Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

« Faudrait les pendre, ils sont comme les juifs » : propos d’un maire conservateur autrichien

Caricature antisémite sur une affiche électorale du parti chrétien-social à Vienne, 1920

Affiche électorale du parti chrétien-social à Vienne, 1920

Le 3 décembre dernier, le maire ÖVP de Gföhl (près de Krems, en Basse-Autriche), Karl Simlinger, a abordé au conseil municipal le dossier relatif à l’ouverture éventuelle d’un centre de demandeurs d’asile sur sa commune. Selon plusieurs témoins il se serait alors emporté en s’exclamant « Ces demandeurs d’asile à la con commencent à me faire chier, mais ceux qui sont coupables ce sont les journaleux, on devrait les pendre, ils sont comme les juifs. » (en VO dialectale „Mir gehen die Scheiß-Asylanten sowieso am Oasch, aber schuld sind die Pressefritzen, die gehören aufgehängt, de san wia de Juden!“ – merci Gerhardt Stenger pour avoir amélioré ma traduction).

Le Wiener Zeitung en a profité pour rappeler les propos antisémites les plus célèbres tenus par les élus de l’ÖVP, depuis le chancelier Figl en 1947 (« Les Juifs ne veulent que devenir riches rapidement ») jusqu’au maire d’Ohlsdorf (Haute-Autriche) qui déclarait en 2000 « les juifs poussent le bouchon bien loin, jusqu’à ce qu’ils prennent un coup sur la tête », en passant par la fine attaque du député Alois Scheibengraf, en 1966, contre le futur chancelier Bruno Kreisky : « gros porc de youpin » (en VO plus concise, « Saujud »). Dans ma recension du livre de Steven Beller, Historie de l’Autriche, je posais une question délicate, relative au rôle de l’antisémitisme dans l’identité autrichienne (voir la section « Un antisémitisme traditionnel ? »). Voilà sans doute de nouvelles pièces à verser au dossier.

Lire la suite

6 décembre 2013 Posted by | Uncategorized | , | 2 commentaires