Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Deux hommes politiques autrichiens dans une cave nazie

trinquentUlrich Seidl est un des réalisateurs autrichiens les plus connus mais aussi le plus provoquant, critiquant sans relâche la société autrichienne pour en dénoncer ses travers, qu’il s’agisse de son rapport au passé ou aux névroses de ses citoyens. Ainsi, tandis que Hundstage (2004) représentait les habitants d’un quartier résidentiel s’adonnant à des activités particulièrement perverses, Import/Export (2007) dénonçait l’exploitation éhontée des Ukrainiennes en Autriche, pour occuper des fonctions  qu’aucun natif n’accepterait (dans le milieu de la prostitution comme dans le milieu hospitalier). Dans son dernier film, Im Keller (Dans la cave), présenté lors de la Mostra de Venise en août dernier, le réalisateur s’intéresse au rapport particulier qu’entretiennent les Autrichiens avec leur cave. On pense bien sûr à l’affaire Fritzl, du nom de cet honnête citoyen d’Amstetten qui avait séquestré sa fille pendant 24 ans la violant régulièrement et lui faisant sept enfants, dont trois maintenus en détention avec leur mère (voir sur ce blog, la réaction des écrivains autrichiens à l’affaire d’Amstetten).

Le film de Seidl est un film documentaire qui présente différentes relations « très spéciales » entre des habitants et leur cave. Il y a celui qui fait gober des souris vivantes à un anaconda, ceux qui ont transformé leur cave en salle de torture sado-maso, le chasseur qui a installé ses trophées et vire au fétichisme (comme le braconnier Alois H. qui avait défrayé la chronique l’an dernier, cf. ce billet), celle qui rend visite à des poupées en les traitant comme des enfants… mais aussi les musiciens d’une petite fanfare locale qui aiment à se retrouver au milieu de drapeaux et uniformes nazis pour trinquer sous le regard tutélaire d’Hitler représenté en pied dans un grand tableau.

Ces jours-ci, un journaliste de la chaîne Puls 4 a identifié parmi les musiciens deux hommes politiques de la petite commune de Marz, dans le Burgenland.

Vendredi 19 septembre, ces deux membres du parti chrétien-conservateur ÖVP ont été démissionnés. Une enquête va être ouverte pour voir si l’affaire peut relever du délit de promotion du nazisme (réprimandé par la loi, cf. Wiederbetätigungsgesetz), mais a priori, puisqu’il s’agit d’une réunion dans un cadre privé, les hommes concernés ne devraient pas être inquiétés.

Dans l’entretien qu’il a accordé au quotidien Die Presse, Ulrich Seidl revient sur sa méthode de travail, montrant combien la frontière entre documentaire et fiction est poreuse. Dans le cas présent, il est bien sûr venu avec sa caméra à l’heure indiquée par le propriétaire pour tourner cette séquence. Il n’a toutefois rien coupé au montage, n’a donné aucune indication. Il précise ainsi son intention, en tant que réalisateur : « Il s’agit de la minimisation de ce passé [la fameuse „Verharmlosung dieser Vergangenheit“]. Et je trouve cela partout en Autriche. Cette scène est un exemple pour bien d’autres. Tout le monde n’a pas une cave nazie comme celle-là, mais les idées sont là. »

Sources et compléments

19 septembre 2014 - Posted by | Autriche |

17 commentaires »

  1. Keller unter alles…

    Commentaire par Anonyme | 19 septembre 2014 | Répondre

  2. C’est fou cette chasse aux sorcières. Les gens font ce qu’ils veulent chez eux !
    Quelle régression ! Cela nous fait penser à la police des mœurs qui se cachait chez vous pour repérer une adultère.

    Les autrichiens ont été humiliés et dépecés par l’ignoble Clemenceau en 18, ils ont été humiliés et occupés en 45. On leurs fait peser encore le poids de l’horreur nazie. Ils sont à la recherche de leur fierté perdue.

    Commentaire par Olivier | 22 septembre 2014 | Répondre

    • Je laisse passer ce commentaire qui se suffit à lui-même ! Comme quoi en France aussi…

      Commentaire par segalavienne | 22 septembre 2014 | Répondre

      • Oui, les bras m’en tombent. L’imbécillité à l’état pur.

        Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 22 septembre 2014

  3. Traiter d’imbécile ceux qui ne pensent pas comme vous, n’est pas un argument très convaincant.
    Je suis ouvert à toute discussion me prouvant que j’ai tord.

    Commentaire par Olivier | 23 septembre 2014 | Répondre

    • Disons qu’il n’y a pas besoin de longue discussion pour condamner l’adoration de reliques nazies ni pour dire que vous avez tort d’écrire le mot « tort » avec un « d » à la fin. C’est du même ordre.🙂

      Commentaire par segalavienne | 23 septembre 2014 | Répondre

      • Pardon mais votre réponse est un peu simpliste.

        Ce qui est intéressant est de savoir pourquoi ils font cela ? par antisémitisme pur ? par admiration de l’homme politique Hitler ? par nostalgie de la puissance germanique ? goût de la reconstitution historique ? idéologie pangermanisme ? par gout du secret ? pour braver un interdit ?

        Commentaire par Olivier | 23 septembre 2014

    • Mais est-ce que vous pensez seulement ? C’est ça la question. Laisser parler ses tripes, être incapable de différencier n’est pas penser.
      « Les gens font ce qu’ils veulent chez eux » : du bruit jusqu’à 4h du matin ? Quelle réflexion simpliste ! Vous êtes peut-être un soixante-huitard attardé : « Il est interdit d’interdire » et CRS = SS était bien les slogans les plus stupides de cette époque.
      Non mais, où avez-vous entendu parler d’un flic qui se cachait sous les lits conjugaux pour constater les adultères ? Est-ce que l’adultère a jamais été interdit par un Etat européen ? (Je ne parle pas de l’Eglise, bien sûr.)
      Les Autrichiens « humiliés et dépecés » ? Je vous rappelle qu’ils avaient commencé la guerre. On peut penser du traité de Versailles ce qu’on veut, mais ce sont certains « Autrichiens », comme vous dites, c’est-à-dire les peuples non germaniques qui voulaient quitter le « Völkerkerker », qui ont mis fin à l’Empire caca – pardon k.u.k ou k.k (c’était selon). Le mot de l' »ignoble » (?) Clemenceau – « L’Autriche, c’est ce qui reste » – est apocryphe.
      Ils ont été « humiliés et occupés » en 45 : dites tout de suite qu’il ne fallait pas faire la guerre au nazisme (qui l’a d’ailleurs commencée). Pardon aux alliés qui ont été obligés, pour y mettre fin, de bombarder et d’envahir un peu la petite Autriche, la soi-disante « première victime du nazisme ». En 45, l’Autriche n’existait même pas, il n’y avait que le IIIe Reich, qui a été occupé, et donc humilié, par les vainqueurs. Dura lex, sed lex. Si l’Autriche a pu renaître de ses cendres, c’est grâce aux alliés. Il est vrai que si les nazis avaient gagné la guerre, l’Europe ne serait pas « envahie » par les islamistes – que je vomis autant que vous – vous y seriez certainement ministre de la propagande et Jérôme et moi en prison. L’Europe serait d’ailleurs une vaste prison.
      Enfin, vous ne savez apparemment pas ce que c’est qu’une chasse aux sorcières. Ne parlons pas de la vraie, au sens propre. Dans une chasse aux sorcières au sens figuré, les « sorcières » n’acceptent pas de se laisser filmer, ne vivent pas comme des poissons dans l’eau au milieu d’une population complaisante (ah ! les interviews !). Si les deux hommes politiques ont été exclus par leur propre parti, ils n’ont qu’à s’en prendre à l’ÖVP, ou à leur propre imbécillité. Vous êtes assurément en bonne compagnie.

      Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 23 septembre 2014 | Répondre

      • Parfait, perfect, perfetto, ausgezeichnet!

        Commentaire par segalavienne | 23 septembre 2014

      • Pour votre gouverne, la police des mœurs de la III République française luttait activement contre l’adultère jusque dans la sphère privée.

        Les autrichiens sont les victimes de 14, on a assassiné leur futur empereur !

        L’extrémiste Clemenceau a refusé toute proposition de paix (au prix de millions de morts supplémentaires) car il voulait détruire le dernier empire catholique par pur anticléricalisme haineux.
        Son intransigeance lors du traité de Versailles a entraîné l’Autriche et l’Allemagne à la ruine et la famine et créé les conditions de la montée d’un régime autoritaire.

        Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas combattre les nazis. J’ai beaucoup d’admiration pour de Gaulle, Leclerc et les américains qui ont sacrifiés leur vie pour nous libérer.

        Moi, ministre de la propagande, Jérôme et vous en prison ? Vous êtes drôle. On se serait peut-être retrouvé dans la résistance. Je vous rappelle que les premiers à avoir rejoint de Gaulle sont les juifs (qui étaient très patriotes à l’époque) et des gus de Action Française.

        L’Europe est envahie par des islamistes ??????
        Ce que vous pouvez être raciste, ils sont de la diversité, des chances pour la France…
        C’est la société merveilleuse, multiculturaliste, déracinée inventée par nos élites gauchistes.

        Commentaire par Olivier | 23 septembre 2014

  4. La police des mœurs : vous avez raison, autant pour moi. En effet, le Code Pénal de 1810 classe à la rubrique des crimes ou délits « Contre l’ordre des familles et contre la moralité publique », l’avortement, le viol, l’adultère, la bigamie, l’homosexualité, l’infanticide, la naissance illégitime, l’exposition, la vente, la distribution d’écrits, de figures et d’objets qui outragent les « bonnes mœurs ».
    Les Autrichiens, dites-vous, sont les victimes de 14, car on a assassiné leur futur empereur : nego, car il n’y a pas de relation de cause à effet. Une pomme tombe nécessairement par terre car elle en subit l’attraction suivant la loi découverte par Newton, mais on n’est pas obligé de déclarer la guerre à la Serbie, et par voie de conséquence à tout le monde, parce que le dauphin vient d’être assassiné. Je ne sache pas que la Yougoslavie ait déclaré la guerre à la Croatie parce que le roi Alexandre a été assassiné à Marseille en 1934. En 1914, les Serbes étaient prêts à presque toutes les conditions, même les plus humiliantes, mais l’Autriche voulait la guerre, et elle l’a obtenue, même si l’Allemagne l’y a aussi poussée un peu.
    Ce que vous dites de Clemenceau est un raccourci hasardeux. Un homme politique de sa trempe, comme un de Gaulle, sont guidés par des motifs plus complexes que l’anticléricalisme ou la haine. Il va sans dire que ce n’est pas le traité de Versailles qui a « entraîné » l’Autriche et l’Allemagne à la ruine et la famine mais la guerre qu’ils avaient déclenchée, et qui a ruiné et affamé autant la France que les ennemis. N’oubliez pas que la guerre s’est déroulée principalement sur le sol français, loin de l’empire austro-hongrois. Certes, il eût mieux valu qu’au lendemain du 11 novembre, les ennemis d’antan fussent tombés dans les bras l’un de l’autre, mais l’époque n’était pas à la réconciliation. Cela dit, puisque vous vous interrogez sur les origines des événements historiques : que faites-vous du vendredi noir ? Ne sont-ce pas les Américains qui seraient responsables de la montée du nazisme ? Je plaisante…
    Oui, la France a été libérée, comme vous le dites, et notamment par les Américains (il y en a toujours qui ne l’acceptent pas). Tout comme l’Autriche a gagné la guerre, car le IIIe Reich a été aboli suite à la défaite. Il y a hélas ! encore beaucoup d’Autrichiens qui ne voient pas les choses comme ça : ils déplorent avoir perdu la guerre (ah, si Hitler avait ordonné l’invasion de l’Angleterre quand il était arrivé à Dunkerque !), car ils se verraient bien en Herrenmenschen dominant le reste de l’Europe. C’est, grosso modo, la signification de la scène dans la cave…

    Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 23 septembre 2014 | Répondre

  5. La police des mœurs : vous accusiez déjà l’église. Vous avez de gros préjugés de haine anticléricale.

    Les autrichiens ont étés agressés : les armes de l’attentat du 28 juin étaient fournies par le gouvernement serbe. La Serbie a refusé toute enquête pour déterminer les responsabilités. Les nationalistes serbes, que vous traiteriez de fasciste aujourd’hui, cherchaient le confit pour créer un état raciale séparé. Comment pouvez vous soutenir ces nationalistes extrémistes violents et critiquer l’extrême droite aujourd’hui ?

    Clémenceau ? un briseur de grève, impitoyable et brutal. Dés 1943 il attendait avec impatience la guerre avec l’Allemagne. Il insultait les pacifistes et attaquait tous ceux qui voulaient mettre fin à la boucherie de cette guerre.
    Lors du traité de Versailles, il a eu envers l’Allemagne et l’Autriche une attitude extrêmement intransigeante.
    Même la SFIO se montre très critique, accusant Clemenceau d’avoir surchargé l’Allemagne au risque de compromettre la paix.
    Pour une fois, la SFIO ne se trompait pas, Clémenceau a crée toutes conditions pour le seconde guerre mondiale.

    Les autrichiens finissent la guerre du coté des vaincus. Humainement, on comprends que c’est dur à accepter.
    Les intellectuels de gauche qui ont soutenus en masse Lenine, Staline, Mao (voire PolPot) n’ont pas encore fait leur devoir de mémoire. Ils se sont trompés et nous ont trompé pendant des décennies. Ont ils fait leur mea culpa ? Souvenez vous comment Sartre a insulté Soljenitsyne et les évadés du goulags !

    Commentaire par Olivier | 24 septembre 2014 | Répondre

  6. Il est difficile de résister à la tentation de répondre à OO. Mais on y gagne toujours (soupir).

    Bon courage pour le blog. Et merci aussi à tous les (autres) contributeurs.

    Jean

    Commentaire par Jean | 3 octobre 2014 | Répondre

    • Merci. J’arrive à être concis, cf. derniers commentaires.

      Commentaire par segalavienne | 3 octobre 2014 | Répondre

    • Oui, « difficile est saturam non scribere », comme disait l’autre.

      Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 4 octobre 2014 | Répondre

    • Cher Jean, n’ayez pas peur du débat et de ceux qui ne pensent pas comme vous.
      Sauf si notre ami Jérôme me censure, je vais continuer à apporter un peu de contradiction sur ce blog.

      Commentaire par Olivier | 4 octobre 2014 | Répondre

  7. very good

    Commentaire par shfqbav@gmail.com | 26 décembre 2014 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :