Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Impromptu multiculturel

zique_bulgDepuis une dizaine de jours, d’environ 16h à 19h, quatre musiciens jouent à la sortie du métro où je vis, à Meidling (12ème arrondissement de Vienne). Très prenantes, les mélodies évoquent à la fois les Balkans, la musique orientale et le klezmer. Cf. photos et surtout vidéos. Le public est au rendez-vous et bien qu’il s’agisse d’un quartier très populaire, le petit chapeau destiné à recevoir les dons se remplit régulièrement de petite monnaie. Me demandant de quelle(s) culture(s) cette musique venait, je me suis adressé à mes voisins. Turcs, ces-derniers m’ont dit qu’il y avait des mélodies qu’ils reconnaissaient, mais qu’il y avait des éléments exogènes, sans doute balkaniques, car chez eux on ne trouve pas d’accordéon. A la fin d’un set, je suis allé voir les musiciens, tentant de discuter avec eux. Ils ne parlaient pas allemand mais disaient « Bulgarien, Bulgarien ! ». Après moi, d’autres personnes sont venues les voir et ils ont parlé turc (aux dires de mes voisins). Ils s’agissait de membres de la minorité bulgare en Turquie. La musique s’entendant à plus de 100m à la ronde, il est assez sympathique de constater qu’au pays de Mozart, dans lequel la police et les citoyens veillent (« Ordnung muss sein! »), ceci puisse être toléré.

17 octobre 2014 Posted by | Autriche, Immigration | , | 2 commentaires

Une tour futuriste

Vienne, 11 octobre 2014

Vienne, 11 octobre 2014

Lors d’une de mes sorties en course à pied, un jour de brume, je suis passé au pied de la DC Tower, la plus haute tour d’Autriche, conçue par un architecte français, Dominique Perrault. Ce fut l’occasion de prendre quelques photos un peu futuristes, visibles sur cet album. Le réalisateur Hannes Gellner propose ci-dessous une présentation du documentaire qu’il a consacré à ce bâtiment, puis son film (en ligne) et enfin deux notices biographiques.


Au printemps 2014, l’architecte français Dominique Perrault inaugura à Vienne le bâtiment le plus élevé d’Autriche, la DC Tower, haute de 250 mètres. À l’origine du projet, il y a un site au potentiel incroyable : un terrain libre, face à la Vienne impériale, rattaché à la géographie du Danube, en tête du pont reliant les deux moitiés de la ville. Le réalisateur franco-autrichien Hannes Gellner retrace en filigrane l’histoire mouvementée de ce terrain sur les bords d’un fleuve difficilement maîtrisable au cours des siècles, et pose la question du voisinage architectural du géant en verre et en acier. Une panoplie d’opinions enthousiastes mais aussi critiques est confrontée à la construction et au résultat de cette immense tour qui ne laisse guère indifférent. Son interaction avec la silhouette urbaine de Vienne est au cœur du débat.

Lire la suite

14 octobre 2014 Posted by | Art, Autriche | , , , | 3 commentaires

Fred Bondi, retour aux sources


Fred Bondi-pt
Récemment j’ai pu faire la connaissance de Fred Bondi, 91 ans, qui a quitté Vienne en juillet 1938 et à qui Louis-Albert Serrut a consacré un documentaire, Fred Bondi, l’homme chanceux, qui sera présenté en première mondiale à Vienne, dans le cadre du festival du film juif, le 22 octobre à 16h15 (cf. infos). Il s’agit d’un film que je recommande vivement. Fred Bondi explique qu’il a eu de la chance dans sa vie. Il a pu fuir Vienne assez tôt et habitant le cinquième arrondissement, il n’a pas été trop touché par les violences antisémites qui ont surtout marqué les premiers jours après l’Anschluss. Fred dit lui-même qu’il ne s’est pas vraiment senti juif avant ce mois de mars 1938. Il a dû changer de lycée pour un lycée réservé aux Juifs, dans le deuxième arrondissement. Une fois, à la sortie de l’école, ses camarades de classe et lui se sont fait tabasser par des jeunes de la ‘Hitlerjugend’, mais sinon il n’a pas été trop traumatisé. Le plus dur était pour lui de vivre dans un État où il n’avait plus aucun droit, à la merci de toute violence ou injustice. Lire la suite

11 octobre 2014 Posted by | Uncategorized | , | 3 commentaires