Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

NS like ‘Naturschutz’ (environment protection) and ‘Nationalsozialismus’

 ( ci-dessous un résumé en français)

Sometimes it is worth spending time on blog entries and sending remonstrative emails around 🙂

Last night when I wrote on the honorary citizenships given to Hitler and various Nazis, I noticed that Eduard Paul Tratz (1888-1977) had been given an honorary citizen of the city of Salzburg award in 1963. Tratz first became well known for his inauguration of a Salzburg ‘Haus der Natur’ (natural history museum) in 1924, but he was also a long term member of the Austrian Nazi Party.  During the war he worked in the field of eugenics for a Nazi office called the Ahnenerbe that had been established by Himmler in 1935. Tratz wrote in Natur ist alles (1943) that human societies should let crippled and weak people die to improve the Aryan race. He became an SS-Hauptsturmführer and received the Deaths-head Ring and Order of Blood awards.  He was imprisoned for two years after the war, but then he was restored to the directorship of the ‘Haus der Natur’ in 1949. Heather Pringle later revealed that plaster casts of his supposed ideal types of Nordic and Jewish ‘races’ remained on display at the ‘Haus der Natur’ into the 1990s.  This was the man who was awarded the honorary citizenship in 1963.

In 1969 the ‘Naturschutzbund,’ a federation of associations that aim to protect nature, decided to award a « Eduard Paul Tratz Medal » to scientists who significantly contributed to the preservation of the environment. This is how their webpage looked, until today!

Lire la suite

26 mai 2011 Posted by | Uncategorized | , | Laisser un commentaire

Faut-il enlever à Hitler ses titres de citoyen d’honneur ?

Hitler accueilli avec enthousiasme à Amstetten, en 1938

Pour beaucoup, la question n’a pas lieu d’être posée… mais dans certaines villes d’Autriche, la discussion est sérieuse ! Un député du parti des Verts, Karl Öllinger, s’est rendu compte qu’Hitler était encore citoyen d’honneur de la ville d’Amstetten (où s’est déroulée l’affaire Fritzl, il y a trois ans). Un vote a eu lieu en urgence, le 24 mai, lors du conseil municipal et les deux conseillers municipaux du FPÖ (parti d’extrême droite dirigé par M. Strache) se sont abstenus, ce qui équivaut selon la procédure à un refus. Bien sûr, la motion fut tout de même adoptée puisqu’il y avait bien majorité qualifiée pour retirer à Hitler le titre de citoyen d’honneur de la ville. La réaction du parti social-démocrate (SPÖ) n’est pas très glorieuse. Au lieu de remercier le conseiller municipal vert (Raphael Lueger) qui a demandé le vote, le SPÖ l’a accusé d’avoir causé de gros dégâts pour l’image d’Amstetten en s’adressant rapidement aux journaux (« wegen einer populistischen schnellen Botschaft in den Zeitungen großen Schaden für Amstetten angerichtet »).

Lire la suite

26 mai 2011 Posted by | Autriche, Extrême droite, Mémoire, Nazisme | , , , , , | 8 commentaires

La laïcité en Autriche ? La route est longue mais elle se dessine !

L’an dernier, les très nombreux cas de pédophilie impliquant des ecclésiastiques avaient donné lieu sur ce blog à quelques billets (voir ici ou ). Il faut savoir qu’en Autriche, les catholiques (comme les membres de 13 autres religions reconnues) doivent se déclarer en mairie. On peut donc facilement compter ceux qui décident de quitter l’Église (il y a un verbe pour cela, ‘austreten’, et bien sûr un site). Certains quittent l’Église pour marquer leur opposition à la politique rétrograde menée par le Vatican, alors que d’autres, de façon plus prosaïque, accomplissent les démarches nécessaires car il ne souhaitent tout simplement plus payer les impôts obligatoires qui vont à l’Église tant qu’on est enregistré comme catholique (par curiosité, si vous êtes catholique à Vienne, vous pouvez calculer votre impôt clérical – la taille et la gabelle, par contre, ont été abolies).

Un bilan datant de janvier 2011 montrait que plus de 87 000 personnes avaient quitté l’Église en 2010, record absolu depuis la Seconde Guerre mondiale (+64% par rapport à l’année précédente).

Lire la suite

22 mai 2011 Posted by | Autriche, Catholicisme, Laïcité | , , | 3 commentaires

Les plagiats comme révélateurs…

(23 mai 2011) Des preuves irréfutables du plagiat de J. Hahn, et l’université de Vienne toujours silencieuse.

Même dans l’espace francophone, les journaux s’étaient fait l’écho en mars 2011 de la démission du ministre allemand de la défense, Karl-Theodor zu Guttenberg, accusé de plagiat pour sa thèse de doctorat (voir par exemple Le Monde, 3/3/11). L’internet avait jouer un rôle important non seulement pour révéler l’affaire, mais aussi pour permettre aux internautes de participer à l’identification des passages contenant les fraudes. Un wiki s’était pour cela constitué et à ce jour, 1378 passages contenant du plagiat ont été retrouvés dans 371 et 393 de la thèse.

En Autriche, en 2008, c’est la thèse de philosophie du ministre de la recherche de l’époque, Johannes Hahn, qui avait été suspectée de contenir de nombreux passages tout simplement copiés, sans que ce soit indiqué comme citation, à partir de différents ouvrages (la dite thèse, reproduite ci-contre, date de 1987).

Lire la suite

14 mai 2011 Posted by | Uncategorized | Un commentaire

Homo Austriacus nudus

Lorsque je vivais à Berlin, j’avais remarqué des différences importantes entre la France et l’Allemagne : alors qu’à Paris, dans les douches des vestiaires des piscines municipales, il était écrit en gros « Interdiction de se doucher nu« , à Berlin, un écriteau nous expliquait qu’au contraire, il convenait d’ôter le maillot pour bien se laver (« hierzu die Badekleidung ablegen« ). Avec l’ami allemand qui nageait à mes côtés toutes les semaines, j’en avais conçu un article, J. SACHER & J. SEGAL, « The contemporary dialectic relations between Natur and Kultur in France and Germany through the case study of swimming pool showers and locker-rooms », Journal of Comparative Studies in Ethnology (JCSE), 27, July 2000, pp. 54-115 (cf. cette illustration et mes billets d’anthropologie comparée).

Après les piscines berlinoises, je me suis intéressé aux saunas autrichiens et là surprise pour un Français : tout le monde est nu, même dans les saunas mixtes

Lire la suite

13 mai 2011 Posted by | Uncategorized | , , , | 4 commentaires

Vu et entendu dans un supermarché viennois

Encore une petite histoire de supermarché issue du quotidien viennois.

– Une femme âgée s’adresse à une cliente plus jeune, étrangère, qui est accompagnée d’un enfant, près de la caisse : « mais, vous ne mettez pas ça sur le tapis ? » (désignant un sac de courses)
– La maman : « non, tout ça je l’ai acheté ailleurs ».
Puis, la vielle femme, directement à la caissière : « Elle ne sort pas tout, elle a un sac plein sous son caddie ».
Lire la suite

13 mai 2011 Posted by | Autriche | , , | 2 commentaires

La discrimination positive en Autriche…

La discrimination positive, c’est bien un moyen de rendre justice à une minorité défavorisée, en l’avantageant, n’est-ce pas ? Et bien une chaîne de magasins autrichiens a décidé que tous les mercredis, les retraités dûment encartés auront le droit de faire leurs courses avec 10% de réduction (sauf sur les produits en promo et les alcools, quand même ! Cf. conditions !). Il suffit de montrer sa carte de retraité à la caisse !

Lire la suite

13 mai 2011 Posted by | Autriche | , | 2 commentaires

L’histoire pour tous

Depuis quelques jours, un nouveau site aide les historiens amateurs à répondre à des questions comme « Qu’on fait les gens de ma famille pendant la guerre ? », « Est-ce que ma maison a été aryanisée ? » (questions ci-contre). Le site ns-quellen.at (« sources du national-socialisme ») rassemble d’abord l’essentiel des archives disponibles, dans des domaines très variés (jusqu’au registre des véhicules immatriculés). On y trouve aussi les lois qui ont été votées sur la nationalité ou pour rendre légales les différentes persécutions, une liste très complètes de toutes les institutions traitant aujourd’hui de l’exil ou du travail de mémoire, des liens vers les registres cadastraux ou encore vers des sources en ligne comme les célèbres Lehmann, annuaires qui permettent sur la période 1859-1942 de savoir qui occupait telle ou telle immeuble, quelles étaient les entreprises d’un domaine précis ou simplement l’adresse de n’importe quelle personne.  Espérons que ce site suscitera des vocations pour que des projets comme Servitengasse 1938 se développent.

13 mai 2011 Posted by | Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

Le 8 mai en Autriche…

« C’est pas férié chez vous, le 8 mai ? » C’est souvent ce qu’on me demande à l’approche du 8 mai, depuis près de 7 ans que je vis en Autriche. Lorsque je vivais en Allemagne (1994-2000), c’était la même chose mais ma réponse était simple, « non, ici il n’y a rien le 8 mai, mais cela devrait effectivement être férié, comme jour de la Libération ». En Autriche, hélas, il y a bien quelque chose le 8 mai : les Burschenschaften (corporations pangermanistes) se réunissent sur la Heldenplatz pour pleurer la fin de la guerre (La Heldenplatz c’est la « Place des héros », la place la plus emblématique de Vienne, celle-là même où Hitler fut accueilli en grande pompe le 15 mars 1938). Tout ce que l’Autriche compte de néonazis se recueille lors d’une marche aux flambeaux, pour honorer les pauvres soldats et membres de la SS, morts pendant la guerre. Cette année, ils appelaient pour la première fois à honorer « toutes les victimes », mais personne n’était dupe. Une contre-manifestation était organisée par les jeunes socialistes, les Verts et la représentation officielle de la communauté juive d’Autriche (l’IKG). De nombreux « autonomes » et antifascistes se sont joints à cette contre-manifestation. La police s’est interposée entre les néonazis et ces sympathiques manifestants. Autriche, terre de contrastes.

Lire la suite

9 mai 2011 Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , , , | 4 commentaires

Des artistes face à l’histoire

Jusqu’au 4 mai dernier dernier, dans le couloir de la mairie d’arrondissement de Leopoldstadt, un des vingt-trois quartiers de Vienne, une plaque d’environ 2m sur 1,20m retraçait l’histoire du quartier, de façon chronologique. Ce jour-là, lors d’une performance, un artiste, Eduard Freudmann, est venu enlever ladite plaque en la remplaçant par l’oeuvre d’un artiste israélien, Menachem Lemberger, un poing levé, placé au centre de l’espace vide. Pourquoi un tel geste ? Tout simplement parce que l’histoire relatée était lacunaire, sinon franchement négationniste.

Pour la période de la Seconde Guerre mondiale :

Lire la suite

7 mai 2011 Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , , , | Un commentaire