Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

La Saint-Valentin à l’autrichienne…

"Les prospectus publicitaires reçus sur la voie publique doivent être déposés dans les poubelles prévues à cet effet"

Bon, d’accord, la Saint-Valentin est une fête catholique puisqu’à presque chaque jour de notre calendrier est associé un « saint » (voir « A quand le “Saint-Jörg de Carinthie” ?« ). De la même façon que  Noël est devenu une fête chrétienne reprenant la fête païenne du solstice d’hiver, la Saint-Valentin s’est greffée sur les fêtes de la fertilité (cf. historique). Mais en Autriche, la Saint-Valentin est très catholique ! Ce matin, sortant de chez moi, je vois une femme distribuant aux passants de belles enveloppes rouges. Elle annonçait « De l’amour pour la Saint-Valentin ! ». Curieux de nature, j’ai pris l’enveloppe et l’ai ouverte. Je m’attendais à une pub et, effectivement, c’était une lettre de « Dieu » m’invitant à aller causer avec lui. Le très sérieux diocèse de Vienne m’invitait à passer entre 17h et 20h dans l’église la plus proche de mon domicile. On me promettait même la bénédiction personnelle d’un prêtre et si j’étais empêché, au verso on me présentait une liste de lieux et d’horaires. L’académie pour l’évangélisation, par exemple, est ouverte – pour la Saint-Valentin exclusivement – de 18 à 22h ! Et ce n’est pas tout, la belle enveloppe contenait aussi une lettre de Dieu. Si ! Rien que pour moi ! Il annonce qu’il peut faire des « miracles » si les hommes se bénissent les uns les autres, c’est même son rêve : en VO, « Mein Traum ist, dass die Menschen sich gegenseitig zum Segen werden. Dann kann ich Wunder wirken. »

Cliquer pour zoomer

Il faut dire qu’ils ont de l’argent à l’Eglise catholique autrichienne. Selon les dernières estimations du très sérieux quotidien Der Standard, l’Eglise reçoit entre 1,5 et 3 MILLIARDS d’Euros par an, de la part de l’Etat autrichien. En Allemagne, les églises reçoivent 15 milliards de l’Etat auxquels s’ajoutent les 9 milliards d’impôts prélevés sur les salaires par l’Etat pour les églises. En proportion de la population (82 millions contre 8,5), l’Autriche est donc encore plus généreuse que l’Allemagne avec les églises (soit à 86% l’église catholique).

Parmi les privilèges indus dont jouit l’Eglise catholique en Autriche :

  • pas d’imposition sur les édifices où se tiennent des prières (53 millions de perdus pour l’Etat). De même, l’impôt ecclésiastique est déductible (124 millions de perdus pour les citoyens)
  • les salaires des enseignants d’écoles catholiques sont pris en charge par l’Etat, tout comme les frais de fonctionnement (912 millions selon l’initiative contre les privilèges de l’Eglise)
  • Les ordres et diocèses possèdent environ 250 000 ha de terre pour lesquels ils ont reçu plus de 4 millions de subventions agricoles au niveau européen. L’Eglise catholique autrichienne possède en outre 121 400 ha de forêts. Ces biens représentent environ 1,8 milliards d’Euros.
  • La radio-télévision nationale offre gratuitement des émissions aux catholiques (pour une valeur d’environ 112 millions d’euros par an)
  • L’Eglise catholique possède à 85% la banque Bank Schelhammer & Schattera qui elle-même intervient à la hauteur de 5,31% dans l’entreprises « Casinos Austria ».

L’Eglise catholique a dû enregistrer ces dernières années quelques départs, pour des raisons financières (quand on se déclare catholique on paye des taxes obligatoires) mais aussi suite à la révélation de nombreux cas de pédophilie (cf. ces billets). En 2010, 85 960 personnes avaient quitté l’Eglise, et encore 58 603 en 2011… ce qui reste peu dans un pays de 5,4 millions de catholiques enregistrés comme tels. Dans la petite commune de Sitzendorf, le rédacteur de la feuille de choux locale a décidé de publier les noms de ceux qui osaient quitter l’Eglise (sympa !). Toutes les mesures d’intimidation sont bonnes et de voir l’Eglise réduite à faire le trottoir le jour de la Saint-Valentin, d’une certaine façon, cela met un peu de baume au coeur !

Sources :

14 février 2012 - Posted by | Uncategorized | , , ,

4 commentaires »

  1. Je commence avec le titre de votre article… vous parlez de l’eglise catholique en autriche et comme elle veut voire le jour de valentin… ca n’a rien a faire avec le valentinstag des autrichiens… il n’y a pas de ‘saint’ dans le language courrant… (pas comme en en france p.e.)…

    J’ai pas trouvé les chiffres a jour pour 2011, pour le nombre de catholiques a vienne, mais deja en 2010 il y avait moins de 50% de catholiques a vienne http://www.wien.gv.at/statistik/lebensraum/images/religionsbekenntnis.jpg.
    Selon http://www.wien.gv.at/statistik/pdf/menschen11.pdf le chiffre doit etre:
    – 10.000 catholiques en moins par an depuis 2001, cela fait 100.000 moins depuis 2001
    – 1714142 Viennois en 2011
    – 762089 catholiques en 2001, 662089 alors en 2011
    …donc 39% de catholiques a vienne en 2011.
    Au moins a vienne, ‘les autrichiens’ sont pas ‘les catholiques’.

    Il y a le mouvement atheiste en autriche (http://www.giordano-bruno-stiftung.at/), l’initiative de laicisme (http://www.laizismus.at/) et le Volksbegehren contre les privileges de l’eglise (http://www.kirchen-privilegien.at/).
    Et le sujet est en train de grandir et reste pas au Stammtisch des petites groupes critiques…
    Voici une soiree de discusion avec les verts de vienne https://www.facebook.com/events/174685652643248/

    Il reste beaucoup a faire par rapport a l’eglise et l’etat autrichien, mais ne negligez pas, que les choses changent.

    Pop.

    Commentaire par Pop | 26 février 2012 | Répondre

    • Merci pour ces compléments !
      Bien cordialement,
      JS

      Commentaire par segalavienne | 26 février 2012 | Répondre

  2. En parcourant vos pages, on glane des info intéressantes, personnelles et denses…mais, cher M. Segal, ce n’est pas la tolérance ni la modestie qui vous caractérisent, car enfin, vous omettez de dire l’essentiel :que les Autrichiens ne sont pas obligés de cotiser pour l’Eglise, tandis que moi (et d’autres…) je vous entretiens avec mes impôts, vous permettant une douce vie d’un intello subventionné à vienne. Je ne jalouse pas votre condition de privilégié. %ais au moins puissiez-vous savourer cette baeatitude sans aigteur et cultiver la bienveillance .Bien à vous.

    Commentaire par arauris | 8 mai 2012 | Répondre

    • Je ne reçois absolument rien de l’Etat français. Je suis employé par l’université de Vienne, en dispo de mon poste à Paris IV (cela veut dire que mon poste est gelé mais que je ne touche rien, bien sûr). Vous pouvez donc dormir tranquillement. Les 238 articles de ce blog ont été rédigés bénévolement, le soir, souvent la nuit, j’ai aussi passé 10 mois au chômage, en 2011 (avec une maigre allocation de l’AMS autrichienne, pas de Pôle emploi, soyez rassuré. Je ne vois donc pas bien quelle est la « condition de privilégié » que vous évoquez… j’y vois par contre de l’anti-intellectualisme assez primaire. Cordialement, JS

      Commentaire par segalavienne | 8 mai 2012 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :