Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un (autre) gratuit qui « offre »… de la xénophobie !

Cliquer sur cette vignette pour voir toute la une

Österreich, 29 novembre 2010

Ignoble ! Il y a quelques jours, je reproduisais déjà la une de Heute, le gratuit du métro qui promeut régulièrement la xénophobie. Le 29 novembre, c’est le quotidien Österreich qui rendait compte de la votation en Suisse instaurant un renvoi immédiat (sans procédure d’appel) pour les étrangers criminels (la fraude aux assurances sociales suffit pour ce qualificatif). Österreich n’est pas vraiment un gratuit : il est en vente dans les kiosques mais on le trouve aussi, gratuitement, dans bon nombre de stations de métro ou de lieux publics. Leur titre, en gros : « Les étrangers criminels dehors, tout de suite ! ». Ce n’est qu’au-dessus qu’on comprend qu’il s’agit de la Suisse, avec « les Suisses ont voté ». Pire encore, à gauche on trouve une Suissesse qui jubile et, à droite, le leader du parti d’extrême droite autrichien, le FPÖ de Heinz-Christian Strache ! Comme on le voit sur la une, ils lui offrent une tribune avec « Le FPÖ démarre une initiative populaire ». Beurk, je ne vois rien d’autre à ajouter.

30 novembre 2010 Posted by | Autriche, Extrême droite | , , , | Laisser un commentaire

Un classement autrichien bien particulier…

Depuis mars 2010, suite aux scandales répétés de viols et autres violences dans les églises et pensionnats catholiques, une hotline a été mise en place pour les personnes concernées par la violence dans l’Église (« Hotline für Betroffene kirchlicher Gewalt »). Un ancien membre de la « Commission de protection des victimes » a apporté quelques précisions à l’occasion du premier bilan statistique rendu public le 24 novembre 2010.

En huit mois, 325 personnes ont osé appeler (partie émergée de l’icerbeg ?) alors que le service de médiation est évidemment liés aux bourreaux, et non aux victimes. Holger Eich, ancien psychologue de la commission, déclare que s’adresser à ce service, c’est comme « s’adresser au juge qui ne parle pas avec les victimes mais connaît bien les bourreaux ».

Lire la suite

30 novembre 2010 Posted by | Autriche, Catholicisme, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Contre le monopole de la culture juive à Vienne

Fünf Seiten in der Gemeinde Nr. 683, Dez. 2010, S. 8-12 (S. 8-9, 10-11 u. 12)+ Stefan Grissemann, « Mehr als eine Religion« , profil, 10.1.2011

Le Festival du film juif de Vienne débute mercredi 24 novembre mais, comme souvent, il fait déjà parler de lui. L’hebdomadaire profil a sorti le 22 novembre un article intitulé « Mise sous tutelle de la part de la communauté » (ci-contre). En janvier 2009, j’avais consacré un billet aux relations difficiles entretenues par ce festival (que je soutiens activement) avec la représentation officielle de la communauté juive en Autriche (IKG). Dans une tribune publiée dans le mensuel de l’IKG, M. Fastenbauer, “secrétaire général aux affaires juives” (sic) de cette institution, s’en prenait en des termes d’une violence inouïe aux organisateurs du festival. Selon lui, ce festival devrait s’appeler « Festival du film palestinien », simplement parce que sur les 35 films présentés, trois étaient (co-)réalisés par des Palestiniens.

Lire la suite

22 novembre 2010 Posted by | Cinéma, Judaïsme, Laïcité, Uncategorized | , , , , , | 3 commentaires

Des demandeurs d’asile maltraités

Interview vidéo avec Code Ehiro.

La virulente ministre autrichienne de l’intérieur, Maria Fekter, avait réussi à attirer l’attention des médias étrangers, le mois dernier, en expulsant vers le Kosovo deux fillettes parfaitement intégrées, dont la mère demeurait hospitalisée en Autriche (cf. ce précédent billet). Actuellement, elle s’en prend à un jeune Nigérian, aujourd’hui âgé de 24 ans. Code E. est arrivé en Autriche il y a sept ans, seul, craignant pour sa vie en raison des activités politiques de son père. Au Nigéria, Code a été tabassé et s’est fait tirer dessus. En Autriche, il a su maîtriser parfaitement la langue allemande et suit assidument ses cours au lycée.  Sur les ordres de Mme Fekter, il a été arrêté dimanche dernier (le 14 novembre). Le lendemain, on lui a interdit de voir son conseiller juridique (Tim Außerhuber de l’association « St. Marx » spécialisée dans l’accompagnement des migrants). Cette fois-ci, les protestations  ont porté leur fruit et son expulsion a été suspendue (cf. cet article).

Sur le plan juridique, Mme Fekter vient de refuser la recommandation de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH),

Lire la suite

17 novembre 2010 Posted by | Uncategorized | , , , | Un commentaire

Un gratuit qui « offre »… de la xénophobie !

Heute est le principal journal « gratuit » à Vienne. Il est « gratuit » dans le sens où il n’a pas de prix de vente, le lecteur s’engage simplement à avaler de nombreuses publicités… et subit les effets d’un populisme de la pire espèce.  Le jour de la signature du programme commun entre les sociaux-démocrates et les Verts, pour gouverner Vienne suites aux récentes élections régionales, Heute titre « Les allocations familiales pour 200 000 étrangers !« .

Sous-titre : « Augmentation de 8%, dans les 9 ans à venir, des sommes versées aux citoyens européens et aux Turcs. Cela nous coûte chaque année 312 millions d’Euros. Le FPÖ [parti d’extrême droite de M. Strache] pour une réduction immédiate, p. 4-5 ». Comme le souligne Robert Misik, journaliste et auteur indépendant, cette manchette repose sur une confusion entre les allocations familiales et l’instauration d’un revenu minimal (auquel s’ajoute 200 € par enfant). Au passage, on note également l’europhobie primaire. Une telle une est abjecte et nuit gravement au climat politique autrichien. Lire la suite

16 novembre 2010 Posted by | Autriche | , , , | Un commentaire

Un film qui en dit long…

Nouveaux documents à la fin de ce billets

Un Tunnel pour le Reich, réalisé par Anice Clément et Jacques Merlaud (2010), est un documentaire sur les camps de travail forcé qui étaient situés pendant la Seconde Guerre mondiale des deux côtés du Col Loibl (Loiblpass, 1360m d’altitude), entre l’Autriche et la Slovénie qui faisait partie à l’époque de la Yougoslavie. Venant d’Autriche, peu de gens savent que le tunnel qu’ils empruntent a été construit par des esclaves du camp de Mauthausen, prisonniers politiques communistes pour la plupart. Côté autrichien, ce n’est que depuis 1995 qu’on commémore la libération du camp, seule une modeste plaque signale ce passé (même l’article Wikipedia consacré à ce col se montre assez pauvre sur le sujet). Côté slovène, par contre, un terrain a été aménagé pour commémorer les souffrances endurées dans ces camps, nommés ‘Kommandos’.

Lire la suite

12 novembre 2010 Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , , | 10 commentaires