Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Les sciences humaines et sociales, parents pauvres de la recherche en Autriche

Il y a un an, fin 2010, le gouvernement autrichien avait décidé de supprimer toutes les subventions aux instituts de recherches extra-universitaires qui n’étaient pas la propriété du Bund (l’État fédéral) ou des Länder (l’équivalent des régions). L’émoi fut grand, on vit même – fait rare dans le pays – une manifestation d’universitaires à Vienne (cf. Wissen.Schaft.Österreich). Les instituts de recherche relevant des sciences humaines et sociales (SHS) avaient été particulièrement touchés car ils n’ont que très peu de revenus propres. Rares sont en effet les possibilités de partenariat avec l’industrie et à Vienne les quatre grands centres de recherche en SHS ont craint pour leur avenir (ÖIIP, l’IFK, l’IWM et l’IWK). Le ministère expliquait aux 70 instituts concernés qu’ils devaient se rapprocher des universités pour tenter de les intégrer en quelques années, faute de quoi leur subventions seraient tout simplement annulées.

En ce début d’année 2012, ce sont des pans entiers de l’Académie des sciences qui sont menacés… et la Fondation Ludwig Boltzmann, plutôt spécialisée dans la médecine et les SHS, n’a rien trouvé de mieux que d’annoncer la fermeture de son pourtant très renommé Institut d’histoire européenne et des sphères publiques (LBI). Cette décision a été prise sur des bases purement administratives, Lire la suite

7 mars 2012 Posted by | Autriche | , , , , | Laisser un commentaire