rafale, le 4 mai dernier à Doha ? Cf. cet article du Monde.

Sources et compléments

Voir aussi  « Für die Laizität, jetzt mehr als je zuvor« , Wiener Zeitung, 26.11.2015, S.2 (traduction en français, « Pour la laïcité, maintenant plus que jamais »)

(*) Dans une version antérieure de ce texte j’avais présenté ce commentaire sur ce que la France a obtenu du Qatar en écrivant à tort qu’il avait été censuré. Il est toujours visible sur la page Facebook de l’Institut Français Autriche et je l’avais cherché sur le page Facebook de l’ambassade. Merci à Isabelle Chariot, webmestre du Service de presse et d’information de l’Ambassade de France en Autriche de m’avoir signalé cette erreur.

Publicités

16 novembre 2015 - Posted by | Uncategorized | , , ,

3 commentaires »

  1. Mais c’est super! Comme ca le Qatar a 32 millions d’Euros de moins à sa disposition pour subventionner le terrorisme! Bravo M. Teixeira!

    Commentaire par Chmar | 16 novembre 2015 | Réponse

  2. bravo pour le dessin !
    Mathilde

    Commentaire par Falcou Matou | 16 novembre 2015 | Réponse

  3. dazu gibt’s noch einen kritischen Artikel von Karin Kneissl, am 3.6.2015 in der Presse erschienen: http://diepresse.com/home/meinung/gastkommentar/4745819/Frankreich-Anbiederung-an-arabische-Geldbeutel

    sie erwähnt darin unsere Poetischen Interventionen, ein 2 monatiges Festival im Sommer 2014 gegen den Verkauf des Palais:
    http://www.photoglas.com/upload/bilderordnerpoetischeinterventionen/presse.pdf

    siehe Ausschnitt eine der Interventionen: https://www.facebook.com/COUSCOUSANDCOOKIES/videos/vb.1504678593094464/1576812482547741/?type=2&theater

    und hier der film zur Toninstallation « Sprechende Bäume », eine kritische Position

    Bele&Gilles

    Commentaire par Bele Marx & Gilles Mussard | 17 novembre 2015 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :