Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Tapis rouge pour l’ésotérisme raciste

Rudolf Steiner est en bonne place à Vienne... au Schweizer GartenSur RFI, le 24 février dernier, dans l’émission Accents d’Europe, on pouvait entendre un reportage (ici en mp3) de Louise Estatof, à Berlin, sur « une école qui donne une vraie place aux parents, mais aussi et surtout aux enfants ». Il s’agit là, toujours selon la journaliste, de « l’un des principes de base des écoles Waldorf, qui veulent mettre en valeur les potentialités propres à chaque enfant ». Le phénomène est loin d’être marginal car on compte actuellement près de 700 écoles de ce type en Europe, dont 222 en Allemagne, pour 80 000 élèves. Le nom ‘Waldorf’, vient de l’usine de cigarettes Waldorf-Astoria, à Stuttgart, où une première école fut ouverte en 1919 pour les enfants d’ouvriers.

Le fait que ces écoles soient autogérées peut sembler sympathique au premier abord mais l’auditeur pouvait avoir la puce à l’oreille en entendant que parmi les matières enseignées aux élèves de 7 à 14 ans, on trouve la « mythologie nordique » (et la minéralogie). La journaliste explique ce ces écoles Waldorf ont été initiées par « le philosophe et précepteur Rudolf Steiner ». Ce n’est qu’à la fin du reportage qu’elle fait part de quelques réserves : « beaucoup associent [ces écoles] à des sectes qui inculquent aux élèves l’anthroposophie mouvement spirituel découvert par Rudolf Steiner et qui prône la réincarnation ». Incontestablement, le verbe « inventer » aurait été plus adéquat que « découvrir »… si l’on penche de près aux écrits de ce M. Steiner…

Lire la suite

9 mars 2011 Posted by | Uncategorized | , , , , | 55 commentaires