Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un petit pas vers la laïcité :-)

no-crossUne mère a obtenu que toutes les croix de l’école publique (!) où était son enfant soient retirées ! Cela peut paraître une évidence pour un lectorat français mais celles et ceux qui suivent ce blog se souviendront peut-être du scandale provoqué en septembre 2011 par un enseignant qui avait voulu remplacer un crucifix géant (1m50) par un autre de taille plus classique. Toujours en vigueur, le concordat de 1934 (entre le Vatican et les austro-fascistes) ne dit rien sur les croix et les crucifix. Par contre, le règlement des écoles viennoises est très clair, si la moitié au moins des élèves sont de religion chrétienne, il doit y avoir une croix dans la classe (§42 (7)). La mère d’élève a donc demandé à ce que la croix soit enlevée car il était évident que cette condition n’était pas respectée (il y avait une majorité de migrants qui désertaient le cours de religion catholique). La direction de l’école s’est d’abord retranchée derrière le secret professionnel : impossible de donner des informations sur les religions des élèves ! Pourtant, c’est marqué sur tous les relevés de notes et on voit bien qui à quel cours de religion ! En Autriche, quand on passe sa Matura (bac), il y a la religion inscrite !

Dans la plupart des Länder (au Vorarlberg, au Tirol, à Salzbourg, en Haute-Autriche et au Burgenland), il doit y avoir une croix même si les chrétiens sont minoritaires. L’éditorialiste du Standard Hans Rauscher, pourtant d’habitude plutôt progressiste, est allé jusqu’à demander qu’on protège à Vienne les « minorités » catholiques en laissant les croix quelle que soit l’importance numérique des chrétiens  !

Fin avril, c’était les privilèges de l’Eglise qui étaient attaquées. Plus de 56 000 citoyens autrichiens ont eu le courage  d’aller dans leur mairie d’arrondissement pour une « initiative populaire » (Volksbegehren) visant à ce que les privilèges accordés aux religions (par exemple 3,8 milliard par an à l’Eglise catholique) soient discutés au Parlement. Comme ces registres sont publics, une forte pression a été exercée dans les petits villes ou village. Finalement l’initiative a échoué car il fallait un minimum de 100 000 signature… mais on sent bien que le débat commence à émerger. Encore un effort !

Compléments !

,

»Gottes Werk und unser Beitrag« ist das erste Buch

17 mai 2013 - Posted by | Laïcité | , , ,

3 commentaires »

  1. et si il y a une majorité de Juifs ou de Musulmans dans une école publique est-ce qu’on va mettre une étoile de David ou un croissant dans les salles de cours?
    l’enlever c’est logique mais la remplacer c’est plus juste
    merci

    Commentaire par Anonyme | 18 mai 2013 | Répondre

    • Et laisser cette place vide pour que chacun y investisse « virtuellement » le symbole de sa croyance, ou non croyance, ne serait-il pas encore plus juste ?

      Commentaire par Jean-Paul Brugière | 26 mai 2013 | Répondre

      • Oui, pourquoi pas ?

        Commentaire par segalavienne | 26 mai 2013


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :