Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Des reflets ‘rouge-blanc-rouge’ dans l’œil de l’ours

ou Le reflet du cinéma autrichien contemporain au festival de Berlin

Cliquez sur la photo pour voir toutes celles prise à BerlinEt si la sélection de films produits par un pays présent dans un des grands festivals internationaux pouvait nous parler de l’état du cinéma dans ce pays, voire de certains aspects de la société dudit pays ? Travaillant en Autriche sur les principaux festivals de cinéma en Europe (Cannes, Venise, Berlin), dans le cadre du projet européen EURO-FESTIVAL, je me suis livré à ce petit exercice à l’occasion de mon séjour en février pendant la Berlinale.

Le développement des coproductions témoigne de façon concrète de la mondialisation. Rares sont aujourd’hui les films non-européens (à l’exception des films étasuniens) qui sont uniquement produits par un pays. Parfois, on en vient à des situations gênantes, comme dans le cas du dernier film de l’Israélien Yoav Shamir, largement financé par l’Autriche, dont je me fis l’écho il y a peu. Deux séquences de ce films posent problème et risquent d’alimenter un antisémitisme local qui, hélas, n’a vraiment pas besoin de cela pour se développer. C’est aussi ce jeu des coproductions, d’autant plus important que le pays étudié est petit, qui m’a invité à aborder ce sujet.

Lire la suite

23 février 2010 Posted by | Cinéma | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire