Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

« Le mur du çon » allègrement franchi après la chute stratosphérique !

« Verdienstkreuz Deutscher Adler » reçue par Lindbergh… et dont rêve Baumgartner ?

Felix Baumgartner, dont il était question dans l’avant-dernier billet, est malheureusement à l’Autriche ce que Charles Lindbergh fut aux Etats-Unis : une honte sur le plan politique ! Pour mémoire, si Lindbergh fut l’un des premiers, en 1927, à traverser l’Atlantique en avion… il fut aussi un fervent admirateur d’Hitler, en partie au nom d’un anticommuniste farouche (cf. cet article ou celui-ci). Dans un entretien au Kleine Zeitung, Baumgartner a déclaré qu’il souhaiterait, comme régime politique, une « dictature modérée » (« gemaessigte diktatur ») avec quelques économistes compétents. Selon lui, « dans une démocratie on en peut rien faire bouger » (« Du kannst in einer Demokratie nichts bewegen »). Il a expliqué que le cas de son compatriote Arnold Schwarzenegger, gouverneur de Californie de 2003 à 2011, l’avait montré : en démocratie on ne peut rien faire de bien. En fin d’entretien il a annoncé qu’après avoir pris sa retraite à l’issue de ce saut (à 43 ans), il compte se domicilier fiscalement en Suisse pour échapper à un impôt trop démocratique. En somme, après le saut stratosphérique, voici la connerie stratosphérique !

Charles Lindbergh décoré par Göring

Compléments : « Super-Felix » Baumgartner über Sport und Diktatur« , Der Standard, 29.10.2012 et le même jour dans le même journal, de Heinz Rauscher, « A klaner Hitler« .

31 octobre 2012 - Posted by | Uncategorized | ,

5 commentaires »

  1. Vous ne changerez jamais Jérôme, mais je trouve vos interpréations des articles sur Lindbergh assez, comment dire, personnelle. Lindbergh ne fut pas plus pas moins « hitlérien » que les communistes français appludissant au traité germano-russe. Il a reçu une médaille ? Et alors ? Henry Ford aussi, d’après l’article. Quant aux articles du Standard, dont vous semblez être un amateur, ils ne disent pas vraiment grand chose d’intéressant. De la bouillie journalistique, sans plus. La question est plus : qui a intérêt à écrire ce genre de prose contre Baumgartner ? Bonne soirée

    Commentaire par Ouvrard | 31 octobre 2012 | Répondre

    • Cher Robert,
      Je ne comprends pas bien la logique qui anime votre aimable commentaire. Ai-je jamais fait l’éloge des communistes du temps du pacte Germano-soviétique ? Je condamne bien sûr toutes les complicités avec l’Allemagne nazie (on pourrait aussi parler d’IBM). Le parallèle était intéressant à mes yeux car dans les deux cas, un homme bat un record qui nous faire part de son penchant pour la dictature. En quoi un compte-rendu de l’entretien donné par M. Baugartner relèverait-il de la « bouillie journalistique » ? Enfin, réponse à la question : ceux qui ont intérêt à dénoncer les attaques contre la démocratie sont ce qu’on appellent communément « les démocrates », dont j’ai l’heur de faire partie. Bonne soirée aussi, je file au ciné !

      Commentaire par segalavienne | 31 octobre 2012 | Répondre

      • Vous êtes un débateur de première classe, mais de mon côté, pour en avoir tâté, je me méfie énormément des journalistes qui, d’un entretien de deux heures (y-a-t-il eut d’ailleurs un entretien), sortent un article d’à peine une page (plutôt que de retranscrire l’entretien Verbatim), faisant ressortir une phrase sortie du context. C’est bien pour cela que, durant ma vie professionnelle, j’ai toujpours refusé de parler aux journalistes, sauf autorisation particulière de ma hiérarchie. Je vois pas en quoi Baumgartner mêt la démocratie en péril. Pourquoi toujours parler des trains qui arrivent en retard plutôt que de ceux qui arrivent à l’heure ? Durant la querelle « Baumgartner – Red Bull » j’ai posté un lien vers le site de la Fondation que finance Red Bull pour lutter contre un certain type de paralysie. Il n’y a eu AUCUN commentaire ! Déprimant !

        Commentaire par Ouvrard | 31 octobre 2012

    • Henry Ford aussi c’est vrai, et c’est une référence? Oui wiki français le suppute…wiki en affirme http://en.wikipedia.org/wiki/Henry_Ford
      Je vous conseille les conferences de Lacroix Riz (video sur le net, ou ses ouvrages) historienne, enseignante en fac, qui a beaucoup travaille sur les archives. Dont d’ailleurs en ce moment on utilise a l’assemblee pour le dossier renault, face a la famille qui veut expliquer le le pauvre Louis Renault etc.
      L’histoire de WW2 a travers les archives est vraiment très intéressante et instructive (avec aussi des historiens US,Canadiens…mais pas allemand ou autrichien. Pourquoi?)

      Franchement après l’avoir entendu, on regrette que le saut ce soit bien passe, cela lui aurait évité de sortir autant de connerie….

      Commentaire par Pierrot | 1 novembre 2012 | Répondre

      • « mais pas allemand ou autrichien. Pourquoi? » – Faux, regarder attentivement la TV allemande.

        Commentaire par Ouvrard | 1 novembre 2012


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :