Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Pas de cordon sanitaire en Autriche !

Un cordon sanitaire, c’est l’expression imagée utilisée en France pour éviter toute alliance avec l’extrême droite. Aux régionales de 1998, en France, Charles BaurJean-Pierre Soisson et Jacques Blanc s’étaient tous les trois fait élire au poste de président de région (resp. en Picardie, Bourgogne et Languedoc-Roussillon) avec une majorité absolue des sièges comprenant le FN. Ils ont cependant subi les conséquences politiques de ces alliances et ces élections ont suscité un tollé.

En Autriche, aux élections régionales de Styrie du 26 septembre 2010,  le gouverneur sortant du parti social-démocrate (SPÖ), Franz Voves, est arrivé en tête. Les résultats sont représentés ci-dessous (ils sont encore provisoires car on attend le décompte des votes par correspondance). Voves a déclaré qu’il envisageait AUSSI BIEN une alliance avec les conservateurs de l’ÖVP… qu’avec le FPÖ de Strache (l’extrême droite). Précisons qu’il y a des liens étroits entre le SPÖ et le FPÖ. Un article de Wikipédia sur l’alliance rouge-bleue (couleurs attribuées aux partis) rappelle que le SPÖ de Carinthie avait élu un certain Jörg Haider au poste de gouverneur…

Pour bien saisir la nature du FPÖ en Styrie (comme dans le reste du pays), notons qu’un des députés de ce parti a déclaré le 28 septembre être « neutre » vis à vis du national-socialisme, précisant « tout n’était pas si mauvais. » Il est membre d’un club de vol portant la devise « deutsch und treu » (allemand et fidèle) et il se plaît à orner sa page web du générique utilisé à partir de 1941 dans les actualités hebdomadaires nazies (cf. cet article).

Complément : mon billet sur les élections régionales du Vorarlberg et de Haute-Autriche (c’était pas mal non plus !)

PS/ Les Verts sont le seul parti clairement opposé au FPÖ mais ils n’hésitent pas à s’allier avec la droite (ÖVP). C’est une coalition ÖVP-Verts qui dirige ainsi la Haute-Autriche. Quant à la responsable des Verts au niveau national, Eva Glawischnig, elle a déclaré cet été dans l’hebdomadaire News du 12 août 2010, p. 31 « Les demandeurs d’asile délinquants, il faut les expulser. Il n’y a jamais eu débat là-dessus. » L’interview complet est ci-dessous.

28 septembre 2010 - Posted by | Autriche | , , , ,

Un commentaire »

  1. il y a du pain sur la planche pour faire avancer des idées tout simplement humanistes!

    Commentaire par MAO | 29 septembre 2010 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :