Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Torturé il y a six ans, il attend… sa possible expulsion !

// Ils m’ont dit « on déteste les juifs et les noirs »… //

Il y a des prénoms que tous les Africains connaissent en Autriche. « Omofuma » en est un, c’est celui d’un jeune Nigérian que la police autrichienne a assassiné par étouffement en 1999 en l’immobilisant pendant son expulsion en avion (trois occurrences sur ce blog). En 2006, c’est l’histoire de Bakary J. qui fut quelques temps à la une des médias. Condamné pour un affaire de stupéfiants, ce Gambien avait toujours affirmé que la drogue avait été placée à son insu. Il devait être expulsé en 2006 et avait été arrêté par quatre policiers qui l’avaient emmené dans un hall déserté. Là, les policiers en uniforme qui le  traitaient de « nègre » depuis le début lui ont demandé s’il connaissait Hitler avant de lui expliquer « on déteste les juifs et les noirs », puis de se mettre à le tabasser. Il avait été véritablement torturé : ligoté puis battu jusqu’à ce que les os de son crâne se fracturent un à un (os malaire, os frontal, plancher de l’orbite de l’oeil…) et qu’il ne crache plus que du sang. Ce qui est intéressant dans cette histoire, au-delà du drame personnel car Bakary en fait encore des cauchemars et souffre de séquelles, c’est que les policiers ont été « condamnés » et le cas de torture officiellement reconnu. Le médecin qui l’avait examiné au centre de rétention avait écrit que son état ne présentait « aucune traces d’usage de violences » mais, heureusement, sa femme avait pris des photos. Incités à plaider coupable en échange de clémence, les policiers ont reconnu les faits de torture (!) et ont été condamnés à 8 mois avec sursis. L’avocat (commis d’office) n’avait pas cru bon de faire appel. Sur les quatre policiers, deux se sont retrouvés rapidement en fonction, l’un dans les unités d’élite (wega), l’autre dans les bureaux de la Crim’… pendant que deux autres ont été placés en pré-retraite en raison de « problèmes psychiques » (à 43 et 48 ans). Ces problèmes ne semblent pas très importants car l’un des deux complète sa retraite (pourtant à taux plein), avec les activités d’une entreprise de sécurité qu’il a créée. Ceux qui sont restés actifs dans la police le doivent à un rapport expliquant « [qu’]ils ne sont pas de nature violente » (*) ! Bakary est décrit comme étant, lui, de nature « provocante », amenant les doux policiers à « des mouvements brusques d’humeur généralement compréhensibles » (cela mérite la VO : « allgemein begreifliche heftige Gemütsbewegung »). Visiblement, les policiers peuvent toujours compter sur une justice complaisante. Ce fut le cas d’un policier pédophile possédant 1100 photos et vidéo porno de mineurs qui, en 2009, n’avait pas été prévenu à temps par ses collègues d’une action d’envergure, l’Opération « Sledgehammer« . Il a reconnu les faits et n’a été condamné qu’à quatre mois avec sursis, sans être suspendu.

Bakary, lui, risque toujours l’expulsion. Il n’a pas reçu d’excuses, aucun dédommagement. Le porte-parole du ministère de l’intérieur, Karl-Heinz Grundböck, ose déclarer en mai 2012 : « nous allons chercher à prendre contact avec la victime » (à 2’32 dans la vidéo ci-dessous). Il y a pourtant officiellement eu torture ! Selon la Convention de l’ONU contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, l’Autriche est tenue de mettre en place des « mesures appropriées », par exemple un droit de séjour. Toutefois, ayant été condamné, le droit autrichien ne permet pas de lui accorder un droit de séjour, même s’il est depuis marié à une Autrichienne et père de leurs deux enfants. Torturé il y a six ans, il attend donc encore un dédommagement… mais aussi, hélas, sa possible expulsion !

(*) L’un des policiers qui n’est pas « de nature violente » a été récemment accusé de viol sur son ancienne amie et écroué en avril 2012, cf. cet article.

Sources :

25 mai 2012 - Posted by | Uncategorized | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :