Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Religion and Secularism, an Austrian Evening…

Religion contre Laïcité : 1-0 avant même que le match ne commence, mais il faut dire que les deux joueurs soutenaient la religion catholique et que l’arbitre était un ami du pape !

Le 9 juin, une soirée typiquement autrichienne se tenait sur les liens entre religion et sécularisation. Le philosophe canadien Charles Taylor (né en 1931) s’entretenait avec le cardinal Christoph Schönborn autour de la question « Vivons-nous dans un âge séculaire? ». Dans un institut de recherche comme l‘Institut des sciences de l’homme (IWM), on aurait pu espérer qu’il ne serait pas seulement question de la défense de la religion … mais à vrai dire, si l’on connaît un peu les qualités du modérateur, il n’était pas étonnant que la religion ne soit jamais remise en question (Krzysztof Michalski, qui est également recteur de l’IWM, était un bon ami de Karol Wojtyla, le pape Jean-Paul II).

Der Falter hat meine drei Fragen am Ende des Berichtes wiederholt 🙂

Religion vs. Säkularisierung: 1-0 bevor es überhaupt anfängt, beide Spieler waren für die katholische Religion und der Schiedsrichter war ein Freund des vorherigen Pabst!

Am 9. Juni fand ein typischer österreichischer Abend über Religion und Säkularisierung statt. Der kanadische Philosoph Charles Taylor (geb. 1931) diskutierte mit dem Kardinal Christoph Schönborn über die Frage „Are We Living in a Secular Age?“. An einem Forschungsinstitut wie dem Institut für die Wissenschaften vom Menschen (IWM) hätte man hoffen können, dass es nicht nur um die Verteidigung von Religion gehen würde… aber eigentlich, wenn man ein bisschen (Entschuldigung, ‚ein bissl‘) den Background des Moderators kennt, ist es kein Wunder, dass Religion überhaupt nie ins Frage gestellt wurde (Krzysztof Michalski, der auch Rektor des IWM ist, war ein guter Freund von Karol Wojtyla, aka Johannes Paul II.).

Schönborn a tout d’abord regretté que les Autrichiens quittent de plus en plus l’Église catholique et, avec une trace d’inquiétude dans la voix, Taylor s’est lamenté : « Where are we going? ». Le siècle des Lumières a bien sûr été critiqué, qualifié de « rétrécissement de la perspective humaine », et la sécularisation a été accusée de n’avoir pas su apporter la liberté ni le bonheur. Une des questions posées pour mettre en doute l’âge « séculaire » était « a-t-il permis une amélioration de la liberté ? ». Schönborn a également salué l’introduction par Taylor de la notion de « plénitude ‘Fullness’ », qui, selon lui permet de surmonter les dichotomies, entre scientifiques et non scientifiques d’une part, et moral / immoral d’autre part. A vrai dire, Charles Taylor n’a pas dit grand chose de son livre, une certaine obséquiosité caractérisait les échanges entre les deux intervenants et cela gâchait un peu l’ambiance dans la petite bibliothèque de l’IWM où le public s’était pressé.

Schönborn bedauerte, dass mehr und mehr Österreicher aus der katholischen Kirche austreten und mit einer Spur Angst in seiner Stimme, lamentierte Taylor „Where are we going?“. Die Aufklärungszeit wurde natürlich kritisiert als „Shrinking of the human perspective“ und dem Säkularismus wurde allgemein vorgeworfen, dass er eigentlich weder Freiheit noch Glück gebracht habe. Eine zweifelnde Frage lautete „Is a secular age improving freedom?“ und wie Schönborn auch lobte Taylor seine Einführung des Konzepts von „Fullness“, das seiner Meinung nach eine Überwindung der Dichotomien ‚wissenschaftlich/unwissenschaftlich‘ oder ‚moralisch/unmoralisch‘ erlaubt. Charles Taylor erzählte eigentlich wenig über sein Buch, eine gewisse gegenseitige Unterwürfigkeit zwischen beiden Vortragenden verdarb die Stimmung, umso mehr dass sich das Publikum in die kleine IWM-Bibliothek gedrängt hatte.

Lorsque le public a pu poser des questions, je’ai demandé (en anglais parce que c’était la langue des échanges, sans doute parce que Taylor ne parle pas allemand): « Vous avez beaucoup parlé de l’évolution de la société, mais ne pensez-vous pas que l’on pourrait aussi parler des changements possibles du côté des religions ? Je pense à trois exemples concernant l’Eglise catholique: 1- Pourquoi ne pas autoriser les prêtres à se marier ? 2- Pourquoi les femmes sont-elles cantonnées à un rôle subalterne dans l’Église, et 3- Last but not least, pourquoi l’Église s’obstine-t-elle à cacher les pédophiles dans ses rangs ? « Le modérateur, Michalski, n’avait pas prévu de question de ce type et s’est brièvement montré un peu ébranlé. « Pédophiles ? » demandait-il avec une légère note de mépris à mon égard. « Oui, on fait état de 200 cas dans les journaux autrichiens d’aujourd’hui… » Je n’ai obtenu aucune réponse du podium. Du coup, j’ai répété, « et mes trois propositions …» et Taylor, sèchement, de répondre : « Oui aux trois propositions ». Puis, rapidement, Michalski enchaînait, « question suivante… ».

Schönborn avait précédemment cité son maître, Josef Ratzinger (oui, l’ancien membre des Jeunesses hitlériennes, celui qui en 1980 a caché un pédophile connu dans son diocèse). Selon Joseph Ratzinger, il faut toujours « argumenter »… mais pas répondre à ma question. Personne n’a d’ailleurs posé de question dérangeante mais après le show, deux personnes sont venues vers moi : un homme dans la quarantaine, élève de Taylor, qui avait bien aimé ma question et une jeune femme qui avait été très surprise qu’aucune réponse n’ait été donnée à ma question

Als Fragen erlaubt waren, reihte ich mich ein, ich kam als Vierter zur Wort und fragte (auf English weil alles in dieser Sprache lief, vermutlich weil Taylor kein Deutsch kann): „Sie haben viel über die Veränderungen in der Gesellschaft geredet, aber glauben Sie nicht, dass man auch von möglichen Veränderungen der Religion reden könnte? Ich denke an drei Beispiele für die katholische Kirche: 1. Warum sollten Priester nicht heiraten dürfen? 2. Warum haben Frauen nur eine untergeordnete Rolle in der Kirche und 3. – last but least – warum versteckt die Kirche immer noch ihre Pädophilen?“ Der Moderator, Michalski, hatte diese Frage nicht erwartet und war kurz erschüttert. „Pädophile?“, fragte er mit einer leichten Spur von Verachtung in der Stimme mir gegenüber. „Ja, 200 Fälle in den heutigen österreichischen Tageszeitungen…“ Ich bekam aber keine Antwort vom Podium. Ich wiederholte deshalb, „meine drei Vorschläge…“ und Taylor sagte kurz, „Ja, zu allen drei“. Und dann Michalski, „nächste Frage…“.

Schönborn hatte vorher seinen Lehrer Josef Ratzinger zitiert (ja, das ehemalige Mitglied der Hitlerjugend, das 1980 einen bekannten Pädophilen in seiner Diözese versteckte). Nach Ratzinger soll man immer „argumentieren“. Auf diese Frage aber nicht. Keiner stellte eine kritische Frage, aber nach der Show kamen zwei Leute zu mir: ein Mann (in den 40ern), der als Schüler von Taylor meine Frage ganz gerne gemocht hatte und eine junge Frau, die ganz überrascht war, dass meine Frage gar nicht beantwortet worden war.

Zu Schönborn / A propos de Schönborn:

Kleine Zeitung 09.05.2010 Schönborn selbst – damals Weihbischof – hatte nach Bekanntwerden der Anschuldigungen gegen Groer 1995 diese in scharfer Form zurückgewiesen. In einer Stellungnahme hatte er unter anderem erklärt: « Seit der Zeit des Nationalsozialismus, als Priesterprozesse unter dem Vorwand homosexueller Verfehlungen geführt wurden, hat es in Österreich derlei Verleumdungspraktiken gegen die Kirche nicht mehr gegeben ». : il ose défendre un pédophile notoire en disant que depuis l’époque nazie personne ne s’en est pris de la sorte à un homme d’Église.

Und hier:  Der Wiener Erzbischof Christoph Kardinal Schönborn hat gegen die Jubiläumsfeier für die Abtreibungsklinik „pro:woman-Ambulatorium“ protestiert, die der Wiener Bürgermeister Michael Häupl am 3. September im Wiener Rathaus geben will. In einem persönlichen Brief an Häupl betont Schönborn, dass Abtreibung keine Lösung sei. Das geltende österreichische Gesetz sage sehr deutlich, dass Abtreibung Unrecht ist: „Es geht um die Tötung menschlichen Lebens. Das ist keine Bagatelle.“ ( : il milite contre le droit à l’avortement !)

Er befürforwtet auch die Karfreitagsfürbitte für die Juden.(Juden sollten sich konvertieren lassen!). ( : il soutient l’oraison Oremus et pro perfidis Judaeis, « Prions aussi pour les Juifs qui ont manqué à leur foi », c’est-à-dire « qui n’ont pas la foi chrétienne »)

Und er kämpft gegen Darwinismus (NY Times) ( : il lutte contre le darwinisme et ne cesse de défendre l’idée d’un plan [divin], notamment dans les propos tenus le 9 juin).

Last but not least, heute in der Gratiszeitung Heute

: Je résume : 9000 prêtres se réunissent à Rome aujourd’hui pour fêter la fin de « l’année des prêtres ». « La joie de cette fête va bien sûr être gâchée par les cas d’agressions sexuelles dans l’Eglise, qui ne veulent pas prendre fin. » La vie des prêtres devient dure, récemment dans le métro un prêtre a entendu des gros mots (« Schimpfwörter »). Pourtant à l’époque de Don Camillo, les prêtres avaient une bonne image. Heureusement en Pologne il y a une série à succès (« erfolgreiche Serie »), Plebania, qui en est à son 1500ème épisode. Et on voit des prêtres dans une publicité pour une alimentation saine (« gesündere Ernährung »). Ce vendredi nous allons ordonner un prêtre et cinq autres samedi, « Vous êtes chaleureusement invités ! Peut-être que ça va aider à améliorer l’image des prêtres, ils le méritent bien ! » (les deux dernières phrases).

Das ist « typisch Schönborn »: kein Wort für die Opfer (in den Seiten vorher wird es über 193 Fälle in Österreich berichtet), aber « retten wir unsere Image ». : C’est du Schönborn typique: pas un mot pour les victimes (dans les pages précédentes on évoque 193 victimes en Autriche), mais juste « sauvons notre image ».

Publicités

10 juin 2010 - Posted by | Catholicisme, Féminisme, Uncategorized | , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :