Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Shame on Austria, on the Holocaust Remembrance Day!

Click to zoom

On 27 January 2011, 66 years after the liberation of Auschwitz, most countries organize public debates, conferences or special screenings, in the framework of the Holocaust Remembrance Day introduced by the UN in 2005. In Berlin for example, the socialist party invites citizens in the Willy-Brandt-Haus to the screening of Remembering the children (La Mémoire des enfants, by Hannes Gellner and Thomas Draschan).

And what happens in Austria on that day? They decide to ban the largest antifascist demonstration of the country and allow an antisemitic movie to be shown! The demonstration, planed for weeks, was/is supposed to start tomorrow at 5pm to protest against the WKR Ball to be hold on the same day, in the evening. As it is explained here, the elite of Europe’s Extreme Right will meet and celebrate themselves by arranging the infamous prom of the  ‘Wiener Korporations-Ring’ (Viennese Corporation Circle), which takes place in the Viennese Hofburg, the most representative buildings of the Austrian Republic (like the White House in the US or L’Elysée in France). The same scandal took place last year, the police made sure the neonazis would not be disturbed by stopping the demonstration. At least 14 people were arrested, some were injured, I reported and took photos.

Lire la suite

27 janvier 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Cinéma, Extrême droite, Mémoire, Nazisme, Police | , , , | Un commentaire

L’homophobie déclarée d’un « Promi »

N. Lauda s’est officiellement excusé le 26/1 sur Facebook. Craignait-il les appels au boycott qui avaient été lancés ?

Les « Promis », en Autriche, ce sont les « celebs » anglo-saxonnes ou les « VIP » du global world. Ancien pollueur professionnel (champion de formule « vroum-vroum »), Niki Lauda en fait incontestablement partie, il a d’ailleurs déjà eu un timbre à son effigie (ci-contre) et vend son crâne comme espace publicitaire pour plus d’1,2 million d’euros par an (même en France, un article était consacré au changement de logo sur son éternelle casquette). C’est un homme qui est régulièrement consulté par les médias, dans tous les domaines, surtout ce qui concerne le sport ou l’aviation (depuis qu’il a créé sa compagnie aérienne). Il a d’ailleurs eu les honneurs de ce blog l’an dernier, lorsqu’il reprenait un vocabulaire nazi pour parler d’un pilote polonais. Aujourd’hui (24/1/11), il s’est permis de critiquer le fait que dans une émission de variété (« Dancing stars »), le modérateur prévoyait de danser avec un homme.

Voyons un peu ce qu’a déclaré Lauda, repris dans tous les journaux :

Lire la suite

24 janvier 2011 Posted by | Autriche, Sexisme, Sport, Uncategorized | , , | 3 commentaires

De l’identité juive et de la difficulté de son expression à Vienne

Traité sur la Tolérance de Voltaire, Édition Varberg, Amsterdam, 1765

Artikel in der Wiener Zeitung (sachlich aber eher gut), « Eine Frage des Pluralismus » (von Alexia Weiss – hier eine schlechtere Fassung auf Die Jüdische). Eine reine Schande, « Jüdische Kulturschaffende, ausbleibende Entschuldigungen und Fremdschämen » von Bettina Weissengruber auf Die Jüdische, mit meinen Anmerkungen als PDF.

C’est dans une salle archicomble, avec environ 150 personnes, que s’est tenue au Centre de la communauté juive de Vienne, le lundi 17 janvier 2011, une réunion pas comme les autres. Depuis quelques années, le Festival du film juif pose problème à la représentation officielle de la communauté juive en Autriche (IKG). La religion juive a été officiellement reconnue en Autriche dès 1890 (l’islam en 1912, soit dit en passant), et l’IKG a avant tout été fondée pour représenter la religion juive… un peu comme les consistoires en France à l’époque napoléonienne. Toutefois, en l’absence de séparation entre l’État et les religions, cette « Communauté du culte israélite » (traduction littérale) entend décider de ce que doit être la bonne culture juive. A cause de deux films, que les dirigeants de l’IKG reconnaissent d’ailleurs ne pas avoir vus (Brit/convenant, sur les sentiments de femmes orthodoxes vis-à-vis de leur bébé, avant la circoncision, et Fucking different Tel Aviv sur la vie et les amours dans cette ville), le directeur du festival n’a pas eu le droit d’acheter un encart publicitaire pour annoncer les dates du festival dans le mensuel de la communauté, ni d’envoyer (aux frais du festival bien sûr) le programme aux abonnés du mensuel. Excédées par cette forme insidieuse de censure, dont le magasine profil s’était fait l’écho, environ 200 personnes ont signé une pétition pour exiger plus de tolérance, pour que le Secrétaire général aux affaires juives de l’IKG, M. Fastenbauer, ne donne plus d’entretien au nom de la communauté dans les journaux, pour que la liberté artistique soit respectée.

Lire la suite

19 janvier 2011 Posted by | Cinéma, Israel, Judaïsme, Uncategorized | , , , , , , , , | Un commentaire

Pour la liberté de la presse en Hongrie

Photo JSEnviron trois cents personnes se sont retrouvées devant l’ambassade de Hongrie en ce 14 janvier pour protester contre la loi qui muselle la presse dans le pays, entrée en vigueur au 1er janvier, lorsque la Hongrie a pris la présidence de l’Union européenne (cf. cet article de rue89). Au même moment, environ 15 000 personnes manifestaient à Budapest. A Vienne, il y avait une contre-manifestation de six personnes (vignette ci-contre). On lisait « Les Hongrois d’Autriche affirment: la loi sur les médias n’est qu’un prétexte, les banques et les suppôts de la mondialisation doivent laisser la Hongrie tranquille » (les lettres formaient les mot ‘bugs’).

Photo JS

Cliquez pour agrandir

Certains d’entre eux étaient des réfugiés de 1956, venus en Autriche pour échapper au communisme. La femme au chapeau de fourrure  avait un chien qui aboyait en ma direction « c’est parce que vous avez un vélo, chez moi il a été embêté par un Rom à vélo ! » Ce fut l’occasion pour moi d’aborder le sujet même si c’est délicat avec quelqu’un qui considère que les « citoyens du monde » sont des gauchistes irrécupérables (elle me reprochait de me mêler à ce qui ne me regarde pas, car je ne suis pas hongrois, je lui ai dit que j’étais citoyen du monde et européen). Elle était d’un racisme effarant : « ce sont [les Roms] des assistés qui vivent largement avec de grosses voitures car aux aides de l’Etat. » La veille, j’avais publié sur mon profil Facebook le texte suivant… qui fait écho à ces propos :

Lire la suite

14 janvier 2011 Posted by | Roms, Uncategorized | , , , , | Un commentaire

Maladresse ou malaise profond ?


Evoquer une possible maladresse, voilà qui est diplomatique pour commenter le monument à la mémoire des victimes des bombardements alliés qui vient d’être inauguré dans la petite ville de Steyregg, en Haute-Autriche. Le texte de l’écriteau : « De juillet 1944 à avril 1945, 8400 bombes sont tombées sur Steyeregg lors de 21 bombardements ». Pas un mot sur les raisons de ces bombardements…

(14/1) …mais on mentionne tout de même les effets des bombes sur l’environnement « les dégâts sur l’environnement sont encore visibles« . On apprend en outre que l’ensemble des bombardements ont causé 13 morts à Steyregg.

Cliquez sur la vignette pour une vue d'ensemble

Sources : « Kritik an Bomben-Mahnmal in Steyregg« , Der Standard, 12.1.2011 & « Kriegsmahnmal mit schiefer Optik« , Kurier, 12.1.2011

13 janvier 2011 Posted by | Autriche | , | Un commentaire

Autriche, le champ de mines (2)

(c) APA/Nina Heizer

Cliquer pour agrandir

Il y a plus de deux ans, en octobre 2008, je consacrais un billet à l’importance des camps annexes de Mauthausen et Dachau en Autriche :  « L’Autriche, le champ de mines » rappelait que lors d’une banale promenade dominicale, on pouvait facilement tomber sur les traces d’un camp de travail. Le 2 janvier dernier, lors de la construction d’une extension de l’hôpital de Hall, au Tirol, les ouvriers ont découvert un charnier d’environ 220 corps. Il s’agit essentiellement de victimes du programme Aktion T4 des nazis, dont l’un des six centres était situé en Haute-Autriche, au château de Hartheim (30 000 handicapés y ont été gazés entre 1940 et 1944). D’après les premiers éléments de l’enquête, ces victimes sont mortes de faim.

Jusqu’à présent, selon l’histoire officielle, il n’y avait pas de vitimes du programme d’euthanasie au Tyrol. Voici l’occasion de revoir un chapitre de l’histoire autrichienne… Enfin, comme me le faisait remarquer mon amie Louise, l’unique petite bougie rouge déposée sur les lieux de la découverte contraste avec le souvenir qu’on peut avoir du lieu d’un accident où un certain Jörg H. est décédé, le 11 octobre 2008.

Sources :

6 janvier 2011 Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme, Uncategorized | , , , , | Un commentaire

Un concert du nouvel an… bien silencieux !

Wilhelm Jerger (1902-1978), à la tête du Philharmonique de Vienne en 1938, membre du NDSAP depuis 1932, de la SS depuis 1938

Quoi de plus emblématique pour Vienne que la grande roue du Prater, les Mozartkugeln, l’école espagnole d’équitation… et le concert du nouvel an donné par l’orchestre philharmonique de Vienne ? Voilà sans doute quatre caractéristiques majeures de la capitale autrichienne, du moins d’un point de vue purement touristique. Ce concert du nouvel an (‘Neujahrskonzert’), généralement consacré à l’œuvre de la famille Strauss, est devenu l’événement le plus diffusé au monde dans le domaine de la musique classique, retransmis dans plus de 70 pays.

Dans la présentation des origines de ce concert, on trouve souvent mention du fait que le premier concert eut lieu le 31 décembre 1939, sans pour autant que les auteurs s’attardent sur le contexte de la période.

Cliquez sur la vignette pour agrandir

Ci-contre, un extrait de journal paru la veille du premier concert permet de se replonger dans l’atmosphère de l’époque (Das Kleine Blatt 30.12.1939). Le titre : « Les faux documents du spectateur juif »

« Le Juif Friedrich Israel Wenger se rendait le 23 octobre à une pièce qui se jouait à la Rolandbühne. Il savait bien que les représentations théâtrales étaient interdites aux Juifs, mais il est entré la tête haute et la démarche assurée dans les allées du théâtre (…). Il déclara être aryen et pour « preuve » présenta un certificat de naissance et un acte de baptême. Le policier ne tomba pas dans le panneau. (…) L’accusé fut reconnu coupable et condamné pour fraude à deux mois de cachot. »

Au sujet du Neujahrskonzert, deux points au moins méritent d’être soulignés : d’une part, l’orchestre philharmonique faisait l’objet dès les années 1920 d’une politique explicitement antisémite et, d’autre part, les origines juives d’une partie de la famille Strauss ont été cachées suite à des décisions prises au plus haut niveau de l’appareil nazi.

Lire la suite

6 janvier 2011 Posted by | Antisémitisme, Art, Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , , | Un commentaire

De l’argent périssable

Coïncidence plaisante, dans le train de Vienne à Wörgl, petite localité du Tyrol, j’ai trouvé un article de l’hebdomadaire Die Zeit, sur l’expérience qui avait été menée en 1932/1933 dans cette ville qui comportait alors 4000 habitants (aujourd’hui 12 000). Face à la crise économique, le maire social-démocrate, Michael Unterguggenberger (1884-1936), avait décidé de relancer l’économie locale par la consommation, en créant une monnaie « périssable ». Des grands travaux d’aménagement furent réalisés sur la commune avec des ouvriers payés avec des billets biens particuliers : pour demeurer valables, des petites parties détachables devaient être enlevées tous les mois. Ainsi, pas question de perdre la relance dans l’épargne car un billet de 10 Schilling ne valait plus que 9,90 à la fin du mois (10 Groschen de moins). On incitait ainsi les citoyens à consommer et l’argent circulait. Ce modèle semble avoir bien fonctionné (on achetait peu de produits non locaux  à l’époque) mais c’est la Banque nationale autrichienne qui mit fin à l’expérience, interdisant cette monnaie concurrente. D’une certaine façon, ce système local préfigure ce qui existe aujourd’hui avec les Systèmes d’Echange Locaux (SEL).

 

Sources :

4 janvier 2011 Posted by | Autriche | , , , | 2 commentaires