Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Vraiment Charlots et pas Charlies, ces Autrichiens (*) !

CharlotsAprès la faute politique majeure du dimanche 11 janvier, lorsque dans sa déclaration de solidarité avec les victimes françaises des attentats du 7 au 9 janvier, le gouvernement autrichien a « oublié » les Juifs parmi les victimes (« citoyens de différentes confessions qui étaient apparemment seulement au mauvais moment sur les lieux de la terreur »), c’est la ministre de l’intérieur, Johanna Mikl-Leitner, qui, lors d’une séance d’hommage au parlement autrichien le 14 janvier a déclaré « l’attentat de Paris était un attentat contre les juifs, les chrétiens et les musulmans. » (“Der Anschlag in Paris war ein Anschlag auf Juden, auf Christen, auf Moslems.“). Comment est-ce possible qu’elle ignore que les journalistes de Charlie étaient ATHÉES ? C’est presque faire injure à leur mémoire que de les traiter de « juifs, chrétiens et musulmans ».

Autre charlots vraiment pas dans l’esprit “Charlie”, les représentants de la communauté juive qui ont décidé de pavoiser le siège de leur communauté avec un drapeau israélien, orné un petit bandeau noir, pour honorer exclusivement les quatre victimes de l’attentat perpétré contre l’épicerie casher. Je suis passé devant par hasard et j’ai interpelé le garde à l’entrée, un Israélien bien sûr, qui discutait avec l’un des policiers en faction devant la synagogue depuis l’attentat de 1981. Il s’en est suivi le dialogue suivant (tenu en anglais et en allemand, selon les capacités de mon interlocuteur, je le résume ici)

– Pourquoi n’avez-vous mis un drapeau français si c’est pour les victimes de Paris ?
– Parce que ce sont des Juifs !
– Mais ils étaient d’abord français et tunisiens, non ? Juifs aussi, certes, mais en tous les cas pas israéliens !
– C’étaient les nôtres.
– Et l’an dernier, pour les quatre victimes du musée juif de Bruxelles, vous n’avez pas mis ce drapeau, pourquoi ? Il y avait pourtant un couple de touristes israéliens parmi les victimes…
– Euh, je ne sais pas, euh…

Cette récupération des morts de Paris, sélective puisqu’elle ne concerne que quatre des 17 victimes, me semble tout à fait odieuse.

Une bonne nouvelle tout de même pour finir : Claudia Bandion-Ortner a été “démissionnée” de son poste au Centre du Roi Abdallah pour le dialogue inter-religieux et interculturel qui déshonore le pays. La mobilisation commence à payer !

(*) avis aux trolls, l’expression « ces Autrichiens » se réfère à la ministre de l’intérieur et aux responsables de la communauté juive à Vienne.

Sources et compléments

Advertisements

17 janvier 2015 - Posted by | Uncategorized | ,

28 commentaires »

  1. La connerie est définitivement humaine, sans distinction aucune.

    Commentaire par Guy Sinden | 18 janvier 2015 | Répondre

  2. Bravo et merci de rappeler ce fait essentiel : l’athéisme revendiqué de Charlie, chose qui passe mal ici, en France où l’œcuménisme des trois monothéismes est devenu le leitmotiv officiel, bref la propagande médiatique et politique, religieuse aussi, contre laquelle il est très difficile de se prononcer de manière visible (et franchement, que l’athéisme soit massivement représenté par Onfray dans les « grands » médias, ça coince…). Le survivant Luz a beau le dire et le répéter : Charlie était, est athée, cette idée pourtant si forte est malmenée.
    Marc Silberstein, Paris 11e
    Et pour info, ces quelques photos des hommages sur le lieu du drame :

    Hommage à Charlie Hebdo, Rue Nicolas Appert, 75011 Paris

    Et cet hommage écrit à Charlie Hebdo, par un de leur ami :
    http://www.materiologiques.com/Hommage-a-Charlie-Hebdo

    Commentaire par Anonyme | 18 janvier 2015 | Répondre

  3. M Olivier, tirez le premier !

    Commentaire par Charlie Marx | 18 janvier 2015 | Répondre

    • Je vois que je peux prendre ma retraite, la relève est assurée.

      Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 18 janvier 2015 | Répondre

    • Ok.

      1 Les dessinateurs de Charlie n’étaient ils pas juifs ? Et par juif, je ne parle pas de religion.

      2 Les juifs de France même s’il ne sont pas Israéliens sont reconnus comme des leurs par Israël. (comme les français d’origine marocaine sont toujours marocains pour le Maroc).

      « Etre Charlie » cela veut dire avoir de la compassion pour les victimes et de la rage contre les bourreaux mais en aucun cas adhérer à l’idéologie soixante-huitarde, libertaire, vulgaire et haineuse de ce torchon qui était moribond avant l’apparition de ces trois abrutis djihadistes,

      Commentaire par Olivier | 18 janvier 2015 | Répondre

      • 1. Parmi les dessinateurs assassinés, seul Wolinski était juif.

        Commentaire par segalavienne | 18 janvier 2015

  4. @MStengerGerhardt : ne vous privez surtout pas de différer votre cessation d’activité. Merci.
    @MSegal : le commentaire de M Olivier n’étant pas très clair du point de vue logique et sémantique (la clarté n’étant pas son fort, je sais) avec ce OK et sa question interronégative, dois-je vous soupçonner d’avoir censuré un commentaire pire que celui que je lis actuellement ?
    Une précision néanmoins sur Wolinski : athée d’abord, d’origine juive ensuite, si non il faudra m’expliquer la quadrature du cercle.
    @MOlivier :Tenté de relever le défi ? ouh là là… juif… pas de religion… français toujours marocains… mais vous avez raison, si si, après la manif, sur 100 mètres, des grands de ce monde, organisée spontanément par Holande, « être Charlie » veut dire n’importe quoi. Si eux le sont (je pense à certains plus qu’à d’autres), vous pouvez bien l’être.

    Commentaire par Charlie Marx | 19 janvier 2015 | Répondre

    • Bienvenue à Charlie sur ce blog ! Non, je n’ai rien censuré depuis des mois de la part de M. Orsel. Il en a publié 81, j’en ai peut-être censuré un ou deux.

      Commentaire par segalavienne | 20 janvier 2015 | Répondre

      • Je confirme. La censure est très faible sur ce blog.

        Commentaire par Olivier | 20 janvier 2015

      • Marx svp, Charlie Marx.Trop de Charlie tue Charlie.

        Commentaire par Charlie Marx | 20 janvier 2015

      • @MOllivier : Je viens de comprendre pourquoi vous suivez avec assiduité ce blog que vous détestez pourtant. C’est le seul qui ne vous censure pas. Une sorte d’anti-Grouchou Marx qui veut faire partie d’un blog parce qu’il rejette ses idées ? Ça doit être dur d’être censuré par ses amis ?
        @MSegal : aviez-vous conscience de faire ainsi oeuvre de charité ? Ça me rappelle du Bernanos (quand l’homme se lève pour l’insulter, c’est encore Sa main qui le soutient).
        La messe est dite.

        Commentaire par Charlie Marx | 21 janvier 2015

    • Oui chacun met ce qu’il veut derrière le slogan « Je suis Charlie » mais les récupérateurs de toute espèce (notre ami Jérôme en tête) essaient d’en tirer les bénéfices.

      Je vous rappelle les mots de Hollande dans son appel à la marche « ….pour saluer la mémoire des victimes de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo».
      Par pour autre chose.

      Commentaire par Olivier | 20 janvier 2015 | Répondre

      • @MOlivier : je pense davantage au bénéfice qu’en a tiré Holande, le président de la 5ème le plus impopulaire et moqué, qui du jour en lendemain…enfin bref… ça me rappelle Bush, fils, le président américain le moins légitimimement élu, dont la famille et les affaires,étaient les plus liés aux intérêts saoudiens et qui, après le 11 septembre a l’étoffe du héros purement américain (la comparaison avec Holande s’arrête à héros, bien sûr). Jamais d’arrière-pensées calculatrices en politique, c’est bien connu, les bénéfices sont trop maigres. Comparez avec ceux de M Segal.

