Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

La solidarité s’organise

DSC_3096-ptAlors qu’un dernier sondage paru ce jour (dimanche 4 octobre) annonce 35% pour l’extrême droite, juste derrière les sociaux-démocrates (36%), une grande partie de la population viennoise s’engage auprès des demandeurs d’asile. A Meidling, dans un arrondissement populaire de la capitale autrichienne un comité s’est créé sans aucun soutien institutionnel pour venir en aide aux 250 demandeurs d’asile qui vivent dans un bâtiment qui était en réfection, censé être transformé l’an prochain en résidence étudiante. Un groupe sous Facebook, « Meidling – Refugees are Welcome », permet de gérer au mieux la communication. Un vestiaire a été organisé, une livraison régulière de repas en attendant que le Samariterbund prenne cela en charge, des cours d’allemand (à développer tant la demande est grande), un atelier échecs, un groupe de visite de Vienne, un groupe de découverte de la ville en courant et ce matin, participation à la Refugee Charity Run qui était organisée par des employés des Nations Unies (grâce à un événement créé sous Facebook). Près de 6000 EUR ont été récoltés, somme qui sera intégralement répartie entre la Croix Rouge, la Diaconie et Caritas (principales ONG en Autriche). Tout ceci est décrit en images dans un petit album à ne pas manquer !

Source et complément

Advertisements

4 octobre 2015 - Posted by | Autriche | ,

Un commentaire »

  1. C’est bien de jouer aux généreux.

    Mais que proposons nous à ces migrants économiques ? (la Syrie n’a pas de frontière avec la France donc ce sont des réfugiés économiques).
    Avons nous réfléchis à l’impact de l’arrivé d’un million de personne de culture très différente dans un pays.
    Comment ne pas penser que cela va déstructurer la société allemande ? (sans parler des islamistes qui sont parmi eux)

    Quel impact pour la Syrie de lui voler sa classe moyenne ? Car ce sont les riches qui peuvent se payer le voyage (7000 € par personne la traversée). Du coup les pauvres peuvent crever là bas ?

    6 millions ont fui la Syrie, devons nous tous les accueillir ?
    Et les autres qui vont continuer à fuir.
    Et ceux d’Afghanistan, de Pakistan, d’Albanie, du Kosovo, d’Érythrée, du Nigéria…

    Réagir avec émotion, c’est bien mais ce n’est pas ainsi que l’on construit une politique réaliste et raisonnable.

    Commentaire par Olivier Orsel | 7 octobre 2015 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :