Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

No limit?

"L'amour de la patrie (/du terroir) plutôt que les voleurs marocains"

N’y a-t-il donc pas de limites ? Pas de termes dans le droit autrichien pour « incitation à la haine » ? Le verbe « hetzen » me semble pourtant approprié (‘Volksverhetzung’)…  Le slogan (rimé) de cette affiche est, en français,  « L’amour de la patrie (/du terroir) plutôt que les voleurs marocains ». Comment une telle affiche (pour les élections municipales à Innsbruck) peut-elle être autorisée ? Une plainte a été déposée… mais le mal est déjà fait. Pourtant, ce n’est pas la première fois, loin de là, que le parti d’extrême droite FPÖ provoque avec des affiche (cf. ce billet sur la défense du « sang viennois »).

(1er avril – pas une blague hélas) : quelques affiches ont été recouvertes d’un A de l’anarchie…le FPÖ d’Innsbruck a lancé un appel, ils offrent 2500 € à celles et ceux qui permettront l’arrestation des barbouilleurs d’affiche !

30 mars 2012 Posted by | Autriche | , | Laisser un commentaire

La dolce vita viennoise

Ces transats mis à disposition par la mairie affichent "Vienne se place bien".

Avec les premiers rayons de soleil, les parcs et pelouses sont vite occupés. Ce n’est pas comme à Paris où les pelouses sont presque partout interdites (surtout dans le centre). Ici, avec 200 km² de Cliquez pour zoomerverdure, il y a de la place – rappelons d’ailleurs que Vienne est quatre fois plus vaste que Paris (415 contre 105km²) et bien moins peuplée (1,7 contre 2,2 millions – et encore, pas de banlieue à Vienne, +10 millions à Paris !). Les trois photos de ce billet ont été prises le 23 mars, à côté de l’université de Vienne où je travaille. Chaque année, Vienne est la première ville au monde (parfois la deuxième), dans les classements internationaux sur la qualité de vie (cf. ce billet).

Cliquer pour zoomer

Cependant, comme on peut le voir ci-contre, l’Eglise catholique participe activement à la marchandisation de l’espace public (cf. ce billet), apposant d’immenses publicités sur les échafaudages. Si au moins les fonds récoltés pouvaient servir à dédommager les centaines de victimes des viols commis par les prêtres sur les enfants et adolescents…

27 mars 2012 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , , | 4 commentaires

Concert des Kesaj Tchave à Vienne le 30 mars / Konzert am 30.03.2012!

 Hier unten auf Deutsch + Artikel in der Wiener Zeitung am 23.3.2012 (JPEG).

 Le 30 mars 2012 de 19h à 21h – Theatersaal, Längenfeldgasse 13-15, 1120 Wien (U4+U6 Längenfeldgasse) – Kesaj Tchave – Concert de soutien

Le 30 mars  le groupe Kesaj Tchave donnera une représentation exceptionnelle à Vienne. Ils chantent en partie en français, avec des décors parisiens, dans la grande salle de théâtre de la Längenfeldgasse. Leur spectacle débordant d’énergie est le résultat d’un projet né près de Kezmarok, au pied des Tatras, lorsque, en l’an 2000, le musicien Ivan Akimov et l’assistante sociale Helena Akimova ont eu l’idée de monter un groupe avec des enfants roms vivant dans les bidonvilles avoisinants. Aidés d’un musicien professionnel, les enfants et les jeunes trouvent par la scène une reconnaissance qui souvent leur manque dans leur quotidien. Le public découvre à la fois une image authentique de la culture rom et surtout de sa musique, influencée ici par la musique slovaque contemporaine. Depuis 2004 le groupe est invité dans de très nombreux festivals, surtout en France mais aussi en Suisse, en Pologne ou en Hongrie. Réfugié à Paris après le Printemps de Prague, Ivan Akimov y a vécu jusqu’à la fin des années 1980 ; c’est ce qui explique le lien privilégié que ce groupe entretient avec la France.

Le nom « Kesaj Tchave » vient Lire la suite

20 mars 2012 Posted by | Autriche, Roms | , , , | Un commentaire

Du vin pour le sang, mais pas celui des partenaires d’Africain-e-s !

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

En Autriche, quand on donne son sang, on reçoit ensuite des saucisses (ici des « Debreziner« ) et parmi les boissons proposées on trouve… du vin rouge ! Est-ce à cause de l’emprise de la culture catholique (« Buvez, ceci est mon sang ») ? Mieux encore, pour les comptes ronds, on reçoit une bouteille d’un litre à emporter (j’en ai eu une pour mon 40ème). Étonnant, non ?

En dehors de ces aspects socio-anthropologiques, une polémique existe sur l’exclusion des homosexuels en raison des risques liés au HIV. Comme le montre ce document, les prostitué-e-s sont exclus mais pas les client-e-s… et les partenaires de personnes nées en Afrique ou à Haïti et arrivées en Autriche après 1977 sont également exclues. N’est-ce pas une stigmatisation ?  Lire la suite

20 mars 2012 Posted by | Autriche, Catholicisme, Immigration | , , , , | 5 commentaires

Les dégâts du néolibéralisme et du relativisme

« Des nazis dans la Hofburg ? Ca rappelle tellement 1938 ! Non au WKR-Ball »

Grâce (!?) à la présence de Marine Le Pen à Vienne, le 27 janvier dernier, les Français ont pu découvrir que la location de la Hofburg, où réside le président autrichien, était confiée à une société privée et que celle-ci n’était pas gênée pour que ces lieux si emblématiques et chargés d’histoire (cela donne sur la Heldenpaltz – place des héros – où Hitler avait été accueilli avec un enthousiasme débordant le 15 mars 1938)… soient occupés par des néonazis venant de toute l’Europe (voir mon article paru sur rue89). Craignant des retombées économiques négatives, la « Hofburg-Betriebsgesellschaft » (*) avait annoncé le 1er décembre 2011 que ce serait la dernière année. Seulement, le FPÖ, principal parti d’extrême droite, n’allait pas se départir d’une telle vitrine et début mars c’est le parti qui a réservé la Hofburg en son nom pour le 1er février 2013, renommant l’événement « Amademikerball ». Ce parti organisera d’ailleurs aussi ses assises annuelles dans ces mêmes lieux, le 10 juin prochain. N’est-ce pas Lire la suite

13 mars 2012 Posted by | Uncategorized | , , , | 2 commentaires

Les sciences humaines et sociales, parents pauvres de la recherche en Autriche

Il y a un an, fin 2010, le gouvernement autrichien avait décidé de supprimer toutes les subventions aux instituts de recherches extra-universitaires qui n’étaient pas la propriété du Bund (l’État fédéral) ou des Länder (l’équivalent des régions). L’émoi fut grand, on vit même – fait rare dans le pays – une manifestation d’universitaires à Vienne (cf. Wissen.Schaft.Österreich). Les instituts de recherche relevant des sciences humaines et sociales (SHS) avaient été particulièrement touchés car ils n’ont que très peu de revenus propres. Rares sont en effet les possibilités de partenariat avec l’industrie et à Vienne les quatre grands centres de recherche en SHS ont craint pour leur avenir (ÖIIP, l’IFK, l’IWM et l’IWK). Le ministère expliquait aux 70 instituts concernés qu’ils devaient se rapprocher des universités pour tenter de les intégrer en quelques années, faute de quoi leur subventions seraient tout simplement annulées.

En ce début d’année 2012, ce sont des pans entiers de l’Académie des sciences qui sont menacés… et la Fondation Ludwig Boltzmann, plutôt spécialisée dans la médecine et les SHS, n’a rien trouvé de mieux que d’annoncer la fermeture de son pourtant très renommé Institut d’histoire européenne et des sphères publiques (LBI). Cette décision a été prise sur des bases purement administratives, Lire la suite

7 mars 2012 Posted by | Autriche | , , , , | Laisser un commentaire