Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un chancelier autrichien au service d’un dictateur

Cliquez pour agrandir

MM. Gusenbauer (centre) et Nazarbaïev (à droite)

Pour plus de 400 000 euros annuels, comme honoraire fixe auquel s’ajoutent de nombreux frais, l’ancien chancelier Alfred Gusenbauer conseille depuis cinq ans le dictateur kazakh Noursoultan Nazarbaïev. Il y a deux ans déjà, les différentes fonctions de M. Gusenbauer – également au service d’une compagnie de jeux ou de différentes multinationales –, avaient donné lieu à quelques articles (dont « Un chancelier à l’image de son parti » dans les colonnes de ce blog). Grâce à un épais dossier paru le 22 juin dans l’hebdomadaire profil, étayé de nombreux témoignages, photos et facsimilés, on en sait plus sur le rôle de M. Gusenbauer et la façon dont ces relations austro-kazakhes se sont développées.

C’est l’avocat viennois Gabriel Lansky, du bureau LGP, qui a placé M. Gusenbauer à la tête d’un « Independent International Advisory Councils » (IIAC), moins de deux ans après que ce dernier a quitté la chancellerie. Cet avocat est entré dans la « kazakh connection » en représentant l’association Tagdyr, regroupant les Kazakhs installés en Autriche. C’est lorsqu’en 2010 la Grèce devait laisser la présidence de l’OSCE, basée à Vienne, au Kazakhstan, que cette idée de « club politique » a été lancée. Dans le courriel adressé au dictateur, M. Lansky vante les qualités de « lobbyiste » de son ami et rappelle qu’il est vice-président de l’Internationale socialiste. Dans le groupe on retrouve l’ancien président polonais, Alexander Kwasniewski et l’ancien président de la commission européenne, Romano Prodi (cf. photo d’une des réunions sur le site officiel). Pour préparer la mise en place de l’IIAC, M. Gusenbauer avait déjà touché 60 000 euros pour cinq semaines (auxquels s’ajoutent 12 500 euros de ‘frais’). L’ancien chancelier était revenu dans ce beau pays pour l’anniversaire du dictateur, le 6 juillet, car 70 ans tout de même, cela méritait bien une petite fête. En décembre, l’autocrate Nazarbaïev avait donné une conférence à « l’université Nazarbaïev » (!) et on lit sur le site officiel : “Following the lecture of the Head of state answered the questions of students and teachers of the university. Then the invited visitors – known European politicians Gerhard Schröder, Romano Prodi, Aleksander Kwasniewski, Alfred Gusenbauer, Marcelino Oreja Aguirre spoke [ce dernier est un ancien ministre des affaires étrangères en Espagne]”.

Officiellement, il est question dans ce comité consultatif d’améliorer l’image du Kazakhstan sur le plan international et rien n’est précisé sur la démocratisation du pays, argument avancé par M. Gusenbauer pour justifier son rôle. Au contraire, un courriel de la présidence kazakhe demande à ce qu’on travaille davantage sur les échanges économiques que sur les aspects politiques. L’Autriche semble même prête à rendre quelques services qui nous rappellent le temps de la guerre froide, lorsque Vienne était un nid d’espions. L’opposant Rakhat Aliev, recherché par la justice kazakhe après être tombé en disgrâce, a été incarcéré en Autriche en juin 2014. M. Gusenbauer avait annoncé dans un courriel au dictateur qu’il allait « le garder sous contrôle ». Curieusement, M. Aliev a été retrouvé pendu le 24 février 2015 dans sa cellule, à la prison de Josefstadt, à Vienne. Officiellement il s’agit d’un suicide.

Sources et compléments

26 juin 2015 - Posted by | Uncategorized | , , , , ,

Un commentaire »

  1. Et alors ?

    Commentaire par Olivier Orsel | 30 juin 2015 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :