Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Même pas besoin de profaner le cimetière de Graz

Pour toutes les photos : (c) AP - Hans Punz

Pour toutes les photos : (c) AP – Hans Punz

Un peu partout en Europe, assez régulièrement, des cimetières sont profanés (voir les cas de Carcassonne, Carros, Oldenburg, ou même à 500m de chez moi, à Wien-Meidling). Des inconnus taguent des croix gammées. A Graz, deuxième ville d’Autriche et capitale de la Styrie, ce n’est pas nécessaire : les croix gammées sont déjà gravées sur les pierres tombales ! Le Dr. Tita Probst (cf. mon billet sur la folie des titres) est par exemple mort pour la « Grande Allemagne », tué en février 1934 en tentant de renverser le régime autrichien pour annexer le pays à l’Allemagne… et une belle croix gammée figure sur sa tombe. Interrogé par un journaliste, le porte-parole de la mairie de Graz, Thomas Rajakovics, a dit qu’il fallait y voir un ancien symbole représentant le soleil ! Mais de qui se moque-t-on ? Le prévôt Christian Leibnitz n’a pas été plus brillant, refusant même qu’une plaque explicative soit apposée car, selon lui, il y a d’autres symboles que celui-ci, « antireligieux » par exemple, qui peuvent déranger les visiteurs du cimetière. A Vienne par contre, le responsable des cimetières affirme qu’aucune des 500 000 tombes n’est ornée de croix gammée, et que si une telle pierre tombale était découverte, la croix serait effacée.

Pour toutes les photos : (c) AP - Hans PunzEn effet, les lois sont là : les signes nazis sont prohibés en Autriche depuis 1947. Seulement, le cimetière de Graz est propriété de l’Église et certains comme le porte-parole de la mairie  ou le prévôt s’accommodent bien de ce qu’ils considèrent à tort comme un vide juridique. Le vrai problème, en Autriche, ce ne sont pas tant les néonazis et les sympathisants de l’extrême droite que celles et ceux qui pensent comme eux, sans s’en rendre compte.Pour toutes les photos : (c) AP - Hans Punz

PS / Une situation analogue fait l’objet actuellement de discussions près de Hamburg (cf. cet article)

MISE A JOUR (1) : George Jahn, chef du bureau d’Associated Press qui a publié l’article original révélant ce scandale m’a fait savoir (merci Facebook) que trois jours après la publication de son article, le maire de Graz a déposé une plainte au civil, à la police, demandant à ce que la croix gammée soit retirée. Pendant 80 ans, cette croix n’a dérangé personne, mais il semblerait qu’enfin la situation évolue. Merci George !🙂

Cliquez pour agrandir

MISE A JOUR (2) et correctif : Gerald Hödl m’a signalé (merci FB) que déjà en 2006, deux Autrichiens (Wolfram P. Kastner et Martin Krenn) avaient alerté l’opinion publique. Cette plaque gravée n’est en fait pas une pierre tombale (comme je le pensais), mais un monument séparé, en hommage à ce nazi de la première heure. Les deux hommes ont placé en 2006 une plaque transparente expliquant que Hans Tita Probst était un membre de la SA tué pendant la tentative de Putsch des nazis. C’est en 1938, avec l’arrivée des nazis allemands, que cette plaque a été installée (et non à la mort de Probst, en 1934). Jusqu’en 1988 la croix gammée était cachée. En 2002 le diocèse avait déjà refusé de la cacher à nouveau, prétextant que seule la famille pouvait prendre cette décision (danke Gerald für den Hinweis und an Hellmut Lotz für den Hinweis an Gerald!).

Sources et compléments

8 février 2014 - Posted by | Antisémitisme, Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , ,

9 commentaires »

  1. Je gagerais que la tombe du Dr. Probst n’est pas si joliment fleurie par sa famille. Devinez qui a pu mettre la fière couronne.
    C’est probablement le prévôt (Probst en allemand, cela ne s’invente pas)…

    Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 9 février 2014 | Répondre

    • P.S. : Graz est une ville bien plus sympathique que Salzbourg (peut-être à proximité de l’Italie et de la Slovénie), mais elle a un passé nazi bien chargé. Non seulement parce qu’on l’appelait naguère la « ville du soulèvement populaire » (http://www.doew.at/erkennen/ausstellung/1938/graz-stadt-der-volkserhebung), mais parce qu’elle peut se targuer d’avoir été dirigée pendant dix ans (1973-83) par un maire d’extrême droite (je parle du FPÖ), Alexander Götz, dont on peut lire dans le profil du 23.11.2012: « Schon in den Februartagen des Jahres 1938, vier Wochen vor der Machtergreifung, wurde am Grazer Rathaus die Hakenkreuzfahne gehisst. 1973 – im auftrumpfenden sozialdemokratischen Jahrzehnt – wurde in Graz der sozialdemokratische Bürgermeister Gustav Scherbaum aus dem Amt gejagt, weil Geschäftsleute gegen eine Stadtautobahn in den proletarischen Außenbezirken auf die Barrikaden gestiegen waren. Mit Alexander Götz kam ein arroganter, deutschnationaler Bürgermeister nach, der lange vor Jörg Haider mit markigen Sprüchen und nationalsozialistischem Unterschleif aufgefallen war. » (http://www.profil.at/articles/1247/560/346827/graz-die-gemeinderatswahlen) Pour être juste et équitable, il faut ajouter que Graz se fait également remarquer par une forte proportion d’électeurs verts, voire communistes (ce qui est vraiment un comble pour ce pays).
      J’ajouterai aux intentions des Français ayant appris l’allemand que le dialecte parlé à Graz et surtout en Styrie est totalement incompréhensible. Ne vous arrachez pas les cheveux si vous n’entendez au début qu’une succession de diphtongues. C’est spécial. Mais il y a des personnes capables de parler hochdeutsch.

      Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 9 février 2014 | Répondre

  2. En France, presque tous les jours, un cimetière, une chapelle ou une église chrétienne se fait profaner.

    Vous relevez dans votre article que des profanations juives ou musulmanes. Est ce un part pris ou une méconnaissance du problème.

    Je vous rappelle que les chrétiens sont les premières victimes de persécution dans le monde. 100 000 d’entre eux y perdent la vie tous les ans.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/triste-noel-bilan-2013-persecutions-chretiens-dans-monde-alexandre-del-valle-aqmi-christianisme-persecution-osce-syndrome-soudan-936597.html

    Commentaire par Olivier Orsel | 18 février 2014 | Répondre

    • M. Orsel, je pensais que vous l’aviez compris : ce blog traite de l’Autriche. Il m’arrive parfois de signaler des faits en France, seulement si cela apporte quelque chose au propos. A ma connaissance, il n’y a pas de persécutions contre les chrétiens en Autriche. Si toutefois vous aviez des informations fiables en ce sens, je serais intéressé.

      Commentaire par segalavienne | 18 février 2014 | Répondre

      • « Un peu partout en Europe, assez régulièrement, des cimetières sont profanés »
        ensuite vous ne citez que des profanations juives et musulmanes en France ou en Autriche.

        Je trouve cela juste étrange de ne citer aucune profanation chrétienne en France, alors qu’elles sont largement majoritaires et quotidiennes (bien que peu relayées dans les médias).

        Commentaire par Olivier Orsel | 18 février 2014

  3. Je ne trouve pas cela choquant qu’un nazi mort pour ses idées porte une croix gammée sur sa tombe.
    Il est mort de ses erreurs. Ce n’est pas de l’apologie.
    Laissez les morts en paix.

    Quand on voit que les tombes de Staline, Lenine, Mao et PolPot sont fleuries…

    Commentaire par Olivier Orsel | 19 février 2014 | Répondre

    • Il n’y a pas grand-chose qui vous choque dans la vie ! Tant mieux si vous avez l’esprit ouvert, tolérant, respectueux des minorités et des victimes, libéral voire libertaire.
      Vous ne trouverez sans doute pas non plus vraiment choquant qu’on célèbre chaque année l’anniversaire du Führer – nous sommes en démocratie, n’est-ce pas ? On ne va pas crier au loup à cause de quelques excités ? Dois-je conclure que les fleurs sur les tombes des pires dictateurs ne vous choquent pas non plus ? Laissons les morts enterrer les morts, comme il est écrit dans la Bible ; à ce stade, on ne fait plus la distinction entre bourreaux et victimes.
      Après l’affaire Fritzl, on s’est dépêché de raser la maison – que ne l’a-t-on pas vendue au plus offrant ?
      Laisser une croix gammée sur la tombe d’un nazi mort pour ses idées, ce n’est évidemment pas faire l’apologie du nazisme, comme vous le suggérez. Plus personne ne fait l’apologie du nazisme en Autriche. Ce qui est en cause, c’est la minimisation, c’est la banalisation du nazisme, cette lepenisation de l’histoire.

      Commentaire par M. Stenger Gerhardt | 19 février 2014 | Répondre

  4. Cher Gerhardt,

    1 Se choquer est le premier niveau de la conscience morale. Oui il y a des choses qui me choquent. Je ne suis ni libéral, ni libertaire, ni communautariste, ni tolérant.

    2 je ne crois pas qu’il y a une banalisation du nazisme. Il suffit de comparer au communisme, l’autre égarement idéologique du XXeme siècle qui a fait beaucoup beaucoup plus de victimes. Quand on pense que Lenine l’inventeur des camps de concentration dont s’inspirera Hitler est encore adulé dans les milieux gauchistes de France ! Les tombeaux de Lenine, Staline, Mao et PolPot sont toujours fleuris et des partis qui se revendiquent communistes existent toujours !

    3 La nouvelle génération ne veut pas porter le poids des errances idéologiques du XXeme siècle et le bourrage de crane du devoir de mémoire commence à produire un effet inverse : c’est cela que vous percevez comme une banalisation.
    L’enseignement de l’holocoste est très mal fait en classe comme dans les médias. En sacralisant la Shoah, il la transforme en objet de profanation. En sacralisant le statut de victime des juifs, on favorise l’antisémitisme. D’autant plus que l’on peut soupçonner une utilisation politique de celle ci.

    Même si la Shoah est le pire des génocides et doit être enseigné, il devrait être enseigné comme étant le pire mais un génocide parmi une longue liste. Le but est d’éviter le suivant même si on a pas réussi d’empêcher le génocide du peuple Cambodgien par les Khmers rouges et celui du Rwanda….
    Le prochain génocide ne sera pas celui des juifs alors il ne faut pas se focaliser sur la Shoah.

    Bonne journée
    OO

    PS :  » lepenisation de l’histoire » est une mauvaise formule. Il y a une lepennisation évidente de la France qui tente à prouver que sur certains sujets LePen avait raison 30 ans en avances sur ses détracteurs.

    Commentaire par Olivier Orsel | 24 février 2014 | Répondre

  5. je n’ais jamais compris ce que le monde à contre les juifs?il y en à des riches,p’autres pas,ce sont des bouc emissaires!j’ai vu radio islam qui dit Hitler aurait ete un bon musulman…oui,la bosnie musulmane etait bien avec les nazis,comme Autriche croatie….

    Commentaire par orenbuch | 16 août 2014 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :