Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Violence symbolique contre les chômeurs

Il y a presqu’un an, je dénonçais les emplois précaires et mal payés qui permettent à l’Autriche d’afficher un faible taux de chômage (4,4% en général, 3,9% pour les Autrichiens et 8,1% pour les étrangers). Ayant fini le projet européen qui m’occupait professionnellement depuis 2008, j’ai eu l’occasion de voir de près, en février 2011, comment fonctionne le Service du marché de l’emploi, (Arbeitsmarktservice, l’AMS, équivalent autrichien du Pôle Emploi).

Les rendez-vous devant des portes fermées et la présence permanente d’un vigile m’ont fait penser à cette définition (ci-contre) de la violence symbolique…

Lire la suite

28 février 2011 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , | 6 commentaires

Une semaine de cristal

Theodor Herzl

Depuis une semaine, les échanges sont vifs au sujet de la rénovation du Musée juif de Vienne. Depuis quinze ans, l’un des clous de la collection permanente de ce musée était une série de vingt-et-un hologrammes représentant des aspects de la vie juive en Autriche ou des portraits de personalités comme Theodor Herzl ayant marqué l’histoire du judaïsme en Autriche. Ces hologrammes avaient été conçus par la commissaire d’exposition Felicitas Heimann-Jelinek, actuellement encore directrice des collections du musée, et l’architecte Martin Kohlbauer. Ces hologrammes étaient particulièrement intéressants car ils symbolisaient bien la complexité du regard sur le passé juif du pays. Ce que les visteurs voyaient dépendait de la perspective dans laquelle ils se plaçaient et ces images étaient immatérielles, présentes et absentes en même temps (lire à ce sujet « La culture juive en Autriche, absence de présence et présence de l’absence« , Les Temps Modernes, mai-juillet 2009, pp. 90-98).
Lire la suite

18 février 2011 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

Les fantômes de l’autoroute

Panneau qu'on trouve sur les bretelles à sens unique

Voilà une spécificté bien autrichienne : les automobilistes qui prennent l’autoroute à contresens !

En allemand, cela se dit « Geisterfahrer », littéralement « conducteur fantôme ». Cela existe aussi en Allemagne, mais le phénomène est curieusement plus important en Autriche, comme le note cet article. Les chiffres viennent de tomber pour 2010 : il y a eu 402 avertissements (interruption de programme radio pour passer l’annonce), une centaine d’accidents (+3% par rapport à 2009, +30% en Basse-Autriche).

Un peu comme si dans un pays où la loi est intégrée pour le contrôle de chaque individu (cf. piétons qui attendent aux feux rouges quand il n’y a pas de voiture à l’horizon)… on exorcise le mal possible, celui contre lequel la loi ne peut rien, celui qui reste envisagé mais qui demeure sans solution… par ces panneaux. D’ailleurs, il paraît que des Autrichiens désoeuvrés qui ne supportent plus la soicté utilise cela comme moyen de suicide (cf. « geisterfahrer selbstmord »  sous Google).

Ci-contre, enfin, un dessin humoristique qui tente d’expliquer cette curiosité.

16 février 2011 Posted by | Uncategorized | , | 2 commentaires

Carton rouge pour la carte « rouge-blanc-rouge »

(c) Mathias Cremer

En signe de protestation devant l'aggravation des droits des enfants, des organisations humanitaires ont déposé des peluches devant le ministère de l'intérieur (photo Mathias Cramer)

Les Autrichiens sont souvent enclins à reprendre chez eux ce qui se fait aux États-Unis. Ils sont déjà tellement fiers d’avoir eu jusqu’en janvier dernier un de leur ressortissants comme gouverneur de la Californie… qu’ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Les États-Unis disposent d’une « green card » pour appliquer leur conception de l’immigration choisie ? Et bien qu’à cela ne tienne, l’Autriche s’équipera dès cette année d’une carte aux couleurs de son drapeau, la « rot-weiss-rot-card ».

Cette carte rouge-blanc-rouge va être introduite dans un nouveau dispositif législatif qui comporte d’autres articles méritant l’attention. Le paragraphe 79 stipule par exemple que la détention des enfants étrangers devient « proposée » aux parents… et qu’en cas de refus les parents sont privés de leurs enfants ! Les conditions de ressources sont aussi réévaluées de façon continue et de ce fait, un étrangers qui, suite par exemple à la naissance d’un enfant, tomberait sous le seuil de pauvreté, défini en fonction du revenu « par tête », devient immédiatement expulsable !

Lire la suite

11 février 2011 Posted by | Autriche, Expulsions, Uncategorized | , , , , | 3 commentaires

Götz Aly : « Un antisémitisme avant tout motivé par la jalousie »

Götz Aly & Renata Schmidtkunz

Le 2 février 2011, à Vienne, l’historien allemand Götz Aly a développé dans sa conférence intitulée « Ascension sociale, jalousie et haine contre les Juifs, 1880-1933 » une thèse selon laquelle ce serait avant tout par jalousie que de nombreux Allemands seraient devenus antisémites. Bien entendu, lorsqu’on s’intéresse à l’histoire de l’Autriche, le propos peut sembler lacunaire. Aly a cru bon de préciser que c’était l’Allemagne qui était le pays à l’origine de la dictature nazie, le pays qui avait construit les camps de la mort, mais il oubliait alors le rôle prépondérant des Autrichiens (avec 8% de la population du Reich, ils constituaient cependant 14% des SS, 40% du personnel des camps d’extermination… et 70% des services responsables de la logistique de la solution finale sous la direction d’Eichmann, cf. David Art, The Politics of the Nazi Past in Germany and Austria, 2005, Cambridge University Press, p. 43).

Dans une salle des fêtes du Rathaus tellement remplie que des employés de la mairie ne cessaient d’ajouter des chaises, Aly a commencé par expliquer que les Juifs allemands avaient su mieux que les autres, après la révolution de 1848, entrer dans la « modernité ». Une différence toujours croissante entre les biens s’est alors développée, corrélée par des différences encore plus fortes au niveau de l’éducation : les Juifs envoyaient bien plus souvent leurs enfants à l’école pendant que les protestants (majoritaires en Prusse d’où sont issues les statistiques présentées) ou les catholiques (dans le sud de l’Allemagne) considéraient souvent que la lecture abîmait les yeux. De plus, le contraste était plus saisissant encore au niveau des jeunes filles. Un peu à la manière de Yuri Slezkine dans Le Siècle juif (présenté ici), Aly a donné tout un ensemble de statistiques sur la surreprésentation des Juifs dans le système scolaire, dans le paiement de l’impôt ou encore dans les professions relevant de la médecine (les postes de fonctionnaires leurs étaient interdits). Lire la suite

6 février 2011 Posted by | Antisémitisme, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Les matérialistes autrichiens en action !

©APALa ‘Société pour l’examen scientifique des parasciences’, la GWUP, a participé à un événement d’envergure internationale visant à sensibiliser la population sur l’inefficacité, voire les dangers, de l’homéopathie. A Vienne, l’action a consisté à ingurgiter une dose que les homéopathes considèrent comme dangereuse de ‘globuli‘ (même chose dans 53 villes réparties dans 26 pays mais pas en France). Il y avait une cinquantaine de personnes sur la Stephanplatz, l’une des places les plus emblématiques de Vienne (photo ci-contre).

Lire la suite

5 février 2011 Posted by | Uncategorized | , , | 6 commentaires