Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Hans Dichand n’était pas qu’un magnat de la presse, l’or dure…

nonfiction.fr a repris cet article (ici) dans la rubrique actualités

C’est la citation ci-contre qu’a choisi le groupuscule d’extrême droite « Parti populaire national » pour rendre hommage à Hans Dichand, l’homme qui a fait la Kronen Zeitung (ou Krone comme l’appellent les Autrichiens). Cette citation d’abord : « Je ne suis pas raciste ni contre les étrangers. Je suis simplement contre le fait qu’on soigne un certain dilettantisme d’humanité, aux crochets des contribuables, simplement parce qu’on soutient des parasites sociaux et des criminels. » Évidemment, on a du mal à imaginer cela dans les écrits de l’homme le plus puissant des médias autrichiens… mais il suffit d’entrer « Dichand Sozialschmarotzer » dans un moteur de recherches pour voir les sources les plus sérieuses reprendre cette citation parmi de nombreuses autres, du même acabit.

Dichand a pris le contrôle de la Kronen Zeitung en 1959 et en a fait le tabloïd (ou « journal de caniveau », au choix) le plus populaire au monde, eu égard à la proportion de lecteurs dans le pays. La Krone c’est un tirage à 820 000 exemplaires pour 2,9 millions de lecteurs… dans un pays de 8,4 millions d’habitant (un adulte sur deux !). Même la Bild Zeitung, en Allemagne, feuille de chou tout aussi nauséabonde, ne tire qu’à 3 millions d’exemplaires et ne touche que 11,6 millions d’Allemands.

Lire la suite

22 juin 2010 Posted by | Autriche, Catholicisme, Uncategorized | , , , , , | 13 commentaires

L’aristophilie autrichienne, du refoulement au transfert

L’Autriche n’est qu’un petit pays d’un peu plus de 8 millions d’habitants, une « tête sans membres » (selon S. Zweig) qui n’en finit pas de porter les stigmates liés à la chute de l’empire austro-hongrois, à la fin de Première Guerre mondiale. Plus de François-Joseph ! Le port de la particule ‘von’ est interdit tout comme l’ensemble des titres de noblesse (selon la loi du 3 avril 1919, Adelsaufhebungsgesetz) ! Les descendants des Habsburg n’ont pas le droit de se présenter aux élections et – drame absolu – il n’y a plus de Sissi en Autriche !

Le processus de refoulement est important mais grâce à la Suède, un bon transfert a pu s’opérer. Le mariage de la princesse héritière de Suède, Victoria de son prénom, avec son prof de tennis, le dénommé Daniel Westling qui l’a sauvée de l’anorexie, a été retransmis le samedi 19 juin 2010 pendant NEUF HEURES sur une des deux chaînes de la télévision d’État. Selon les études médiamétriques, plus d’un MILLION d’Autrichiens ont regardé et sagement écouté, en direct, le consentement des époux (selon le tabloïd Österreich, ils n’étaient que 680 000 à « 14h02 » (sic), au début du très noble marathon).

Inquiétant non ? Même pour l’enterrement de Haider (ici mes articles à ce sujet), il n’y avait eu que deux heures de direct !

PS/ En Allemagne, les taux d’écoute étaient presque aussi inquiétants, avec cinq heures de direct (cf.  cet article). On peut penser à d’autres explications dans le cas de l’Allemagne…

21 juin 2010 Posted by | Autriche, Mémoire, Uncategorized | , , , , , | 6 commentaires

La secte des scientologues dans les rues de Vienne

En Autriche, la secte de la scientologie n’est pas reconnue comme religion mais comme association (comme c’est expliqué dans cet article paru dans l’hebdomadaire allemand, Die Zeit). En France, je me souviens de les avoir vus à Cannes en mai 2009, devant leur boutique, tenter d’harponner le festivalier. Mais ici, à Vienne, on les voit souvent dans la rue, avec bien sûr toujours le même matériel de propagande. Ils proposent de tester le stress

Lire la suite

13 juin 2010 Posted by | Autriche | , , , | 6 commentaires

Un droit des étrangers qui a de quoi faire trébucher !

Samedi 12 juin, 11h, en forêt viennoise, près du Jubilaümswarte. Mon ami Just me raconte ses ennuis du moment, à son boulot. Ingénieur centralien, il travaille dans un domaine à la frontière entre les technologies de l’information et les télécommunications, à l’université technique de Vienne. Il me dit que son supérieur a été sympa car il a convaincu le recteur de l’embaucher, ce qui dans son cas – ­ puisqu’il est togolais – ­ signifie ‘un grand engagement’. Pour le recruter, il a fallu prouver qu’aucun Européen de l’Europe des 15 ne pouvait mener ce projet à bien, que les Européens de deuxième classe (nouveaux entrants) ne convenaient pas non plus, ni les pays qui ont des accords spéciaux avec l’Europe, comme la Suisse ou la Turquie (cf. § 4b AuslBG Prüfung der Arbeitsmarktlage). De voir que mon ami Just acceptait ce traitement inhumain et trouvait ‘sympa’ le recteur, j’écumais de rage et me lançais dans un exposé pour démonter cette loi scélérate. Just me dit alors « oui mais tu sais, c’est beaucoup de responsabilité pour eux, mon permis de séjour dépend de mon boulot et ils sont responsables de moi. Si je fais une connerie, je suis envoyé au Togo et ce sont eux qui payent le billet d’avion. » Je n’en revenais pas et signalais à Just que c’était de toute façon une somme dérisoire dans le budget de l’université. Il a alors ajouté « oui mais ils doivent aussi payer le trajet aller-retour des trois policiers qui déportent les étrangers. » J’étais écœuré et partais sur la distinction entre égalité et légitimité pour convaincre Just que le recteur n’était pas ‘gentil’ de l’accepter mais simplement humain.

Lire la suite

12 juin 2010 Posted by | Uncategorized | 2 commentaires

Une société pervertie

Le slogan : « La vie est un jeu » (Das Leben ist ein Spiel).

12 juin 2010 Posted by | Anti "foot professionnel", Anti-foot, Sport | , , , | 9 commentaires

Religion and Secularism, an Austrian Evening…

Religion contre Laïcité : 1-0 avant même que le match ne commence, mais il faut dire que les deux joueurs soutenaient la religion catholique et que l’arbitre était un ami du pape !

Le 9 juin, une soirée typiquement autrichienne se tenait sur les liens entre religion et sécularisation. Le philosophe canadien Charles Taylor (né en 1931) s’entretenait avec le cardinal Christoph Schönborn autour de la question « Vivons-nous dans un âge séculaire? ». Dans un institut de recherche comme l‘Institut des sciences de l’homme (IWM), on aurait pu espérer qu’il ne serait pas seulement question de la défense de la religion … mais à vrai dire, si l’on connaît un peu les qualités du modérateur, il n’était pas étonnant que la religion ne soit jamais remise en question (Krzysztof Michalski, qui est également recteur de l’IWM, était un bon ami de Karol Wojtyla, le pape Jean-Paul II).

Der Falter hat meine drei Fragen am Ende des Berichtes wiederholt 🙂

Religion vs. Säkularisierung: 1-0 bevor es überhaupt anfängt, beide Spieler waren für die katholische Religion und der Schiedsrichter war ein Freund des vorherigen Pabst!

Am 9. Juni fand ein typischer österreichischer Abend über Religion und Säkularisierung statt. Der kanadische Philosoph Charles Taylor (geb. 1931) diskutierte mit dem Kardinal Christoph Schönborn über die Frage „Are We Living in a Secular Age?“. An einem Forschungsinstitut wie dem Institut für die Wissenschaften vom Menschen (IWM) hätte man hoffen können, dass es nicht nur um die Verteidigung von Religion gehen würde… aber eigentlich, wenn man ein bisschen (Entschuldigung, ‚ein bissl‘) den Background des Moderators kennt, ist es kein Wunder, dass Religion überhaupt nie ins Frage gestellt wurde (Krzysztof Michalski, der auch Rektor des IWM ist, war ein guter Freund von Karol Wojtyla, aka Johannes Paul II.).

Lire la suite

10 juin 2010 Posted by | Catholicisme, Féminisme, Uncategorized | , , , , , , , | Laisser un commentaire