Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Autriche, le champ de mines (2)

(c) APA/Nina Heizer

Cliquer pour agrandir

Il y a plus de deux ans, en octobre 2008, je consacrais un billet à l’importance des camps annexes de Mauthausen et Dachau en Autriche :  « L’Autriche, le champ de mines » rappelait que lors d’une banale promenade dominicale, on pouvait facilement tomber sur les traces d’un camp de travail. Le 2 janvier dernier, lors de la construction d’une extension de l’hôpital de Hall, au Tirol, les ouvriers ont découvert un charnier d’environ 220 corps. Il s’agit essentiellement de victimes du programme Aktion T4 des nazis, dont l’un des six centres était situé en Haute-Autriche, au château de Hartheim (30 000 handicapés y ont été gazés entre 1940 et 1944). D’après les premiers éléments de l’enquête, ces victimes sont mortes de faim.

Jusqu’à présent, selon l’histoire officielle, il n’y avait pas de vitimes du programme d’euthanasie au Tyrol. Voici l’occasion de revoir un chapitre de l’histoire autrichienne… Enfin, comme me le faisait remarquer mon amie Louise, l’unique petite bougie rouge déposée sur les lieux de la découverte contraste avec le souvenir qu’on peut avoir du lieu d’un accident où un certain Jörg H. est décédé, le 11 octobre 2008.

Sources :

6 janvier 2011 - Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme, Uncategorized | , , , ,

Un commentaire »

  1. Bonjour,
    Nous lisons avec beaucoup d’intérêt votre blog depuis quelques mois.
    Nous sommes reliés à l’Autriche par la déportation au camp de concentration de Mauthausen, nous sommes membres de l’Amicale française de Mauthausen et venons en Autriche plusieurs fois par an.

    Patrice LAFAURIE est le beau-fils de Jean GAVARD, lycéen résistant survivant de Gusen.
    Chantal LAFAURIE est secrétaire général de l’Amicale, responsable de la logistique des voyages et représentante de l’Amicale auprès du Comité International de Mauthausen.
    Patrice LAFAURIE est le responsable des voyages de mai et octobre organisés chaque année par l’Amicale et représentant de l’Amicale auprès du ministère autrichien de l’intérieur

    Depuis 5 ans que nous exerçons des responsabilités au sein de l’Amicale, notre effort principal porte sur le développement des relations avec les militants de mémoire autrichiens qui agissent dans les lieux des camps annexes.Nous vous envoyons en pièces jointes les programme de nos voyages de mai et octobre auxquels participent d’anciens déportés, des familles et des amis en nombre variable ( 25 à 120 selon les circonstances).
    Comme nous venons à Vienne le prochain week end pour une réunion au BMI sur Mauthausen, cela pourrait être une occasion de vous rencontrer.

    Commentaire par lafaurie | 10 janvier 2011 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :