Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un grand bond… pour la pub et les voyeurs

Qui l’ignore encore ? Un Autrichien a sauté de très très haut (39km), a dépassé la vitesse du son en chute libre (plus de 1 200 km/h), a failli mourir et a ouvert son parachute pour atterrir sain et sauf au Nouveau-Mexique, d’où il était parti. Cette « Mutprobe » (en français quelque chose comme « prise de risque infantile et inutile ») n’est à mes yeux qu’un gros coup de publicité pour cet empire lié à une boisson énergétique toxique (voir aussi cet article). Cela n’apporte absolument rien sur le plan scientifique et cela donne aux pauvres gens un petit divertissement malsain, la plupart des « suiveurs » ayant inconsciemment espéré assister à une mort en direct avec force caméras à bord. Il y avait 7,3 millions de personnes à suivre l’exploit sur Youtube, un record !

Sur l’une des deux chaînes nationales autrichiennes (ORF), le reportage en direct a duré près de six heures. Au moment du saut, vers 20h10, la chaîne de télé privée Servus TV de la marque qui organisait l’événement était vue par 830 000 personnes et l’ORF avait 2,3 millions de téléspectateur, soit pour cette dernière une part de marché de 59%, un record depuis le témoignage de Natascha Kampusch le 6 septembre 2006, cette jeune femme séquestrée par son ravisseur pendant plus de huit ans. Le même voyeurisme animait les cyber-badauds le 14 octobre pour Felix Baumgartner. Ah, le regard apeuré de la maman lorsque son grand fiston allait se jeter, que c’était émouvant, que c’était bon !

Le président autrichien Heinz Fischer a posté ce message sur Facebook: « Je félicite chaleureusement Felix Baumgartner pour son immense succès qui a été accompli avec courage et persévérance et attire sur lui l’attention du monde entier. » L’exploit fut bien d’attirer l’attention du monde entier sur l’Autriche sans parler d’un fait divers particulièrement immonde (affaires Fritzl ou Kampusch au choix), ni de l’extrême droite florissante.

Le tabloïd le plus lu au monde au regard de la population du pays, le Kronen Zeitung (cf. ce billet) a affiché un nombre complètement farfelu : 2 milliards de téléspectateurs (un Terrien sur trois ), alors qu’en ajoutant les données nationales on n’arrive tout au plus qu’à quelques centaines de millions. Qu’importe, l’Autriche avait trouvé son héros et le Monde devait l’adouber. Dans le même gener, le journal Österreich (ici à droite) titrait  son supplément de 12 pages avec « Le saut qui changea le monde ».

Brecht faisait dire à Galilée « Malheureux le pays qui a besoin de héros. »

Sur mon fil Facebook, j’ai pu lire les messages suivants, ce florilège étant charitablement anonymisé après avoir corrigé les fautes et traduit en français les messages en allemand : « Je suis fier d’être autrichien et de vivre à Fuschl… tout à côté de la centrale de Red Bull » ; [en réponse à mes objections] « C’est vraiment beaucoup mieux que ce soit un financement privé et pas par nos impôts car là nous aurions beaucoup plus de raisons de critiquer » (= vive la pub) ; d’un enseignant français de philosophie « Je suis fier d’être autrichien » (je n’ai pas encore compris) ; « ceux qui  voulaient voler comme un oiseau étaient traités de ‘fous’ en leur temps mais aujourd’hui ils sont des précurseurs de l’aviation ! » ; « Chapeau M. Baumgartner… Je suis sans voix ! Impossible de ressentir plus d’émotions ! Merci !! » et dès le lendemain, de la même personne, « j’ai rêvé de la stratosphère ». Voilà donc ce qui fait rêver en 2012 !

Patrick Le Lay, ancien patron de TF1, expliquait que son métier consistait à vendre à Coca-Cola du « temps de cerveau humain disponible ». Le concurrent de Coca-Cola a fait plus fort encore, vendre de la pub à toutes les chaînes et faisant passer cela pour un « contenu ».

En compléments, quelques souvenirs gardés pour nous par la déesse numérique Gallica


Publicités

15 octobre 2012 - Posted by | Uncategorized | , ,

12 commentaires »

  1. Jérôme, vous me décevez beaucoup. J’aurais attendu mieux de vous, compte tenu de votre formation. C’est, à mon sens, vous qui êtes dans le faux, en voulant ignorer tout ce qu’il y a derrière cet exploit technique et humain. Quand cesserez-vous de tout voir en noir ? Et vous n’êtes pas logique avec vous même. Vous hurlez contre la publicité : mais qu’est-ce que je vois sur votre blog ? Une superbe publicité pour Allianz, l’un des plus gros groupes d’assurance d’Europe ! Alors ? Qui vous a dit qu’il a failli mourir ? (Que disiez-vous alors des astronautes….) . Et Mutprobe ne veut pas dire ce que vous voulez bien écrire, cela n’a rien d’infantile. Mais, Jérôme, le premier qui a traversé l’Atlantique en avion, c’était aussi une Mutprobe ! Ceux qui sont allés au pôle nord la première fois, c’était aussi une Mutprobe…Et la liste pourrait être longue…. Vous parlez, en sous-entendu, du côté mercantile de l’affaire : quand Chrisophe Colomb est parti vers l’inconnu, quel mercantilisme, puisqu’il s’agissait de découvrir de nouvelles ressources pour l’Espagne !

    Allez ! Rassurez moi : vous étiez, vous aussi, devant votre télévision !

    Bonne soirée quand même !

    Commentaire par Anonyme | 15 octobre 2012 | Réponse

    • Anonyme, je pense que Leonard de Vinci et tous les autres suiveurs d’Icare ont bien servi la science et les techniques… alors que M. Baumgartner n’a rien apporté du tout. Ce n’est pas moi qui l’écrit ais les experts en aéronautique, par exemple cet entretien. Je dénonce la pub et la mise en scène (gros plan sur la fiancée, la maman, ça c’est de l’émotion mon gars !). J’étais devant mon ordi, oui, pour savoir ce que je rapporte. Et bonne soirée/journée, cher (courageux ?) « Anonyme ».

      Commentaire par segalavienne | 15 octobre 2012 | Réponse

      • Je maitrise mal votre blog, j’ai cru que je n’avais pas envoyé le premier message. Pardonnez-moi ! Mais vous m’aviez reconnu, non ? Robert.

        Commentaire par Ouvrard | 15 octobre 2012

      • S’ils ont bien servi la science, on ne l’a su que bien plus tard, des décennies, voire des siècles ! Alors, patience !

        Commentaire par Ouvrard | 15 octobre 2012

      • Un peu dur je trouve ton commentaire Jérôme, car l’exploit est bien réel, même si la portée scientifique n’est guère évidente.
        Il y a plein de sportifs adeptes des exploits, du dépassement des limites humaines qui ont besoin de sponsors et qui les trouvent toujours dans ces entreprises de type mega-holding et world company. Sans argent pas d’exploit possible alors sponsor, c’est notre monde malheureusement.
        Je ne m’attendais à ce qu’il meure, même si j’étais conscient des risques encourus. Quand je vois des hommes et des femmes voler ça me fascine toujours, regarde les adeptes de la chute libre avec les combinaisons planantes c’est du très lourd, et bien je mets cet exploit au rang des records et du dépassement des limites humaines.
        A plus

        Commentaire par hazan olivier | 15 octobre 2012

      • Mais Olive, tu sais bien, le vrai dépassement de soi, c’est le marathon 😉 Même pas besoin de sponsors ni de combinaison high-tech.

        Commentaire par segalavienne | 15 octobre 2012

  2. Vous me décevez énormément, Jérôme. J’attendais mieux de vous, compte tenu de votre formation universitaire !

    Pourquoi toujours voir les choses en noir ?

    Mutprobe (votre traduction est erronée et fallacieuse) ? Oui. Comme traverser l’Atlantique en avion pour la première fois l’était. Comme les découvreurs du pôle Nord ! Comme partir à la découverte (sans le savoir et sans savoir où ils allaient) de l’Amérique ?

    Côté mercantile ? Coup de pub ? Mais, Jérôme, que fait alors la pub sur votre blog ? (moi j’ai créé un site où il n’y a aucune pub !). Et vous oublié, par exemple, que sans Coca-Cola (pas RedBull) pas de J-O.

    Pas de retombées scientifiques ? Qu’en savez-vous ? Connaissez vous le programme (qui court depuis cinq ans) dans tous ses détails ? M. Louis Étienne (un expert parmi les experts), tout à l’heure, tirait de bien différentes conclusions.

    L’Autriche n’a pas cherché à attirer les regards sur elle, c’est un commentaire abusif, d’autant que tout s’est passé aux USA et que la majorité du staff est américain ! Elle s’en fout éperdument !

    D’ailleurs, si le héros du jour avait été américain, russe, ou français, il y aurait eu autant de monde à le regarder !

    2,3 millions de téléspectareurs ? ET alors, c’est quand même mieux que de regarder l’Eurovision, non ? (payé par la pub, d’ailleurs)

    A la vérité, cela va dans le droit fil de votre « anti-austrianisme ».

    Bonne soirée quand même !

    Amicalement (comme toujours)

    Allez ! Dîtes-le moi dans le creux de l’oreille, je ne le redirai à personne : vous étiez vous aussi devant votre téléviseur !

    Commentaire par Ouvrard | 15 octobre 2012 | Réponse

  3. Vous êtes trop jeune (heureusement pour vous) Jérôme, pour avoir assisté,comme moi, en direct au déroulement de la mission Apollo XI et en particulier aux premiers pas sur la Lune, filmés et retransmis en direct par une bien mauvaise caméra vidéo, qui constituèrent alors un événement planétaire suivi sur toute la planète par des centaines de millions de personnes. Dîtes-moi ce que cette mission a apporté de tangible à l’humanité ? Et pourtant, ce furent aussi des héros, dont, peut-être, nous attendions-nous à ce qu’ils ne reviennent pas.

    Vous n’aimez pas RedBull (la société ou le breuvage ?), c’est votre droit. Mais, au moins, RedBull fait vivre plus de 10.000 personnes, et ne licencie pas sans crier gare.

    Commentaire par Ouvrard | 15 octobre 2012 | Réponse

  4. C’est encore moi.
    Vous écrivez : Ce n’est pas moi qui l’écrit ais les experts en aéronautique, par exemple cet entretien. J’ai lu l’entretien. Comme dirait Cyrano : Ah non, c’est un peu court, jeune homme ! L’argumentation de l »expert » (et non des experts), est un peu juste pour décider que la misssion n’a servi à rien.

    Bonne nuit

    Robert

    Commentaire par Ouvrard | 15 octobre 2012 | Réponse

    • Désolé, sous « Anonyme » je ne t’avais pas reconnu. J’ai déjà écrit que j’ai vu le saut en direct sur mon ordi. Fallait bien pour pouvoir raconter 😉
      Voilà un autre avis d’expert…

      Commentaire par segalavienne | 16 octobre 2012 | Réponse

      • Bon chacun y va naturellement de son petit commentaire. Si c’était un israélien qui avait sauté, le son de cloche aurait sans doute été différent. Mais la conclusion est intéresssante : « there might be something to be learned about astronauts jumping off a space capsule in trouble, but I do not know enough about this. » S’il n’en sait pas assez, pourquoiqu’ il cause : 🙂

        Commentaire par Ouvrard | 16 octobre 2012

  5. Comme dirait Aldrin, cet Autrichien a du courage et… l’art du buzz 🙂

    Commentaire par Mathieu Girerd | 22 octobre 2012 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :