Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Ensemble ou séparément ?

© Thilo Rothacker

Après 15 ans dans l’espace germanophone, je reste étonné par cette question systématiquement posée par le serveur (ou la serveuse) au moment d’apporter l’addition dans les cafés ou les restaurants : « ensemble ou séparément ?’ (Zusammen oder getrennt?). Que l’on soit avec quelques amis ou en couple (lors d’une première rencontre ou fêtant un anniversaire de mariage !), on n’échappe pas à la question. En France, s’il s’agit d’un café, le serveur  pose l’addition sur la table – les clients se débrouillent – et dans le cas d’un restaurant, l’addition est posée à l’intérieur d’un étui. En Allemagne comme en Autriche, il faut que ce soit bien clair : qui paye quoi ?!

Notons d’ailleurs – pour mes lecteurs qui découvrent les cultures germanophones – qu’on ne laisse pas d’argent sur la table pour le service. C’est au moment de payer qu’on annonce ce qu’on donne. Si votre consommation revient à 15,60 €, vous annoncez par exemple « 18 » en tendant votre billet de 20, et on vous rendra 2 euros.

Compléments :

14 mai 2012 - Posted by | Autriche, France, Uncategorized | , ,

5 commentaires »

  1. Tout cela est bien juste mais il y a également un côté positiv indéniable à cette facon de faire. En France, si vous êtes une grande tablée et qu’on vous apporte une seule addition cela peut avoir la conséquence ennuyeuse de devoir décortiquer l’additon en 10 ou 12 et ca peut devenir très long… (voir le célèbre sketch de Muriel Robin « l’addition »). Alors qu’en Autriche on demandera à chacun ce qu’il a consommé en l’aidant bien évidemment pour qu’il n’oublie surtout rien… ;)) Mais de toutes facons, comme on dit en allemand: « Andere Länder, andre Sitten! »
    Dagmar Moroseck

    Commentaire par Dagmar Moroseck | 15 mai 2012 | Répondre

    • Oui oui, pas de jugement de valeur, c’est juste un manque de tact que je signale (dans le cas d’un couple).

      Commentaire par segalavienne | 15 mai 2012 | Répondre

  2. Et que dire des règles obscures qui s’appliquent pour le service aux USA ? Après un été là-bas je n’ai toujours pas compris. Sinon que les gens qui servent ne sont pas (ou peu) payés et que de ce que le client laisse ils dépendent. Mais pour ceux qui payent par carte, tout un cérémonial s’impose afin qu’ils autorisent un pourcentage sélectionné sur un écran minuscule… Somme toute, la technique en France qui permet à un serveur d’une grande brasserie parisienne un revenu largement supérieur à celui d’un universitaire n’est pas si bête. Ils travaillent vraiment, après tout…

    Un universitaire parisien😉

    Commentaire par Jean | 18 mai 2012 | Répondre

    • En Autriche aussi, comme aux US, si dans les (grands) restos on paye par carte, il y a une ligne sur le reçu où on peut inscrire combien on donne pour le service et combien ça fait en tout. Qd on donne la carte, elle est enregistrée et débitée *ensuite* du montant repas+service.

      Commentaire par segalavienne | 18 mai 2012 | Répondre

  3. […] question est peut-être aussi culturelle. Ainsi en Allemagne et en Autriche le serveur pose systématiquement la question. Comme ça les choses sont […]

    Ping par Manuel de survie au restaurant |#1 comment faire face à un faux-pas | | 27 octobre 2015 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :