Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Stéphane Hessel ou les limites du réformisme

M. Hessel est une icône, c’est indiscutable. Son petit pamphlet, Indignez-vous !, s’est vendu à trois millions d’exemplaires en France l’hiver dernier. Il a été traduit en 23 langues dans 30 pays. Hessel le reconnaît implicitement lui-même, le texte a été plus souvent offert que lu, il raconte que souvent des adolescents ou de jeunes adultes l’ont offert à leurs parents… qui leur avaient réservé ce même cadeau. Le nonagénaire (94 ans le 17 octobre prochain) a poursuivi sa nouvelle carrière avec Engagez-vous ! et, plus récemment encore, avec un opuscule coécrit avec Edgar Morin, Le chemin de l’espérance. Ce « grand homme » qui nécessairement force le respect était invité le 14 octobre au Parlement autrichien, dans l’hémicycle, pour s’entretenir avec Michael Kerbler, un journaliste de l’ORF, institution qui regroupe à la fois la télévision et la radio d’État en Autriche. La présidente du Parlement, Barbara Prammer, a accueilli Hessel avec beaucoup de déférence, mentionnant dans la salle la présence de Freda Meissner-Blau (fondatrice du parti des Verts née en 1927) ainsi que celle de l’ambassadeur de France en Autriche, M. Philippe Carré. Michel Cullin, publiquement remercié par Hessel pour son action à la tête de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, était également aux premiers rangs.
Lire la suite

16 octobre 2011 Posted by | Autriche | , , , , , | 8 commentaires