Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Zwei-Klassen-Medizin = Médecine à deux vitesses

Cliquez pour agrandir

« Selon que vous serez puissant ou misérable »… les heures de visite seront différentes. Et oui, dans cet hôpital viennois les riches de la « Sonderklasse » (classe exceptionnelle) peuvent recevoir des visites de 8h à 20h alors que les pauvres de la « classe générale » n’ont le droit qu’à deux créneaux pour 3h en tout,  14-16h et 18-19h (*).

La médecine à deux vitesses, cela existe aussi en France, avec le jeu des mutuelles, mais ici c’est clairement annoncé (sur le site de cet hôpital aussi, cf. cette page). En Autriche, ce sont les caisses de sécurité sociale qui sont distinctes. On ne paye pas chez le médecin mais le forfait hospitalier est de 10, 90 € par jour et pour chaque boîte de médicament prescrite, on paye 5,20 € (sauf bien sûr, si le prix est inférieur). De plus, pour les spécialistes qui acceptent les « petites gens », il y a très peu de créneaux donc on doit parfois prendre les rendez-vous trois mois à l’avance (c’est le cas pour mon ophtalmo) et sur place, on attend 2h car les riches sont prioritaires.

Lire la suite

30 septembre 2011 Posted by | Autriche | , , | 4 commentaires

Le poids de l’Eglise en Autriche, encore…

(c) C. Birbaumer

En Autriche, il y a non seulement des croix dans les classes, les élèves qui ne suivent pas les cours de religion catholique sont discriminés, mais, en plus, si un directeur d’école décide de simplement remplacer des horribles croix de 1m50 (!) par une croix plus modeste, c’est le maire de la ville et les habitants du village qui l’attaquent ! Le nouveau directeur de l’école de Nassereith (au Tyrol) a expliqué que des enfants étaient effrayés par cet homme agonisant au milieu du mur de la classe, mais non, la nécrophilie à tendance nécrophage ayant acquis un statut quasi-ontologique dans la religion catholique (« mangez, ceci est mon corps,  buvez ceci est mon sang »), cette décision fait scandale !

Lire la suite

21 septembre 2011 Posted by | Autriche, Catholicisme, Laïcité | , , , , | 5 commentaires

Österreich über alles ?

Pour mieux comprendre l’Autriche, il est parfois utile de s’intéresser à son histoire. Je vous propose ici une recension du livre de Steven Beller que j’ai rédigée pour nonfiction.fr. Les sections de cette recension :

      • Des mariages mais aussi des batailles
      • Le complexe de la sphère d’influence… perdue
      • Un antisémitisme traditionnel ?
      • L’Autriche et son puissant voisin
      • Comprendre le présent…
    •  Tout cela est à lire ici !

19 septembre 2011 Posted by | Autriche | , | Laisser un commentaire

Quand la droite est « décomplexée », son antisémitisme aussi !

Ce blog a souvent recensé les actes ou les propos plus ou moins antisémites dont j’ai pu être témoin en Autriche (liste non-exhaustive ci-dessous) mais aujourd’hui, c’est peut-être une étape qui a été franchie. Ce n’est pas l’extrême droite qui « dérape » mais la droite classique, le parti conservateur au pouvoir ÖVP (membre de la Parti populaire européen, comme l’UMP). Aujourd’hui (17 septembre), en marge du conseil européen des ministres des finances, la ministre autrichienne Maria Fekter a osé comparer les critiques formulées contre les banquiers au sort réservé aux Juifs avant guerre. Elle parlait après Jacek Rostowski, actuel Ministre des Finances de Pologne qui dirigeait cette réunion et venait d’expliquer qu’il craignait une guerre si l’Europe restait dans la crise financière.

La vidéo:

Lire la suite

17 septembre 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche | , | Laisser un commentaire

AMS et Pôle emploi, même combat ?

Pas moins de sept étapes sont nécessaires pour pouvoir simplement lire un courrier de l’AMS, équivalent autrichien de Pôle emploi… Je les ai décrites ici avec un brin d’ironie. Plus sérieusement, sur la violence symbolique dans les bureaux de l’AMS, voir ce billet que j’avais rédigé en février. C’est une expérience dont je me serais passé mais qui est enrichissante…

16 septembre 2011 Posted by | Autriche | , | Laisser un commentaire

Ils osent tout…

Début août, le syndicat de la police autrichienne proche du FPÖ, principal parti d’extrême droite, avait eu l’outrecuidance d‘illustrer un dossier sur la pénibilité du travail de policier par une aquarelle représentant des détenus dans la fonderie d’un camp de concentration nazi. Maintenant, ils osent critiquer les crédits alloués par le ministère de l’intérieur pour la rénovation du lieu de mémoire autour du camp de Mauthausen…  en affirmant que c’est aux dépens des services qui assurent la sécurité !

Lire la suite

16 septembre 2011 Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme, Police | , , | Laisser un commentaire

L’Autriche paradis du secret bancaire (suite) : un pays au service des dictateurs

Le président autrichien Heinz Fischer avec Bachar el-Assad (c) AP - Et dire que c'est là que je cours le plus souvent (Parc de Schönbrunn !)

En 2009, de peur de figurer sur la liste noire des paradis fiscaux, l’Autriche avait accepté « de fournir des informations bancaires si des soupçons justifiés et argumentés lui [étaie]nt présentés, y compris en l’absence de procédure pénale», ainsi que l’avait déclaré le ministre autrichien des finances de l’époque, Josef Pröll (cf. ce billet). C’était surtout, à l’époque, l’argent placé par les Russes – souvent sous forme d’investissements immobiliers – qui faisait scandale. Des journalistes s’étaient émus de l’origine des fonds et  l’exemple du « clan Loujkov », du nom de l’ancien maire de Moscou,  avait fait couler beaucoup d’encre dans les rédactions. Seulement, aujourd’hui, avec les révolutions en cours au Moyen-Orient, on réalise que ce sont les familles Kadhafi et Assad qui avaient en Autriche de solides bases arrières. Bien entendu, en Europe, la France, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne ont aussi servi pour les investissements de dictateurs de toute sorte (et se sont servis par la même occasion !). Il est cependant intéressant de noter que l’Autriche a aidé à préparer la fuite du clan Kahadafi et imprimé les billets syriens (cf. articles ci-dessous de Blaise Gauquelin, tels qu’on peut les lire sur son site).

Lire la suite

15 septembre 2011 Posted by | Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

Un nom qui fait peur, la « Fremdenpolizei »

Une brève lue récemment m’a choqué : on apprenait qu’un camion avait percuté le rétroviseur d’une voiture autrichienne, qu’une course-poursuite s’était engagée, suite à laquelle le camion avait été immobilisé. A l’arrière du camion 70 étrangers étaient entassés dans des conditions inhumaines, ils étaient sortis et « heureusement », la FREMDENPOLIZEI – littéralement la « police des étrangers » avait pu venir à temps pour les interpeler. Je me serais attendu à ce qu’on évoque la présence du Samu, de la Croix rouge, d’une association d’aide aux réfugiés, mais non, l’article ne parlait que de la Fremdenpolizei. Il n’y a qu’en Suisse et en Autriche qu’il existe une « Fremdenpolizei ». En Autriche, cette police a vraiment comme principal objectif la chasse aux clandestins (ici son site). J’arrête là ce commentaire, la nausée me vient déjà à l’idée qu’un Guéant-Besson-Hortefeux puisse prendre ici des idées !

14 septembre 2011 Posted by | Autriche | | Laisser un commentaire

Homo Austriacus titulus

La folie des titres

En Autriche, on ne plaisante pas avec les titres universitaires. Il faut dire que régulièrement les résultats des enquêtes de l’OCDE conduisent au même constat : parmi les Autrichiens de 25 à 64 ans, il y a beaucoup moins de personnes qui ont fini un cursus universitaire que dans les autres pays de l’OCDE (en 2009, 19% contre 30%).

Alors avec une maîtrise en poche, vous pouvez avoir l’impression d’être quelqu’un, un notable, un « Herr Magister Dupont », une « Frau Magisterin Durand ». Lorsqu’on loue un appartement, par exemple, il est d’usage qu’on vous demande si vous êtes diplômé et si oui, à quel niveau. Aussi ne suis-je pas prêt d’oublier mon étonnement lorsque, en arrivant à Vienne à l’été 2004, le syndic qui assurait la gestion de notre immeuble était venu inscrire « Dr. Segal » sur l’interphone de l’immeuble. Une anecdote plaisante en avait découlé : il y avait au rez-de-chaussée un richissime ostéopathe, garant fièrement devant chez nous sa Jaguar décapotable immatriculée « W Osteo 1 » (W pour Wien, Vienne) à côté de son 4×4 « W Osteo 2 ». Seulement, ce spécialiste des massages très spéciaux n’était pas docteur en médecine, si bien que régulièrement, ses patients sonnaient chez moi, n’ayant retenu que l’adresse de leur praticien. J’aurais peut-être dû installer une table de massage dans un coin et m’inspirer du film de Patrice Leconte, Confidences trop intimes, dans lequel le conseiller fiscal joué par Fabrice Luchini devient psychanalyste lorsqu’une patiente se trompe de porte.

Lire la suite

14 septembre 2011 Posted by | Autriche | , , , | 4 commentaires