        Commentaire par Charlie Marx | 20 janvier 2015

  5. La comparaison entre Bush et Hollande réside dans le seul bénéfice que les deux présidents ont tiré des événements tragiques. Pour le reste (élection illégitime, intérêts saoudiens, etc.), il n’y a pas photo.

    Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 21 janvier 2015 | Répondre

    • @G.Stenger : je ne disais pas autre chose en parlant d’ une comparaison s’ arrêtant à l’héroïsme. Merci de me permettre de clarifier.

      Commentaire par Charlie Marx | 21 janvier 2015 | Répondre

    • Sur l’élection illégitime de ces messieurs, je passe, (les elections sont toutes pour moi illégitimes), mais sur les intérêts saoudiens, je crois que M. Hollande vous a donné tort à l’occasion de la mort du roi…

      Commentaire par Latouffe | 29 janvier 2015 | Répondre

      • Oui, c’est, vrai on peut toujours remettre en cause la légitimité des élus dès lors qu’ils sont le produit de systèmes détournés post-démocratiques. Mais ce n’est certainement pas ce que vous voulez dire. Trop réac por ça.
        Monarchiste comme vous êtes, vous estimez qu’il n’y a de meilleur système que fondé sur la naissance, le facteur rhésus bleu, et le patronyme. Seuls gages de compétences du chef d’état et de la défense des intérêts collectifs face à la minorité parasite.
        Vous êtes où sur la photo des obsèques de feu Abdallah, protecteur des lieux saints et rejeton de la dynsatie des Séoudes? Vous avez pleuré sa perte, sa légitimité ?

        Oh ! ne me dites pas : vous estimez aussi qu’il faut être catholique pour que la légimité soit maximale !? Vous le déduisez par rigueur intellectuelle ou islamophobie?

        NB/ Hollande et tous les autres en Arabie pour la mort du monarque, c’est votre approvisionnement en carburant garanti. Et la vente de quelques missiles.

        PS/ le droit de cuissage du monarque, vous approuvez sa légitimité ? votre femme aussi ? (si vous êtes un homme et que vos orientations sexuelles sont aussi othodoxes que vos opinions politiques, venues d’un autre âge).

        Commentaire par Charlie Marx | 16 février 2015

  6. Beaucoup de mal a comprendre votre prose … Droit de cuissage / monarchisme / Rhésus bleu / catholicisme / ma femme ?

    J’éclaircis donc : dans la comparaison Bush/Hollande de M. Stenger, « il n’y a pas photo ». Hé bien si justement, il y a photo. Photo de M. Hollande parti représenter la France à l’enterrement d’un despote « moyen-ageux »…

    Adé !

    Commentaire par Latouffe | 17 février 2015 | Répondre

    • @M Latouffe, changez les piles de votre lampe, si vous voulez éclaircir.
      Si pour que vous compreniez ma prose il faut que je vous explique ce que vous ne comprenez pas de la vôtre, on n’est pas couchés. Les soi-disant historiens devraient avoir un minimum d’exigences linguistiques, pour lire autant que pour écrire.
      Je vais le faire un peu néanmoins : tout d’abord ne confondez pas l’expression «il n’y a pas photo» (métaphore issue du vocabulaire de commentateur sportif destinée à départager des compétiteurs) et « il n’y pas DE photos». Photo dont je suis convaincu qu’elle existe puisque je vous demande si vous y êtes représenté (dans mon imagination, au pouvoir, je vous y verrais bien dans le rôle d’une pleureuse) étant donné que vous approuvez les dirigeants « légitimement » arrivés au pouvoir grâce à leur sang bleu… tout comme vous approuvez probablement, vous ou/et votre femme, les pratiques respectables que la monarchie médiévale implique comme le droit de cuissage, pris au hasard.
      Sauf à considérer que les Romanov, les Bourbons, les Habsbourgs, parce que chrétiens, étaient moins despotes que les Séoudes, parce que musulman.
      Pour me répondre, des arguties auraient demandé trop de contorsions, il est vrai, à un individu pas très souple mentalement, preuve en est.
      Ou alors expliquez-moi : «les elections sont toutes pour moi illégitimes» ? J’ai hâte de découvrir, même dans les grandes lignes, le paradis politique qui vous tient lieu d’utopie. Et pourrai meux cerner «d’où vous parlez».
      Dans quelle planète historique vivez-vous ?
      Et notez que je ne fais une défense outrancière de la démocratie actuelle, post-moderne, mais refuse de sombrer, comme vous le faites je crois, dans le passéisme politique miltonien (Paradise lost ? pour vous éclairer… de mes lumières).
      Votre analiste (point une faute d’orthographe, jeu de mot ;-).

      Commentaire par Charlie Marx | 19 février 2015 | Répondre

  7. Hélas pour vous, pour les historiens de tous bords, la cause est entendue, le droit de cuissage est un mythe.

    Une fois n’est pas coutume, je vais vous envoyer vers Wikipedia (Ius primae noctis)… qui vous aidera à reconnaître qu’encore une fois, vous dites des conneries pour défendre une position indéfendable. (Ceci dit si cela vous émoustille tant, ne vous privez pas de continuer à y croire … comme aux élections …)

    Que cette connerie nous vienne tout droit de Voltaire, votre grand penseur, le « philosophe » que personne ne cite, nous permet de voir dans quel magma informe, démodé et malhonnête vous puisez vos « connaissances » dont vous souhaitez m’éclairer.

    Pour le reste de vos arguments, tous de la même eau, faites moi dire ce que vous voulez, peu me chaut, considérez que je m’essaie aussi parfois au sport si français du jeu de mot.
    Je vous accorde effectivement une prodigieuse et très enviable « souplesse mentale » et pour moi je m’en tiendrai encore un certain temps à l’honnêteté, à la rigueur intellectuelle qui vous manque tant.
    Ceci dit, vous êtes divertissant …

    Commentaire par Latouffe | 19 février 2015 | Répondre

    • Libre à vous de taper sur Voltaire, mais puisque vous êtes entre-temps devenu maniaque de Wikipédia, il faut aussi citer la suite :
      Voltaire, dans le « Dictionnaire philosophique », à l’article « Cuissage ou Culage, droit de prélibation, de marquette, etc. », se montre lui-même sceptique et convient que des grands ont pu jadis imposer la coutume par la force, mais ajoute : « Remarquons bien que cet excès de tyrannie ne fut jamais approuvé par aucune loi publique. Si un seigneur ou un prélat avait assigné par-devant un tribunal réglé une fille fiancée à un de ses vassaux pour venir lui payer sa redevance, il eût perdu sans doute sa cause avec dépens. »
      Vous me direz aussi que je suis pédant (que voulez-vous, à mon âge on ne se refait plus), mais l’article en question figure dans les « Questions sur l’Encyclopédie ». Il y a depuis la fin du 18e siècle une confusion malheureuse entre les deux.
      Latouffe et Sigaut, même combat ?

      Commentaire par Gerhardt Stenger | 20 février 2015 | Répondre

      • @M Stenger.
        La souplesse de la contorsion pseudo-argumentative chez Latouffe c’est qu’il est capable de recourrir à Wikipedia ou pas selon la commodité rhétorique du moment: une façon étrangement rigoureuse mais bien à lui de prêcher par l’exemple l’honnêteté intellectuelle.
        Mais pas d’inquiétude ! il passera sans gêne le reste de sa vie à contester, affirmer, approximer, pour ensuite se rétracter, puis réaffirmer en affirmant qu’il ne se rétracte pas, ou bien l’inverse … et il s’y perdra…
        J’ai envie de lui dire que je n’ignore pas que le cuissage est discuté en tant que droit (et à son sujet j’ai fait ma religion 😉 sur sa pratique et l’impartialité de la justice de l’Ancien ®égime). Grâce à dieu (?) Internet regorge de sites financés par les Soral du monarchisme prêts à offrir une tribune aux Sigaut du même acabit dont l’oeuvre consiste à parler de l’arbre qui cache la forêt. Passons. Le plus important n’est pas là.
        Las ! nous ne saurons rien de ce qui rend plus réel et légitime le pouvoir issu d’un pacte entre un desposte et son dieu plutôt que d’un contrat signé entre égaux ? Ce qui fait si aimables et modernes les dynasties des grands monarques ou petits seigneurs (saigneurs) européens et si moyen-âgeux un Séoude ? Rien non plus sur les élections et leur rapport à une croyance, supposée, avérée… ou révélée ?
        J’ai pris son refus de répondre pour ce qu’il est : un louvoiement visant à prévenir ses revirements. Répondre, en effet, lui révélerait que l’essence de sa “pensée”est diamétralement à l’opposé de l’”idée”qu’il se fait du droit, de la légitimité, des croyances.
        Avec lui on imagine qui serait assise au banc des accusées à un procès pour “abus de droit de cuissage”. Et le verdict aussi.
        J’espère qu’il me trouvera toujours aussi divertissant. Lui, commence à m’ennnuyer, tant il est prévisible.

        Commentaire par Charlie Marx | 22 février 2015

  8. C’est rigolo chez vous ce besoin maladif de créer des associations imaginaires, entre moi et M. Olivier, puis maintenant votre amie Sigaut.

    C’est bien vous qui défendiez vos positions absurdes en citant cette charmante dame. (soralienne … hi hi hi !!!) Gardez vous la. Je n’en ai pas besoin.

    Citer le reste de la page Wikipedia n’apporte rien de nouveau : Que voltaire ait dénoncé un l’existence d’un « droit de cuissage » pour ensuite laisser entendre qu’il n’existait pas tout en sous entendant que les tribunaux auraient pu avoir à connaitre de ce genre de réclamations…. on voit bien la toute la perversité du personnage.
    Vous êtes à bonne école et je commence à désespérer des universités françaises, qui abritent et nourrissent des individus dans votre genre : des menteurs malhonnêtes et pervers qui abusent d’arguments d’autorité pour défendre des points de vue délirants, pour finir par des raisonnements de cour d’école (cf votre « … même combat ? »)

    Encore une fois vous volez au secours de votre comparse, après une volée de bois vert, comme il est venu vous soutenir après votre raclée … beau comme de l’antique … mais toujours avec des approximations et du verbiage inutile.
    Pas de réponse sur le fond, juste des diversions d’escrimeurs débutants : Le droit de cuissage n’existe pas, un système de santé sous l’ancien régime existait, les jésuites n’étaient pas tout l’enseignement, etc, etc, etc …
    Vos arguments s’effondrent un à un, tout comme vos raisonnements. Appelez à l’aide si vous voulez toute l’extrême droite segalo-soralienne française, rien n’y fera …

    Ayez l’honnêteté (je n’ai que ce mot, mais faute de mieux, essayez le aussi) de reconnaître votre malhonnêteté, ne serait-ce que vis à vis vos étudiants, qui peut-être vous lisent ici et face auxquels vous devrez vous présenter dès demain matin (peut-être), le rouge de la honte au front …
    Votre age n’excuse rien. Oui vous êtes pédant mais aussi médiocre, horriblement médiocre …

    PS je vous abandonne ici définitivement, je sais d’expérience (il niera encore, bien sûr) qu’en plus de censurer certaines contributions ici, le commissaire Segal use de tous les moyens à sa disposition pour m’identifier. Ce à quoi je n’ai pas l’intention de l’aider. Adieu.

    Commentaire par Latouffe | 22 février 2015 | Répondre

  9. Vous parlez de « points de vue délirants » (je vous passe le « menteur malhonnête et pervers ») ? Mais relisez vos commentaires, à commencer par ce dernier – c’est bien vous qui délirez. Faites-vous soigner, et au plus vite !

    Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 23 février 2015 | Répondre

  10. Latouffe auto-réduite au silence ! Jamais nous ne saurons qui a tué Kennedy. Il pourra faire écrire sur sa tombe en lettres gothiques: «Toujours il eut raison mais jamais personne ne le sut ».
    Serait-ce le début de la rigueur ? la fin des volées de bois vert, des raclées de cours de récréation et de mon ennui ?

    Commentaire par Charlie Marx | 23 février 2015 | Répondre

  11. Hurrah, Les Marx brothers sont de retour … il suffit d’annoncer qu’on s’en va pour qu’ils sortent de leurs abris … Ne paniquez, pas je pars vraiment.

    Vous êtes tellement dans le déni de réalité que vous ne percevez plus que votre seule voix et vos seuls arguments (oui, oiseux, menteurs et malhonnêtes) et vous terminez par une très stalinienne « injonction de soin »… vous avez au moins une vraie logique totalitaire !

    Pour ce qui est de mes délires, laissons la parole à M. segal, qui a déjà du sortir du bois pour s’exprimer sur ses censures (qui sont son droit le plus complet en tant que gestionnaire de ce site) et qui vous dévoilera peut-être le coté obscur de sa personnalité, apparemment inconnu de vous, qui le pousse à faire des petites enquêtes sur les gens qui fréquentent son site et l’y contredisent.

    Vous êtes, tout comptes faits, de bien piètres débatteurs, des pédagogues sans talent, des historiens sans méthodes et sans connaissances, des démagogues sans audiences, des péroreurs sans estrades, des cerveaux calcifiés.

    Vous êtes pourtant toujours divertissants par vos perversions et vos idées reçues, que vous ne prenez jamais la peine ni d’étayer ni de vérifier, ni dans les sources, ni dans la littérature secondaire, ni même sur votre très populaire Wikipedia. Ou alors si mal … et en « recopiant bêtement » (je vous cite… comme vous citez Sigaut …)
    Et vous vous étonnez d’être contredit … et vous vous étonnez de ne pas convaincre … en fait vous êtes depuis longtemps morts, vous et vos idées, et ne le savez pas encore.

    Bien, j’ai assez perturbé votre petit forum de trois bonnes âmes prêtes à sauver le monde contre lui même. A mon age aussi, on ne se refait plus.

    Retour à Vienne, la parole est à l’inspecteur Segal en studio, je pars au goulag m’y faire soigner, avant que vous et vos semblables ne trouviez le moyen de m’y envoyer pour de bon …

    Commentaire par Latouffe | 23 février 2015 | Répondre

  12. Après moultes rodomontades voilà qui finit en authentique pantalonnade. Quand la posture intellectuelle (ou la position) est aussi laxe elle n’en devient que trop pornographique. Foi de cuissée !
    Mauvaise nouvelle Latouffe, vous avez été démasquée par Sherlock Segal. Vous êtes cernée: http://www.latouffe.fr/.

    Une bonne dose d’aspirine, un bain de pied, et tout sera oublié : demain, la gueule de bois aidant, vous retrouverez ces lectures que vous n’auriez jamais dû apostasier :

    http://vienne-sissietleshabsbourg.over-blog.com/
    http://l-imperatrice-errante.over-blog.fr/tag/les%20habsbourg/
    http://royalementblog.blogspot.co.at/2012/12/le-mariage-civil-de-larchiduc-christophe.html
    http://waddle-chretien.over-blog.com/
    http://vivreenchretien.over-blog.com/

    Hérétique que vous êtes. Café salé recommandé.
    Adieu M Latouffe.

    Commentaire par Charlie's Engels | 23 février 2015 | Répondre

    • Puisque vous ne dites définitivement plus rien d’intelligible, je vous laisse le dernier mot.

      A moins que le prefet Segal ne daigne nous expliquer ses motivations policières … sinon effectivement, adieu.

      Commentaire par Latouffe | 24 février 2015 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :