Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Des condoléances pour un « Untersturmführer »

Kleine_ZeitungLe 30 mai 2015, le Kleine Zeitung a publié le faire-part de décès d’un ancien SS, avec son grade de Untersturmführer et ses décorations, le tout agrémenté d’une belle citation nazie. Il s’agit du principal journal régional en Autriche, diffusé avant tout en Styrie et en Carinthie. En haut à gauche de l’annonce, la citation est de l’écrivain Adalbert Stifter (1805-1868) ; elle n’est bien sûr pas « nazie » et se traduit par « Car tout ce qui subsiste sur terre repose sur l’honneur et la fidélité. Ceux qui aujourd’hui trahissent les anciens devoirs trahissent aussi demain les nouveaux. » Une rapide recherche montre cependant que cette citation a été incorporée aux références culturelles des (néo)-nazies (cf. par exemple cet article). La citation qui est directement nazie c’est plutôt « Seine Ehre hieß Treue » (son honneur était la fidélité), qui ne peut pas venir d’une autre source que « Meine Ehre heißt Treue », devise gravée sur tous les ceinturons de la SS et qui a même les honneurs d’une page sur la partie francophone de Wikipedia. Pour mémoire, en mars 2011, le directeur administratif du musée juif de Vienne avait dû démissionner pour avoir repris à son compte cette devise (cf. ce billet).

En plus de son grade dans la SS, le faire-part précise de façon implicite qu’il était auparavant dans les jeunesses hitlériennes, décoré du titre de « Jugend Ehrenabzeichen », et qu’il a aussi obtenu la Croix de Guerre de deuxième classe (« EK II » avec les abréviations usuelles connues des intéressés). Bien sûr, pas de croix gammée, ni de « SS » ni ou « Hitlerjugend » dans le texte, mais certaines références sont évidentes. D’autres sont plus subtiles, comme les runes pour indiquer naissance et mort (cf. p. 7 de ce PDF) ou la phrase un peu cryptique de l’auteur de l’annonce, Hermann Woger, « pour les camarades des années 70 ». Le site des Verts consacré à la lutte contre l’extrême droite explique qu’il s’agit d’une référence à la Burschenschaft « Stiria » dont il fait partie (corporation étudiante d’extrême droite) connue pour ses liens avec l’ANR (Aktion Neue Rechte, Action Nouvelle Droite), reconnue coupable d’actes terroristes dans les années 1970s.

Contacté par des antifascistes (l’association des étudiants communistes), la rédaction du journal a expliqué qu’ils n’avaient « pas fait attention » et que de toute façon c’est une entreprises extérieure qui gère la publication des annonces. Le libéralisme et son cortège de sous-traitants a parfois bon dos !

Mise à jour (1er juin) : le journal s’est excusé d’avoir laissé passer cet éloge du nazisme, le rédacteur en chef explique que c’était une « erreur terrible » d’avoir imprimé ces « codes nazis » et qu’ils vont instaurer un système de relecture des annonces (cf. copie ci-dessous).

excuses

30 mai 2015 - Posted by | Uncategorized | , ,

2 commentaires »

  1. C’est vraiment scandaleux, le fait de pouvoir publier des références nazies dans un journal doit malheureusement renforcer le sentiment d’impunité des personnes concernées…

    Commentaire par etiennetheo | 31 mai 2015 | Répondre

  2. C’est triste mais ce n’est pas non plus de l’apologie du nazisme (condamnable par la loi).

    Il y a des personnes qui se sont trompé et n’ont jamais réussi à le reconnaître.

    Prenez par exemple la gauche francaise qui était maoiste. A t-elle fait son devoir de mémoire ?
    Mao le plus grand criminel de tous les temps.

    Elle admire toujours en cachette Lenine, Che Guevara, Castro …

    Elle défendait les droits des pédophiles dans les années 70.

    Commentaire par Olivier Orsel | 5 juin 2015 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :