Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Interlude photographique

Déjà repéré dans deux restos... une épidémie dans lesprit nains de jardin ?

Déjà repéré dans deux restos à Vienne... doit-on craindre une épidémie dans l'esprit "nains de jardin" ? Que fait le FNLNJ ?

Je ne veux pas me farcir tous les jours votre pub minable

"Je ne veux pas me farcir tous les jours votre pub minable"

Publicités

30 mars 2009 Posted by | Photo | , , | 2 commentaires

Sensibilisation quotidienne à l’écologie

De lintérêt de consommer des protéines végétales

De l'intérêt de consommer des protéines végétales

Dans un pays qui a renoncé à l’énergie nucléaire depuis un référendum de 1978, un pays qui conserve son moratoire contre les OGM et où les énergies renouvelables entrent à plus de 20% dans la production d’énergie (beaucoup d’hydraulique et de biomasse, à comparer aux 6% en France, dont 2/3 par biomasse), on se soucie aussi de l’émission de CO2 (même si comme le notait Elisabeth Kervarrec, le pays aura du mal à respecter son engagement dans les accords de Kyoto).

Sur un pain acheté récemment (photo ci-contre), appelé « Kornsteak » (korn=céréale), j’ai vu écrit en gros « les protéines ne doivent pas être animales », avec un petit graphique comparant la production de gaz à effet de serre (en équivalent CO2) par kilo de produit livré. Lire la suite

30 mars 2009 Posted by | Autriche | , , , | Un commentaire

L’Autriche, paradis du secret bancaire… et du dopage ?

Le Wegschauen autrichienLe ‘Wegschauen’ expliquerait-il à la fois le traitement expéditif de l’affaire Fritzl, la tradition du secret bancaire et le problème du dopage en Autriche ?

Il y a un phénomène propre à la culture autrichienne dont je voudrais donner ici un aperçu, c’est celui du « Wegschauen », qu’on pourrait traduire littéralement par « l’art de regarder ailleurs ». Il se retrouve assurément dans de nombreuses sociétés mais il semble, dans le cas autrichien, qu’il soit bien développé et surtout institutionnalisé. Je l’ai évoqué dans deux précédents billets en marge de l’affaire Fritzl, au sujet, d’une part, des lois fixant les délais qui permettent en Autriche d’effacer les condamnations inscrites dans les casiers judiciaires et, d’autre part, à propos de la réaction des écrivains autrichiens à cette affaire. Dans un excellent article paru le 20 mars, au moment de la fin de l’affaire Fritzl, Maurin Picard a lui aussi évoqué ce  « Wegschauen » pour s’interroger sur tout ce qui n’a pas été abordé pendant le procès, tout ce qui a été soigneusement placé sous le tapis : le fait que l’homme avait été condamné pour viol, que l’administration l’a laissé adopter ses petits-enfants sans s’inquiéter du sort de la mère, le rôle de sa femme, qui n’a pas été abordé, ni celui d’éventuels complices pour l’aménagement de sa cave. Au contraire, comme l’an dernier, les journaux populaires ont titré sur l’image de l’Autriche, dénonçant les médias étrangers (voir aussi cette dépêche intéressante de William J. Kole, en anglais).

Lire la suite

30 mars 2009 Posted by | Autriche, Catholicisme, Sport | , , , , | 7 commentaires