Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Le 8 mai en Autriche…

« C’est pas férié chez vous, le 8 mai ? » C’est souvent ce qu’on me demande à l’approche du 8 mai, depuis près de 7 ans que je vis en Autriche. Lorsque je vivais en Allemagne (1994-2000), c’était la même chose mais ma réponse était simple, « non, ici il n’y a rien le 8 mai, mais cela devrait effectivement être férié, comme jour de la Libération ». En Autriche, hélas, il y a bien quelque chose le 8 mai : les Burschenschaften (corporations pangermanistes) se réunissent sur la Heldenplatz pour pleurer la fin de la guerre (La Heldenplatz c’est la « Place des héros », la place la plus emblématique de Vienne, celle-là même où Hitler fut accueilli en grande pompe le 15 mars 1938). Tout ce que l’Autriche compte de néonazis se recueille lors d’une marche aux flambeaux, pour honorer les pauvres soldats et membres de la SS, morts pendant la guerre. Cette année, ils appelaient pour la première fois à honorer « toutes les victimes », mais personne n’était dupe. Une contre-manifestation était organisée par les jeunes socialistes, les Verts et la représentation officielle de la communauté juive d’Autriche (l’IKG). De nombreux « autonomes » et antifascistes se sont joints à cette contre-manifestation. La police s’est interposée entre les néonazis et ces sympathiques manifestants. Autriche, terre de contrastes.

Sur les corporations pangermanistes, voir cet excellent article de Blaise Gauquelin ou, sur ce blog, ces billets sur le bal qui les rassemble chaque année, fin janvier, dans la Hofburg. Et n’oublions JAMAIS, le 8 mai 1945, c’est aussi les massacres de Sétif et Guelma.  Ci-dessous, quelques photos de ce 8 mai.

Dépôt d'une gerbe de fleurs par les 'Burschenschaftler'

L'écrivain Doron Rabinovici était aussi aux côtés des manifestants

Ariel Muzicant, responsable de la Communauté juive, a tenu un discours de protestation

Un manifestant bien sympathique

Comme d'habitude, la police protège les néonazis...

Martin Graf (FPÖ) est le deuxième vice-président de l'Assemblée

Heinz-Christian Strache (FPÖ), en 2004 - Cette année il a annulé au dernier moment en raison d'une réunion en Europe pour créer une plateforme politique d'extrême droite... Brr !

9 mai 2011 - Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , , ,

4 commentaires »

  1. Excellent,…et MERCI!

    Commentaire par kaczek | 9 mai 2011 | Répondre

  2. je n’imaginais pas une telle commémoration en Autriche!
    instructif et navrant!

    Commentaire par mao | 9 mai 2011 | Répondre

  3. A quand la reconstitution de l’Autriche-Hongrie à coloration brune, puisque la Hongrie de Horban laisse prospérer des milices quasiment néonazis qui font la chasse aux Roms ? (Humour de lassitude devant ces résurgences qui n’en finissent pas…)
    Marc

    Commentaire par Marc Silberstein | 26 janvier 2012 | Répondre

  4. Oui la dérive se fait de plus en plus forte (voir maintenant la Grèce).. raison de plus pour ne pas se laisser leurer par Marine Le pen et sa « nouvelle approche ». Prochaine étape début Juin… je croise les doigts !

    Commentaire par claude Tasnon | 9 mai 2012 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :