Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Pas moins de deux ambassadeurs de France au service des curés !

A Vienne on s’adapte aux mœurs locales : pas moins de deux ambassadeurs de France ouvertement au service des curés !

La France de 2008, celle où un tribunal valide l’annulation d’un mariage pour défaut de virginité, est vraiment bien représentée en Autriche, et particulièrement à Vienne où les principes les plus élémentaires de la laïcité sont allègrement bafoués.

Cliquez pour agrandir

Comme le montre cette photo de ce site, le 13 juin 2008, c’est « Marc Perrin de Brichambaut, secrétaire général de l’OSCE » (« S.E. » – Son Excellence – dans le courriel d’invitation) qui ouvrira une conférence intitulée « L’univers : Qu’en dit la science? Qu’en dit la théologie? ». Mais où aura donc lieu cette conférence ? Au séminaire bien sûr, « Priesterseminar » en V.O. !

Lire la suite

31 mai 2008 Posted by | Autriche, Catholicisme, Laïcité | , , , , , , , | 11 commentaires

Fronleichnam (Fête-Dieu)

Concentration deux minutes avant le départEn Autriche comme dans de nombreux pays catholiques (Pologne, Portugal et certaines parties de l’Allemagne et de la Suisse), la Fête-Dieu est un jour férié. Chaque année, je suis surpris de voir la ferveur avec laquelle les catholiques participent à ces processions, et la place que ces processions occupent dans l’espace publique (circulation bloquée, présence de policiers…). Cf. mon billet précédent sur la place de la culture chrétienne, d’après Krzysztof Pomian, dans l’identité européenne.

Cette année, je rentrais juste (torse-nu !) d’une longue sortie de course à pied et j’ai pris avec mon téléphone ces cinq photos… que je trouve assez parlantes. Cela me fait penser à cette affiche que j’aime bien, vue près des universités pendant les élections des représentants syndicaux des étudiants en septembre 2007…

Lire la suite

23 mai 2008 Posted by | Autriche, Catholicisme | , , , , , | Laisser un commentaire

L’identité européenne selon Krzysztof Pomian

Directeur scientifique du Musée de l’Europe, à Bruxelles, Krzysztof Pomian était le 20 mai 2008 l’invité de l’Institut des Sciences de l’homme (IWM), sur le thème « Identité européenne : fait historique et problème ». Devant une trentaine de personnes, l’historien a tenu une conférence en français de plus d’une heure sur l’identité européenne.

Habilement, il a commencé par formuler quelques réserves sur l’emploi du terme « identité », un mot dangereux, selon lui, qui « donne des boutons » à certains. Identité suppose différence et partant du constat assez trivial selon lequel un Chinois n’aurait pas de difficulté à se définir une identité chinoise, tandis qu’un Européen serait plus embarrassé, Pomian a opposé l’identité européenne aux identités nationales. L’Europe ne se réduit pas au continent de la géographie, ni à l’Union européenne de la politique, mais se présente plutôt en complément des nations.

Lire la suite

21 mai 2008 Posted by | Europe | , , | 2 commentaires

Mai 68, en France, en Autriche, dans le Monde…

Un dictionnaire précieux sur mai 68

Mai 1968 étant à l’honneur depuis plus d’un an en France, il était bien normal que l’ADFE s’intéresse à cet événement en Autriche et vu d’Autriche. Dans une ambiance très détendue, il y avait donc une vingtaine de Français ce 14 mai dans les locaux du Club Républicain, mais aussi quelques Autrichiens (avec une traduction simultanée).

En France, dès le mois d’avril 2007, un des candidats à la présidence de la République s’était promis de « liquider » l’héritage de mai 68. Or, une fois en place, après quelques vacances luxueuses sur un yacht privé – à la place de la retraite monacale qu’il avait annoncée pour « prendre la mesure de la fonction » -, que croyez-vous qu’il advînt ? Il emménagea quelque mois à l’Elysée avec une famille recomposée, décida de rompre avec sa femme et se remaria moins de quatre mois plus tard avec une ancienne top model devenue chanteuse de variétés. Fort heureusement, la société française n’y trouva rien à redire, au-delà du cercle restreint des catholiques intégristes. Mais l’homme aux talonnettes ne profitait-il pas personnellement d’une liberté de moeurs relevant précisément de l’héritage de 68 ? « S’il y en a un qui a retenu le jouir sans entrave de 1968, c’est bien lui ! », c’était en substance ce que Dany-le-rouge envoyait à Henri Guaino, conseiller spécial de M. Bling-Bling, le 22 décembre dernier sur France-Culture.

Lire la suite

17 mai 2008 Posted by | Autriche | , , , , , , | 2 commentaires

Football et esclavage moderne

Cliquez pour zoomer

Un entretien que j’avais donné à l’AFP début avril est sorti le 12 mai. C’est la dernière pièce en date de ma série anti-« foot pro », cf. billet précédent.

EURO-2008 – « Le football est aussi une forme d’esclavage moderne » (sociologue) (DOSSIER, QUESTIONS-REPONSES) VIENNE, 11 mai 2008 (AFP) – Prenant à contre-pied l’euphorie montante à l’approche de l’Euro-2008 de football (7-29 juin en Autriche et en Suisse), Jérôme Segal, un sociologue français du centre de recherches viennois ICCR, considère ce sport aussi comme « une forme d’esclavage moderne » qui vit sur « des mythes ».S’inspirant des travaux de deux autres sociologues français,
Jean-Marie Brohm et Marc Perelman, auteurs de « Le football, une peste émotionnelle« , il donne dans la capitale autrichienne une série de conférences sur les facettes moins reluisantes du ballon rond.

Q: Le football n’est donc pas un monde merveilleux…

Lire la suite

13 mai 2008 Posted by | Anti-foot | , , | Un commentaire

La contestation de l’Euro2008 : « Scheiss EM2008 »

Plakat in Wien... April-Mai 2008

Après avoir bénéficié d’une petite couverture médiatique pour mes propos contre le foot professionnel, à l’occasion de la préparation de l’Euro 2008 (APA, Die Presse, Der Standard et FM4), je me suis aperçu qu’il y existait aussi une critique qui émanait à la fois de quelques groupuscules situés bien à gauche de l’échiquier politique et des groupes de supporters « ultras » (comme les Ultras Rapid à Vienne). Leur critique (ci-dessous) n’est pas spécifique u football mais leur slogan a cependant le mérite de la concision et les affichettes qu’on trouve aux stations de tram ou dans le métro méritent d’être vues 🙂

Lire la suite

9 mai 2008 Posted by | Anti-foot | , , , , , | Laisser un commentaire

Fremde Männer

Avant même l’histoire d’Amstetten, à la mi-avril, des enfants de l’école Schubert – où notre Nathan est élève – ont été approchés par des hommes soupçonnés de pédophilie. Les versions divergent mais il semblerait que des bonbons aient été proposés et/ou que des propos déplacés aient été tenus. Histoire banale, hélas, qui n’appelle pas de commentaires particuliers.

Là où cela devient plus intéressant, c’est quand notre rue a été tapissée de ces affichettes :

Lire la suite

8 mai 2008 Posted by | Autriche | , , | Un commentaire

Tilgungsfrist, whitewashing & blanchiment…

The question which interests me in the Amstetten case is whether or not there is something Austrian in it. As I wrote in the previous entry of this blog, it would be naïve just to link the Kampusch story with the Fritzl one and write on “Austria” or “Austrians”. Of course, there is no monopoly on cruelty. I tried therefore to see first what Austrian writers had to say about the case, and it appeared that the “look-away” (Wegschauen) culture played a role as well as the habit of obeying social codes and staying unnoticed.

Now, there is also a matter-of-fact analysis which might be interesting for social scientists , namely the way Austrian law foresees the whitewashing of criminal records. The Amstetten guy, Josef Fritzl, had been convicted in 1967 of having raped a woman. He had been sentenced to (only) 18 months in jail but when he asked for the adoption right to one of his (grand)children, his criminal record had been completely erased. It’s the so called “Tilgungfrist”: whatever sentence you received (apart from lifelong prison), after 15 years it’s just wiped off your criminal record. Fritzl could easily adopt or obtain the legal care of three of his seven (grand)children, social services never had a chance to know about his past.

Lire la suite

8 mai 2008 Posted by | Autriche | , , , , , , , , | Un commentaire

La réaction des écrivains autrichiens à l’affaire d’Amstetten

[Hier auf Deutsch, ein sehr guter Artikel über den Text von Elfriede Jelinek]

Liant l’affaire Kampusch, du nom de cette jeune femme qui avait été séquestrée pendant 8 ans, avec l’affaire d’inceste d’Amstetten qui agite la presse internationale depuis maintenant 10 jours, la tentation est grande de prétendre découvrir une partie sombre de l’âme autrichienne dans ces faits divers. Ainsi, le tabloïd britannique The Sun, dans son édition du 3 mai, publiait quelques photos de l’Anschluss et concluait à partir du fait qu’à l’âge de trois ans, le futur père incestueux, Josef Fritzl, avait pu voir Hitler arriver dans sa ville, que l’affaire d’Amstetten découlait du passé nazi de l’Autriche.

Les écrivains autrichiens sont plus mesurés mais leurs propos ne sont que plus dérangeants, voire inquiétants. Comparant les atrocités commises par un Marc Dutroux en Belgique ou les époux Fourniret en France, c’est surtout le respect des codes sociaux implicites qui étonne dans le cas autrichien. Fritzl était bien intégré, saluait gentiment, sa famille participant comme il se doit à la vie de la petite ville. C’est aujourd’hui la culture nationale du « regarder ailleurs », le Wegschauen, qui est critiquée.

Lire la suite

8 mai 2008 Posted by | Autriche | , , , , , | 2 commentaires