Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Une société pervertie

Le slogan : « La vie est un jeu » (Das Leben ist ein Spiel).

12 juin 2010 - Posted by | Anti "foot professionnel", Anti-foot, Sport | , , ,

9 commentaires »

  1. Héhé je l’ai aussi trouvée intéressante cette publicité…
    Mais pourquoi avoir mis comme titre « une société pervertie » ?

    Commentaire par Diane | 12 juin 2010 | Répondre

    • Pervertie par le foot pro et ses valeurs nauséabondes, ici le coup de boule de Zidane en 2006. Aujourd’hui la main de Thierry Henry, le dopage, l’esclavage moderne…

      Commentaire par segalavienne | 12 juin 2010 | Répondre

  2. Fou cette pub. Ce qui est génial que c’est juste la violence et la pourriture latente induite par le foot dans la société qui se matérialise en toute pureté et simplicité dans une pub.
    Ca serait jamais passé en france!

    Commentaire par jer | 25 juin 2010 | Répondre

  3. @Segalavienne:
    La provocation est une technique récurrente dans la publicité. Les campagnes Benetton sont un très bon exemple de l’utilisation de cette méthode. L’usage de la provocation en Marketing permet d’attirer l’œil, marquer les esprits, fait parler d’elle, et par conséquent augmenter l’efficacité d’une campagne. Le foot n’est pas responsable de cette pratique courante dans la publicité. Ce geste intolérable de Zidane lors de la coupe du monde 2006, a été vu par la majorité des Français aimant le foot ou non, il est donc un outil marketing incontournable et très efficace.

    @Jer:
    Cette Publicité serait passé en France si cet opérateur de jeux en ligne avait une License l’autorisant à être présent sur le marché Français.

    Personnellement je n’aime pas cette pub et la scène à laquelle elle réfère rappelant la mauvaise image que Zidane a donné au foot lors de ce regrettable moment en 2006, mais professionnellement je dois dire qu’elle est très efficace en cette période de coupe du monde, et qu’elle suscite beaucoup d’intérêt.

    Commentaire par Richard L. | 2 juillet 2010 | Répondre

  4. Bof, c’est juste l’image du foot.

    Commentaire par M. de Gosson | 2 juillet 2010 | Répondre

  5. Il est vrai que la provocation est une pratique appréciée des agences de pub… ceci étant, peut-on tout accepter, voici une grande question d’éthique !
    Personnellement, je trouve que ce slogan, la vie est un jeu, ne correspond justement pas a ce geste car lorsqu’on arrive a cet extrême on n’est précisément plus dans le jeu… on réduit ce geste a une annecdote comique ce qui n’en n’était pas une et on occulte les sanctions que tout débordement peut ou devrait entrainer.
    Pourquoi ne verrait-on pas une grande marque automobile promouvoir l’achat d’une nouvelle voiture sur des images de saccage de manifestations incontrôlées (ou orchestrées)ou les actualités télévisées ponctuer l’annonce d’un viol collectif par une pub pour des préservatifs…
    Non réellement, il faut s’insurger contre cette forme de publicité facile ou tout est bon pour « marquer » le consomateur.
    Quant a la perversion de la société ou au moins d’une partie, je suis d’accord… a partir du moment ou l’on considère que tout est possible pour faire de l’argent nous sommes au coeur même du problème.

    Commentaire par Claude Tasnon | 3 juillet 2010 | Répondre

    • Merci Claude, je suis d’accord en tout points, cela m’évite de répondre au commentaire précédent.

      Commentaire par segalavienne | 3 juillet 2010 | Répondre

    • Vous avez entièrement raison.
      —-
      Ps: Mon commentaire ne contestait pas la perversion de la société, mais la perversion via le football.

      Commentaire par Richard L. | 3 juillet 2010 | Répondre

  6. Bonjour,

    Affreuse pub, bien entendu.
    Je rajoute un point aggravant. Messieurs, avez-vous pensé à l’image que cette publicité donne des hommes (êtres masculins, j’entends)?
    C’est quoi un homme, un vrai ? C’est un type qui distribue les coups de boule !
    De plus, elle va déterrer chez nous les sentiments les plus crasses : posez-vous la question de l’identification. Car quand on voit une image avec deux protagonistes, on s’identifie forcément plus à l’un qu’à l’autre : vous vous identifiez à qui ? A celui qui donne le coup de boule ou celui qui le reçoit ?
    Ça fait froid dans le dos…

    Commentaire par Esther | 5 juillet 2010 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :