Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Dalaï Lama 2, le retour

Le « Dalaï Lama » avec son ami le Hauptsturmführer–SS Bruno Beger (capitaine SS), en 1986

( am Ende ein Video auf Deutsch) Rarement un article de ce blog ne m’a causé autant d’attaques que le précédent, consacré au « Dalaï Lama » (DL). Ces attaques, essentiellement sur Facebook, m’ont été adressées par des personnes d’horizons différents, notamment par une bouddhiste francophone et par un élu du parti socialiste. La première me reproche d’écrire que le DL condamne l’homosexualité. Elle précise qu’il y a pour les bouddhistes « dix actes nuisibles à éviter, dont l’inconduite sexuelle », et que « celle-ci désigne surtout le fait de prendre le conjoint d’un autre, mais inclut aussi l’homosexualité, les rapports sexuels par la bouche ou l’anus et la masturbation ». Dont acte (il ne condamne pas mais estime que c’est « nuisible »). Plus grave, les accusations du style « Faire le lien entre le Dalai-Lama et les SS il n’y a que M. Segal qui ose… (…) Je suis sûr que la République Populaire de Chine apprécie quand des intellectuels occidentaux attaquent ou dénigrent le Dalai-Lama cette fois d’une façon inédite ». Alors que ce soit clair : les ennemis de mes ennemis ne sont PAS nécessairement mes amis. Je condamne fermement l’action du gouvernement chinois au Tibet. Point barre. Seulement, je suis allé ce matin faire quelques recherches et là, stupeur, Heinrich Harrer n’est que la partie émergée de l’iceberg, si l’on s’intéresse aux relations entre le DL et les SS de la première heure. Je suis allé chercher le livre de Gerald Lehner, Zwischen Hitler und Himalaya  : die Gedächtnislücken des Heinrich Harrer, dont je n’avais pu lire hier que des extraits (jour férié). Autant il est exact que Harrer n’avait pas de sang sur les mains, ce n’était qu’un alpiniste raciste, nazi convaincu (dans la SA dès 1933, SS dès 1938)… mais j’ai découvert le cas de Bruno Beger (1911-2009) et là, comme on dit familièrement, c’est du lourd ! L’expédition allemande au Tibet (1938-1939) relevait bien de recherches anthropologiques, il s’agissait de trouver des descendants d’Aryens sur les hauts plateaux afghans, puis au Tibet. Lire la suite

29 mai 2012 Posted by | Uncategorized | , , , | 4 commentaires

Derrière l’engouement autrichien pour le Dalaï Lama… un gradé de la SS !

Le « Dalaï Lama » avec le leader de l’extrême droite autrichienne, Jörg Haider

Tenzin Gyatso, communément appelé « le Dalaï Lama », vient de passer neuf jours en Autriche. C’est son plus long séjour depuis 1937, lorsque, âgé de deux ans, il a été reconnu comme réincarnation du 13ème Dalaï Lama, soit, dans un langage moins ésotérique, le gourou (*) de nombreux Tibétains et bouddhistes de cette obédience. Pendant ses trois jours à Vienne, les journaux n’ont eu cesse de chanter ses louanges – pas le moindre article critique. Près de 10 000 personnes se sont massées sur la Heldenplatz (la place la plus emblématique du pays) pour l’acclamer (depuis 1983 le bouddhisme est une religion reconnue en Autriche, on compte environ 70 temples dans le pays et une dizaine de milliers de fidèles). M. Gyatso a été reçu par le chancelier, par un secrétaire d’état et bien sûr par le primat des catholiques autrichiens, M. Schönborn. Lire la suite

27 mai 2012 Posted by | Uncategorized | , , , , | 7 commentaires

Torturé il y a six ans, il attend… sa possible expulsion !

// Ils m’ont dit « on déteste les juifs et les noirs »… //

Il y a des prénoms que tous les Africains connaissent en Autriche. « Omofuma » en est un, c’est celui d’un jeune Nigérian que la police autrichienne a assassiné par étouffement en 1999 en l’immobilisant pendant son expulsion en avion (trois occurrences sur ce blog). En 2006, c’est l’histoire de Bakary J. qui fut quelques temps à la une des médias. Condamné pour un affaire de stupéfiants, ce Gambien avait toujours affirmé que la drogue avait été placée à son insu. Il devait être expulsé en 2006 et avait été arrêté par quatre policiers qui l’avaient emmené dans un hall déserté. Là, les policiers en uniforme qui le  traitaient de « nègre » depuis le début lui ont demandé s’il connaissait Hitler avant de lui expliquer « on déteste les juifs et les noirs », puis de se mettre à le tabasser. Il avait été véritablement torturé : ligoté puis battu jusqu’à ce que les os de son crâne se fracturent un à un (os malaire, os frontal, plancher de l’orbite de l’oeil…) et qu’il ne crache plus que du sang. Ce qui est intéressant dans cette histoire, au-delà du drame personnel car Bakary en fait encore des cauchemars et souffre de séquelles, c’est que les policiers ont été « condamnés » et le cas de torture officiellement reconnu. Lire la suite

25 mai 2012 Posted by | Uncategorized | , , | Laisser un commentaire

Encore un nom qui (devrait) pose(r) problème : Theodor Billroth

Alserstr. 20, 1090 Wien

De nombreux billets de ce blog mentionnent le manque criant de recul critique sur le passé autrichien. Le cas de Karl Lueger est exemplaire (cf. ce billet) mais il y en a beaucoup d’autres. Ainsi, Theodor Billroth (1829-1894) est célébré comme chirurgien stomatologue… alors qu’il fut lui aussi un antisémite notoire.

Après s’être engagé volontairement en 1870/71 en s’affirmant comme « Germain enthousiaste », il rédige un livre de 500 pages sur la politique universitaire dans lequel il critique vertement la présence de ces « Ostjuden », les Juifs venus de l’Est, essentiellement de Galicie et de Hongrie. Il précise qu’en raison de leur sang, les Juifs doivent être considérés comme une nation à part et qu’ils ne peuvent acquérir d’autres nationalités. En une phrase, ses thèses sont typiques de l’antisémitisme biologique. Dans les cours de chirurgie qu’il donnait, il laissait Lire la suite

15 mai 2012 Posted by | Uncategorized | , , | 3 commentaires

Homo Austriacus tavernae

© Thilo Rothacker

Ensemble ou séparément ?

Après 15 ans dans l’espace germanophone, je reste étonné par cette question systématiquement posée par le serveur (ou la serveuse) au moment d’apporter l’addition dans les cafés ou les restaurants : « ensemble ou séparément ?’ (Zusammen oder getrennt?). Que l’on soit avec quelques amis ou en couple (lors d’une première rencontre ou fêtant un anniversaire de mariage !), on n’échappe pas à la question. En France, s’il s’agit d’un café, le serveur  pose l’addition sur la table – les clients se débrouillent – et dans le cas d’un restaurant, l’addition est posée à l’intérieur d’un étui. En Allemagne comme en Autriche, il faut que ce soit bien clair : qui paye quoi ?!

Notons d’ailleurs – pour mes lecteurs qui découvrent les cultures germanophones – qu’on ne laisse pas d’argent sur la table pour le service. C’est au moment de payer qu’on annonce Lire la suite

14 mai 2012 Posted by | Autriche, France, Uncategorized | , , | 5 commentaires

Le 8 mai en Autriche… encore, malheureusement encore

Vienne, 8 mai 2012

L’an dernier, j’avais consacré un long billet au 8 mai en Autriche. Les étudiants des corporations d’extrême droite (« Burschenschaften » devenues célèbres en France pour avoir invité Marine Le Pen le 27 janvier dernier) honorent encore les braves soldats de la Wehrmacht et de la SS, morts pendant la guerre. Ils déposent une gerbe dans un monument très controversé, construit par Wilhelm Frass, un archiecte nazi qui racontait au journal naziVölkischen Beobachter, dans l’édition du 25-26 décembre 1938, avoir caché des slogans nazis dans le socle. Les nazillons de 2012 ont toute la Heldenplatz pour eux (place de la résidence impériale – lieu symbolique le plus important de la ville). Celles et ceux qui estiment qu’on devrait plutôt célébrer en ce jour la libération du pays étaient sévèrement encadrés par la police et parqués dans un petit coin. Lire la suite

8 mai 2012 Posted by | Autriche, Mémoire | , | 2 commentaires