Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Quand la droite est « décomplexée », son antisémitisme aussi !

Ce blog a souvent recensé les actes ou les propos plus ou moins antisémites dont j’ai pu être témoin en Autriche (liste non-exhaustive ci-dessous) mais aujourd’hui, c’est peut-être une étape qui a été franchie. Ce n’est pas l’extrême droite qui « dérape » mais la droite classique, le parti conservateur au pouvoir ÖVP (membre de la Parti populaire européen, comme l’UMP). Aujourd’hui (17 septembre), en marge du conseil européen des ministres des finances, la ministre autrichienne Maria Fekter a osé comparer les critiques formulées contre les banquiers au sort réservé aux Juifs avant guerre. Elle parlait après Jacek Rostowski, actuel Ministre des Finances de Pologne qui dirigeait cette réunion et venait d’expliquer qu’il craignait une guerre si l’Europe restait dans la crise financière.

La vidéo:

 

Ma traduction : « Je suis moi aussi très inquiète par rapport à ces nationalismes qui se développent. De plus, nous sommes en train de construire en Europe des images de boucs émissaires, contre les banques, les riches, les possédants. On a déjà vécu ça une fois, autrefois c’était sur le compte des Juifs, contre eux, mais autrefois c’était des groupes analogues qui étaient visés. Cela a fini deux fois par une guerre. »

La VO : „Auch ich habe mir schon große Sorgen im Hinblick auf die verstärkten Nationalismen, die wir haben, gemacht. Außerdem bauen wir gerade enorme Feindbilder in Europa gegen die Banken und die Reichen, die Vermögenden auf. So etwas hatten wir schon einmal, damals verbrämt unter (sic) gegen die Juden, aber damals waren ähnliche Gruppierungen gemeint. Es hat das zwei Mal in einem Krieg geendet.“ (les remarques de mes amiEs germanistes seront les bienvenues pour améliorer ma traduction)

Maria Fekter est déjà bien connue des lecteurs de ce blog à travers quatre billets remontant à l’époque (juillet 2008 –avril 2011) où elle était l’impitoyable ministre de l’intérieur renvoyant par exemple des jumelles kossovares de huit ans sans leur mère, placée en hôpital psychiatrique (cf. ce billet). Au lieu de s’excuser de ses propos indignes, elle les a confirmé, estimant que la haine des banquiers (de la part de la gauche) pouvait se comparer à la haine des Juifs (de la droite).

La VO: „Ich lehne Feindbilder gegen einzelne Bevölkerungsgruppen – sowohl von rechts, als auch von links – mit jeder Faser meines Herzens ab, denn sie gefährden den gesellschaftlichen Zusammenhalt und den Frieden“

Légende de l’image, « Fekter, démission immédiate », logo d’un des nombreux groupes créés sous Facebook dans les premières heures.

Pour mémoire, parmi les actes ou propos antisémites recensés sur ce blog :

  • une croix de David laissée pendant des mois devant le parlement sur le buste de Victor Adler (celui des trois héros de la social-démocratie autrichienne qui était juif), (mon billet fut efficace et, alertée par un ami, la présidente du parlement en personne fit enlever la croix)
  • une exposition sur « Gustav Malher et Vienne » qui n’abordait pas l’antisémitisme à l’origine de son départ en 1907 pour les États-Unis, mais mentionnait plutôt que là-bas il allait gagner beaucoup d’argent (mon billet, l’article que j’en ai tiré)
  • un immense graffiti sur le mur d’enceinte du camp de Mauthausen où l’on pouvait lire « Turcs et Youpins, du sang empoisonné »
  • un culte voué encore aujourd’hui, à Vienne, au fondateur de l’antisémitisme politique, l’ancien maire de Vienne Karl Lueger, (cf. ce billet ou celui-ci)
  • la diffusion d’un film plus qu’ambigu sur ces questions (analysé ici)
  • les liens qui subsistent entre nazisme et protection de la nature (ici)
  • les hésitations quant à savoir s’il faut enlever à Hitler ses titres de citoyen d’honneur (ici)
  • un hôtelier qui expliquait en toute simplicité qu’il refusait les clients Juifs orthodoxes (cf. ce billet)
  • l’antisémitisme avéré de l’archi-duc archi intégriste récemment décédé (ici)
  • l’Autriche « paradis pour les nazis » (ici ou, plus récemment, )
  • des néonazis qui tirent des balles en caoutchouc sur d’anciens déportés dans un camp annexe de Mauthausen (cf. ce billet et ce que j’avais fait pour France Inter)
  • des réactions antisémites à l’occasion d’un incendie de forêt en Israël (ici)

et que sais-je encore, la liste, hélas, n’est ni close ni exhaustive !

17 septembre 2011 - Posted by | Antisémitisme, Autriche | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :