Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Des cimetières juifs toujours à l’abandon…

« Depuis 1938, rien n’a été fait, le cimetière est à l’abandon, on essaye de le réhabiliter peu à peu mais c’est dur, on manque de moyens, l’État fédéral et la ville de Vienne se renvoient la balle… » C’est en substance ce que l’historienne Tina Walzer expliquait ce dimanche 3 octobre, en débutant une visite de deux heures dans l’un des plus anciens cimetières juifs de la ville. Si l’État fédéral et la ville de Vienne ne parviennent pas à trouver un accord, c’est parce que c’est l’Autriche, en tant qu’État, qui s’est engagé à restaurer et entretenir les cimetières, sans préciser à quel niveau les dépenses seront imputées. En effet, si l’accord de Washington signé par l’Autriche le 17 janvier 2001 concernait en premier lieu les questions de restitutions (cf. ce billet sur le retour du Portrait de Wally de Schiele) et de dédommagements, le pays s’engageait également à soutenir la communauté juive et son patrimoine. Parmi les points évoqués, figurait l’entretien des cimetières juifs, dont on connaît l’importance d’un point de vue à la fois culturel, historique et religieux. Au niveau politique, seuls les VERTS militent pour que cet accord soit appliqué et que l’Autriche se décide à faire face à ses responsabilités. Regardez ces photos prises aujourd’hui, en 2010 !

En Allemagne, c’est dès 1956 qu’un accord avait été trouvé entre les différentes instances pour assurer l’entretien des cimetières juifs (50% Bund – 50% Länder). En Autriche, de nombreux cimetières militaires sont parfaitement protégés et entretenus par une législation instaurée dès 1948… mais rien n’est fait pour les cimetières juifs. L’Autriche comptait à la fin de la Première guerre mondiale une communauté de 200 000 Juifs, notamment avec l’arrivée de 36 000 Juifs venus de Galicie, pendant la chute de l’Empire austro-hongrois. Un tiers des Juifs autrichiens ont été assassinés pendant la guerre, et plus encore ont dû s’exiler. Aucune mesure n’ayant été prise pour faciliter les retours, la communauté se limite aujourd’hui à environ 8 à 10 000 membres, malgré les immigrations récentes en provenance des pays de l’Est. Les 66 cimetières juifs répertoriés en Autriche sont autant de traces de ce riche passé… mais la majeure partie d’entre eux sont à l’abandon. Seules quelques rares municipalités ont décidé de prendre l’entretien à leur charge.

La situation est d’ailleurs devenue gênante lorsque, pendant l’été 2007, à Vienne, ce sont des Marines envoyés par l’ambassade des Etats-Unis qui sont venus en aide à de simples citoyens qui avaient pris l’initiative, avec l’IKG (représentation officielle de la communauté juive) et le parti des Verts, de désherber, d’enlever les branches tombées sur les tombes ou encore, tout simplement, de remettre d’aplomb les pierres tombales du cimetière de Währing (Gmap). Ce cimetière a été utilisé de 1784 à 1880, avant que des sections ‘israélites’ soient ouvertes au Zentralfriedhof, en 1848 et 1870 (c’est de loin le plus grand cimetière d’Europe avec ses 3 millions « d’habitants »). A Währing, on estime qu’il y a environ 30 000 personnes décédées; dont un tiers qui ont pu s’offrir une pierre tombale. En 1943, 200 tombes furent exhumées pour des « expériences » racistes menées à l’université de Vienne. Les caveaux ont été ouverts… et le sont encore à l’heure actuelle ! Au début de la visite, Tina Walzer invitait ses auditeurs à surveiller leurs pas, car lecimetière est devenu dangereux : des branches ou même des troncs menacent de tomber avec le vent, des souches demeurent saillantes dans les allées qui ont été débroussaillées et il y a quelques trous pour les tombes profanées. De même, les médaillons qui ornaient certaines tombes ont été décrochés… et fondus pour obtenir du métal et produire des munitions.

Compléments

4 octobre 2010 - Posted by | Antisémitisme, Autriche, Judaïsme, Mémoire | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :