Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

L’image manquante

missingimage-pt

(photo JS)

Depuis le 12 mars 2015, en face du musée de l’Albertina, le monument contre la guerre et le fascisme d’Alfred Hrdlicka, datant de 1988, a été complété par une installation de la réalisatrice et historienne Ruth Beckermann intitulée « The missing image ». Au départ, la sculpture principale du monument ne représentait qu’un vieux juif barbu, difficilement reconnaissable, à quatre pattes avec une brosse. Peu de visiteurs comprenaient qu’il s’agissait d’une représentation de ‘Reibpartien’, ces scènes de mars 1938, après l’entrée des nazis en Autriche, pendant lesquelles des Juifs ont été contraints de frotter (‘reiben’) le sol pour effacer les slogans favorables à l’indépendance de l’Autriche. Ces slogans avaient été peints en vue du référendum du 10 avril sur le rattachement (‘Anschluss’) de l’Autriche au Reich, lequel reçut plus de 99,7% de votes favorables. Combien d’Autrichiens savent aujourd’hui l’immense ferveur qui régnait lors de l’arrivée des nazis dans le pays ? De nombreuses entrées de ce blog rappellent combien ce passé est plus ou moins volontairement occulté (voir à titre d’exemple ce texte au sujet de Otto de Habsbourg-Lorraine). Lire la suite

16 mars 2015 Posted by | Uncategorized | , | 13 commentaires

« En attendant, il est midi à Gramatneusiedl »

Gramatneusiedl_Marienthal_2010_03-pt

A nouveau un article signé Sébastien Mabille, le dévoué correspondant du Petit flambeau pour l’ensemble du territoire de Gramatneusiedl. Un grand merci à lui !

Fin janvier 2015, lors des dernières municipales de la commune où j’habite, j’ai eu la chance de voter et de partager cette expérience dans ces colonnes.

Gramatneusiedl… Ce nom ne dit vraisemblablement rien pour la plupart des francophones qui lisent ce blog, et en plus il est quasiment imprononçable. En Autriche, c’est un peu une représentation du « trou du cul du monde », et beaucoup d’Autrichiens ne savent même pas que cette commune existe réellement. Il y a quelques années, lors d’un jeu radiophonique, un séjour à Gramatneusiedl était offert… au perdant. Même mes collègues, à qui j’annonçais en 2008 que j’allais déménager à Gramatneusiedl, croyaient que je leur faisais une blague. Lire la suite

14 mars 2015 Posted by | Uncategorized | , , , | 3 commentaires