Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Où l’on reparle du concert du nouvel an, et de son passé brun

Staatsoper_NSJe pensais avoir traité une fois pour toutes du si célèbre concert du nouvel an (dans ce billet)… mais son passé nazi reste d’actualité dans la presse autrichienne (et helvétique). Le député du parti des Verts, Harald Walser, réclame encore et toujours l’ouverture des archives de l’Orchestre philharmonique de Vienne. En attendant cette ouverture, ou qu’au moins une commission d’historiens indépendants soit mise en place, il continue de distiller quelques faits clairement établis, qui n’en finissent pas de jeter une image peu reluisante sur ce concert, retransmis pour plus de 50 millions de spectateurs chaque année dans plus de 70 pays. En 1942, le représentant du Reich pour Vienne et sa région, le Gauleiter Baldur von Schirach, avait reçu l’anneau d’honneur (Ehrenring) de l’orchestre. Pas de quoi s’étonner, en considérant l’époque. Certes. Plus intéressant cependant, en 1966, juste après que ce nazi responsable de la déportation de 185 000 Juifs autrichiens soit libéré de la prison de Spandau, un émissaire du Philharmoniker s’est rendu en Allemagne lui remettre à nouveau cet anneau !

Cette année, la très peu regardante Communauté juive de Vienne, l’IKG, a remis un prix (la Médaille Marietta et Friedrich Torberg) à Clemens Hellsberg, président de l’orchestre depuis 1997, pour son engagement dans le traitement du passé de son orchestre pendant la guerre ! Ces Juifs officiels comme Oskar Deutsch, président de l’IKG, ne sont bien sûr pas des historiens de métier (Oskar Deutsch est le patron d’une entreprise qui vend du café). C’est sûr, Clemens Hellsberg présente bien, il a été recruté comme violoniste dans l’orchestre philharmonique en 1980 et a publié en 1992 une très complaisante histoire de l’entreprise qui l’emploie, La démocratie des Rois. Histoire de l’Orchestre philharmonique de Vienne (Demokratie der Könige. Die Geschichte der Wiener Philharmoniker). L’an prochain, ce sera Daniel Barenboim qui dirigera le « Neujahrskonzert » (comme en 2009). Espérons que sous son impulsion les archives s’ouvrent enfin. Pour l’instant M. Hellsberg n’a répondu aux critiques qu’en promettant un article sur la page de l’orchestre en mai 2013

Sources :

2 janvier 2013 - Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme | , ,

Un commentaire »

  1. tout à fait intéressant de suivre le long chemin qui devrait mener à l’ouverture de ces archives!
    on reste stupéfait devant tant de déni!….

    Commentaire par Anonyme | 4 janvier 2013 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :