Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Aux ‘Petits chanteurs de Vienne’ aussi, bien sûr !

La carte que j’attendais, qui ne cesse de se remplir.

Est-ce une nouvelle qui va réjouir les catholiques ? Aux Petits chanteurs de Vienne aussi (Wiener Sängerknaben), il y a eu des agressions sexuelles (« abus » est un anglicisme). Cet internat très prestigieux, dont la tradition remonte à 1498, et qui a eu comme élèves Haydn ou Schubert, regroupe une centaine enfants répartis dans quatre chœurs. Ce n’est pas à proprement parler un établissement catholique, certes, mais la religion catholique y est très présente et les enfants chantent des messes traditionnelles chaque dimanche à la Chapelle impériale de Vienne.

Comme je le signalais dans mon avant-dernier billet, on assiste en Autriche depuis le 9 mars à une avalanche de révélations concernant la pédophilie dans l’Église. Les langues se délient et le 11 mars, indépendamment l’un de l’autre, deux anciens des Petits chanteurs de Vienne ont raconté ce dont ils ont été victimes et ce dont ils ont été témoins. Depuis 1924, les Petits chanteurs sont hébergés dans un palais du Augarten, le plus ancien parc baroque de Vienne. Chaque chœur part en tournée pour trois mois sur tous les continents et c’est souvent pendant les tournées que les agressions sexuelles sont commises, que ce soit entre les enfants ou, plus classiquement, de la part des adultes, chefs de chœurs, ou éducateurs. Dans l’un des récents témoignages, un homme raconte qu’entre 1985 et 1987, pendant une tournée aux États-Unis, il avait été régulièrement contraint de satisfaire sexuellement (de façon manuelle et buccale), des enfants plus âgés. Une autre victime raconte qu’entre 1966 et 1970, il faisait l’objet d’attouchements de la part d’un éducateur dans le bus qui les amenait pour une tournée en Allemagne.

Lorsque les enfants sont dans leur palais à Vienne, ils baignent dans le luxe. Les frais d’internat sont largement payés par les tournées car les enfants sont considérés comme des demi-dieux au Japon, adulés aux États-Unis. Ils disposent d’une piscine intérieure… et l’un des témoins raconte comment un éducateur prenait plaisir à leur demander de se nettoyer longuement, par groupes de cinq sous la douche, les parties génitales…

J’ai personnellement été confronté aux Wiener Sängerknaben car un de mes fils avait passé avec succès une audition avec le directeur artistique, Gerald Wirth. Lors de la semaine à l’essai, mon fils a craqué deux fois. Il a été victime de harcèlement de la part de deux enfants. L’un des deux le poursuivait partout en lui demandant “ Magst Du mich?  Magst Du mich?  Magst Du mich? ” (Tu m’aimes ?)… et le contraignant à répondre par la négative. Ensuite, il a eu le droit à une chanson personnalisée, “ Nathan ist Scheiße,  Nathan ist Scheiße,  Nathan ist Scheiße ” (Nathan c’est une merde). Un des enfants est venu dans sa chambre le soir, après le coucher, car les chambres ne ferment pas, et a continué à le harceler. En tant que parents, nous étions mal à l’aise et nous ne savons pas vraiment ce qui s’est passé. Une chose est sure, il ne voulait pas y rester car, dans les chambres, attribuées pour quatre enfants, les douches ne ferment pas et il n’y a PAS DE RIDEAU. J’ai pu le vérifier par moi même en allant le chercher. Effectivement, en Autriche comme en Allemagne, les gens sont moins prudes, le rapport à la nudité n’est pas le même (tous à poils au sauna !), mais tout de même, un établissement si luxueux aurait les moyens d’installer des rideaux ou des douches qui ferment. Quant aux réactions de l’administration lorsque nous avons fait part de ces agissements, elles ne furent pas à la hauteur. Le directeur de l’école, Markus Blauensteiner, nous a écrit “ Natürlich kommt es, wie in jeder Schule, zu Mobbing. ” soit en français “ Bien sûr il y a du harcèlement, comme dans toutes les écoles. ” (courriel du 23 janvier 2009).

Espérons que le scandale actuel qui concerne en premier lieu les victimes d’internats catholiques, aidera d’autres victimes à prendre la parole… et que des mesures seront prises dans les établissements. Des rideaux par exemple, oui, mais pour protéger les enfants et non plus pour étouffer les affaires !

12 mars 2010 - Posted by | Autriche, Catholicisme | , , , , , , ,

2 commentaires »

  1. de telles révélations laissent un goût amer sur cette si « prestigieuse école »….

    Commentaire par mao | 7 avril 2010 | Répondre

  2. Cette ecole a de la chance…c’est mille fois pire ailleurs!!! On imagine pas la souffrance des ecoliers et surtout en colleges. , publics ou privés, et c’est tellement grave ce harcellement que les autorités commencent a s’en occuper…en ville ou en campagne, internat ou externat. Mais il aura fallu du temps pour voir les degats: suicides, anorexies , depressions….et les chanteurs de Vienne s’en tirent bien!!!

    Commentaire par davanture | 4 octobre 2013 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :